FANDOM


Musique

Les jours ont passés depuis que j’ai commencé la traque de cette créature de cauchemar. Le temps fut long mais je suis finalement parvenu à l’abattre. Une simple dent et quelques écailles d’émeraudes me suffisaient pour prouver aux indigènes que la bête n’était plus. Il ne fut malheureusement pas le dragon que je recherchais mais un simple drake d’émeraude corrompus. Le désespoir ne m’atteint cependant point. Je continuerais mes recherches.


J’arpentais le sentier quelque peu masqué des bois d’Orneval, sentier qui me menait en direction du village d’Astranaar. Là, j’espérais retrouver mon compagnon de route, Dragred, remis sur pieds et requinqué par le biais des soins des Elfes. Cela faisait déjà plusieurs mois que j’avais quitté Pictos et Maltor, supputant qu’ils allaient bien, mais j’étais rongé par la solitude d’un voyage sans fin. Seule la compagnie de ce reptile affectueux à mon égard me préservait des griffes d’une folie sans âme.

- Richter Belmont

Ses bois étaient majestueux et regorgeait de nombres secrets. La nature de ces terres ne cessa de me surprendre au fur et à mesure de mon ascension au sein des merveilles de ce monde. Cette forêt, oubliée des hommes et préservée par ses gardiens, fourmillait de nombreux arbres d’une taille gigantesque et pourvue de nombreuses branches fleuries dont les feuilles ne cessaient jamais de camoufler le soleil. Cet effet ombrageait l’atmosphère d’une lueur rosée dont la teinte était la résultante des rayons d’un soleil perçant les interstices entre les feuilles des arbres. La route dallée et en grande partie camouflée sous les feuillages tombés, sinuait au travers de nombreux bosquets et fut parfois difficile à suivre. Malgré la nature enchanteresse et féérique des lieux, je ne cessais de rester sur mes gardes. Quelque chose ombrageait ma confiance et le doute ne cessait de croitre au sein de mon esprit...
- Richter Belmont

Richter avait accepté de traquer la créature, dont le combat fut narré au début du prologue, en gage de paiement pour les soins prodigués par les elfes à son familier. Ce modeste contrat lui permit également de connaitre son adversaire et d’être certains qu’il ne fut point le Dragon Vert qu’il pourchassait. Il parcourra les bois durant plusieurs jours avant d’enfin parvenir au village elfique. Là, il retrouva son compagnon remis sur pieds et reçus quelques glorifications de la part des Elfes dont la tranquillité - en dehors des attaques des Orcs de la Horde - était troublée par la présence de ce draconien corrompus par le Cauchemar de l’Emeraude. Il ne s’attarda point au sein du village et repris la route vers le Nord, dicté par des nouvelles quelques peu troublantes et qui lui permettraient peut être de dénicher d’autres informations utiles.

Musique

Les Elfes n’étaient point encore habitués à voir des humains parcourir leurs terres. Ils se méfiaient d’eux malgré les pactes et alliances qui furent rédigés durant la troisième guerre. Cela prendra le temps nécessaire, mais une cohabitation parviendra à se manifester au fur et à mesure du temps, la certitude m’en échoyait. Leur crédulité face à ma rencontre fut réciproque lorsque des émissaires de l’Alliance survinrent au sein du village. Ces derniers placardaient un appel aux armes pour partir en guerre face au Mont Rochenoire. Aux dernières nouvelles, le repère du Vol Draconique Noir aurait été dévoilé au sommet du volcan flamboyant des Steppes Ardentes.


De toute évidence, le Royaume d’Hurlevent semblait bien plus enclin à m’offrir quelques informations concernant le Dragon que je recherchais. Cette guerre pouvait sans doute m’être bénéfique. Je me devais de me rendre sur place pour proposer mes services. Nous reprîmes, moi et Dragred, la route vers le Nord, suivant le chemin qui devrait nous mener au mouillage d’Auberdine, un port elfique commerciale et servant de base de rattachement entre les Elfes et les Humains. Là, j’espérais dénicher un navire capable de nous ramener au sein des Royaume de l’Est...

- Richter Belmont

L’ombre s’étendait au sein des bois de Sombrivage, changeant radicalement l’atmosphère en comparaison à ceux d’Orneval. L’air était sec et le vent des côtes maritimes apportait une odeur salée qui ne s’accordait point avec l’aspect grisâtre et morose de la forêt. Une plainte peu descriptible se muait au sein des arbres, comme si quelques anciens esprits sylvestres se lamentaient des ténèbres qui les avaient touchés par le passé. Les grands arbres cendré semblaient murmurer entre eux et se riaient de ma marche solitaire et accablée par un destin que je ne pouvais éviter. Mais ni l’effroi ni l’amertume de ces lieux ne pouvaient me dissuader où me décourager de mon but. C’était pour toi, mon amour, que je parcourais le monde à la recherche de l’abomination qui brisa le lien de ton existence. Pour toi que j’aurais été jusqu’à affronter le seigneur du Vol Noir dans le but de racheter ma faute. Et rien en ce monde n’aurait été capable d’arrêter ce sentiment de vengeance envers ces créatures reptilienne, qui s’insinuait au sein de mon cœur. Non, Amélie. Je t’en avais fait la promesse. Aucune écaille ne me barrerait la route...
- Richter Belmont

C’est ainsi que sa route lui fit prendre la mer pour revenir au sein de ses terres natales, le Royaume de l’Est. Durant son voyage, en direction des terres volcanique des Steppes Ardents, il fit la rencontre d'un autre Chasseur de Dragon dénommé Valkyrion. Celui-ci cherchait un moyen d'entrer au Mont Rochenoire pour mener à bien une mission qui lui avait été confiée par les représentants de l’Alliance présent aux Carmine. Cette dernière consistait à abattre le Seigneur Wyrmthalak, un Draconnien du Vol Noir résidant dans les profondeurs du volcan dans le but de réaliser un premier jet d’éclaireur au sein de la montagne. Les deux traqueurs décidèrent de faire équipe et s’engouffrèrent ensembles dans les abîmes infernaux de la montagne.

Qui était-ce ? Il disait s’appeler Valkyirion. Je ne savais strictement rien de ses origines mais il pouvait sans doute me servir à gagner la confiance des armées de l’Alliance dans l’entreprise d’assaut de la citadelle des écailles noire. Il semblait fier d’être chasseur de dragons. A croire qu’il ne traquait ces scélérat que pour la gloire et l’argent. En rien nous nous ressemblions, et un étrange sentiment incertain me rongeait à son égard. Dragred ne semblait point se méfier de lui ; je préférais me fier à l’instinct de ce fantastique animal pour le moment. Mon esprit s’attardait d’avantage aux horreurs qui nous attendaient en haut de ce volcan que nous contemplions de toute sa hauteur, au pied d’un pont de pierre qui reliait le sol à une entrée situé sur son flanc. Entrée qui se terminait dans des ténèbres brûlant qui renfermaient probablement autant de prodigieux secrets que de dangereux pièges. Qui sait ce qui nous attendait au sein de ces lieux...
- Richter Belmont

Ils parcoururent les abysses infernaux du volcan et parvinrent discrètement au sein du bastion Orcs Rochenoires, qui avaient élu domicile au sein de la montagne. Ils affrontèrent de nombreux pièges et ennemies en s'aidant mutuellement à se sortir d'impasses présents dans les anciennes ruines Naines. Ils finirent par atteindre leur ennemie qu'ils abattirent dans un combat bestiale. Ils prirent ensuite la fuite. Dictés par leur courage ils rebroussèrent chemin et cherchèrent la sortie.

Alors qu'il avaient passé en marchant subtilement une salle remplie d'une multitude d'œufs de Dragons Noir, ils découvrirent un étrange cristal flottant à quelques centimètres du sol. Richter fut pris d'une étrange sensation à la vue et la présence du cristal et ne put s'empêcher d'apposer sa main dessus. A son contact, le jeune Belmont fut pris d'une crise convulsive, pour ensuite tomber à terre, inconscient. Ne sachant quoi faire, et étant en un lieu dangereux, Valkyrion tenta tous de même de réveiller son compagnon.

Quelle était cette sensation ? Ce cristal m’avait envahi d’un sentiment étrange. Un sentiment que je rêvais de sentir depuis que j’avais commencé ma traque. Un sentiment de puissance et de rage mêlée en un tous. Un sentiment dont je m’abreuvais à chaque pas qui me rapprochait de lui. Je savais qu’il me procurerait la force nécessaire pour parvenir à mon but, mais étrangement, une autre part de moi-même semblait tenter de m’en dissuader. Un murmure indescriptible et trop lointain m’avertissait d’un danger à son égard. Mais la curiosité avait surmonté tous cela, et ma main était déjà entrée en contact avec l’objet...
- Richter Belmont

Lorsque Ce dernier ouvrit les yeux, une étincelle surgit devant lui et un flot de flammes rougeoyantes apparu, brûlant le plafond. Richter se sentait faible, mais réussi tous de même à se relever aidé par son compagnon. Ils eurent à peine le temps de se remettre de cet interlude qu'ils remarquèrent que de nombreux battements d'ailes commençaient à se faire entendre. C'est en se retournant qu'ils virent ce qu'ils redoutaient. De nombreux oeufs de Dragon avaient éclos et une petite armée de Dragonnets Noirs les fixaient de leurs yeux ardents. Les deux compagnons décidèrent donc de s'enfuir en courant, ne s'occupant que de leur survie, Valkyrion soutenant Richter qui était affaiblit à cause de l'étrange cristal tandis que Dragred se muait à l’avant, cherchant la sortie à l’aide de son flaire. Après un certain temps d’escapade, ils finirent par s'extirper du volcan, et échappèrent à leur poursuivant. Malgré la fatigue qui les accablait, ils ne pouvaient rester en ces lieux volcaniques et prirent la route des Carmines. C'est là-bas qu'ils reçurent leur prime pour avoir tué le Seigneur Draconnien.

Cette épreuve fut difficile pour moi comme pour mes deux compagnons. Un poison noir et obscure semblait me ronger de l’intérieur. La douleur m’affublait d’un triste sort, mais ma volonté restait inflexible. Je me devais de trouver un antidote pour pouvoir continuer ma quête. Etrangement, ces dangers avaient fondés un certain sentiment de confiance et de complicité entre moi et Valkyrion. Ce dernier semblait vouloir m’aider et je ne pouvais refuser...
- Richter Belmont

L'état de Richter empirait de jour en jour, si bien qu’ils décidèrent d'aller quérir un Prêtre à Comté du Lac. Celui-ci ne pouvait rien faire pour le Chasseur, l'origine de son mal était magique. Le Prêtre leur conseilla d'allé trouver un Mage de sa connaissance résidant en Hurlevent, affirmant qu'il serait en mesure de les aider. Valkyrion partie donc en direction de la grande capitale humaine à dos du Cheval légué par le Prêtre, Richter se tenant derrière lui, de plus en plus faible.

Par chance, ils trouvèrent rapidement le Sorcier qui logeait au Quartier magique de Hurlevent. Celui-ci examina Richter et demanda à l'un de ses collègues alchimiste de préparer une concoction pour aider le Chasseur à combattre son mal. Une fois la potion prête, Valkyrion fit boire quelques gorgées à son compagnon et en peu de temps, Richter fut remis sur pieds. Cependant, le mage avait prescrit une condition d'utilisation de la potion. Il devait prendre une gorgée chaque jour jusqu'à épuisement de la potion, ou bien disparition du mal.

Il est étrange comme un simple destin commun peu engendrer une amitié certaine. La confiance et l’estime nous avaient liés à présent et sa quête était commune à la mienne...
- Richter Belmont

Nous étions sur la route lorsque nous le rencontrâmes. Il semblait me connaitre, mais j’ignorais qui il était. De toute évidence, certains de mes exploits avait parcouru les différents royaumes contre mon grés. J’ignorais la reconnaissance des autres à mon égard, ne souhaitant en aucun cas rendre bénéfique et glorieux mes affrontements. La vengeance n’a rien de glorieuse en soit...
- Richter Belmont

Les jours passèrent et les deux Chasseurs se lièrent d'amitié. Valkyrion décida d'aider Richter dans sa traque du Dragon Vert et l'accompagna dans son périple. Lors de leur voyage, ils rencontrèrent un Guerrier Gnome téméraire mais courageux dénommé Maïmoù Barjotif. Celui-ci admirant Richter et sa maîtrise de la chasse aux Dragons voulait devenir comme lui. Le Chasseur le prit donc sous son aile et en fit son premier apprenti.

Il disait s’appeler Maïmoù, Maïmoù Barjotif, et souhaitait apprendre la traque aux Dragons. Etrangement, aucune méfiance ne me gagna à son égard. Je décidais de le prendre sous ma tutelle pour lui apprendre tous ce que je savais. Sans doute voyais-je là un moyen de racheter mes erreurs du passé...
- Richter Belmont


Chapitre précédent / Chapitre suivant

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard