FANDOM


Vendak Brillebrasier
Ss (2016-03-14 at 12.40.43)
Sexe Masculin
Race Humain
Classe(s) Mage, Evocateur, Mage de bataille
Occupation(s) Arcaniste, tortionnaire, archiviste de la Croisade écarlate;
Lieu(x) Stratholme, Monastère écarlate, Mornecime, Baronnie Mordis
Statut Vivant
Professeur(s) Arcaniste Doan, Tisse-flamme Koegler

Vendak est un égocentrique narcissique fanatique dérangé. Il étais l'un des mages qui seconda l'Arcaniste Doan au Monastère écarlate. Intelligent, distingué et compétent, Vendak est un modèle de professionnalisme au sein de la Croisade Ecarlate. Ce magus de métier a toujours eu beaucoup d'estime pour l'ordre et la stabilité prônés par les Croyants et considère le reste de la communauté humaine comme une menace imprévisible et chaotique.

Issue d'une famille d'artisan de Stratholme, Vendak a très vite développer son amour pour la littérature et les sciences, voyant une certaine féérie et harmonie dans les arcanes notamment. Lorsque le Prince vil vint mettre la ville à feu et à sang, le jeune Vendak eu la chance de pouvoir s'échapper avec quelques rescapés malchanceux. Leurs manques de moyen les mena à Dalaran. Pendant ce temps, le souvenir de sa ville natale en flamme dérangea l'esprit du futur mage. Sa proximité avec les magiciens de la ville pourpres ont permis à Vendak de développer sa soif de science jusqu'à devenir un mage. Lors d'un de ces voyages à Austrivage, ville qu'il appréciait pour sa quiétude, Vendak fit la connaissance de la rencontre entre de haut dignitaires de la Main d'argent. Il fit remarqué par le seul magicien du groupe au sein de l'auberge, un homme de bon âge du nom de Doan.

Rapidement, les deux mages nouèrent amitié, notamment pour leurs passions pour la magie et aussi pour leurs malaises qui voile le Nord des Royaume de l'Est, le même malaise qui voile Stratholme.

Vendak fut pris sous l'aile du mage, et tout deux disparurent plus ou moins de la surface d'Azeroth jusqu'à la création de la Croisade écarlate. Au début, il seconda l'arcaniste dans ses recherches à l'Athenaeum. Très vite, les deux hommes découvrirent la majorité des sortilèges et rituels lié au feu arcanique, à la pyromancie, seule arme qu'ils jugeait capable de vaincre le Fléau mort-vivant. Les années passèrent et Vendak devint un des nombreux Mage de bataille écarlate.

Mais très vite le mage du se résigner. La mort de Doan par les suppôts de Sylvanas vint détruire toutes les ambitions du magicien. Il prit la fuite dans les montagnes d'Alterac et fût recueillit par certaines personnalités. Depuis, on le voit souvent rôder dans ces lieux, notamment en train d'écluser les ruines du domaine de Valimar Mordis à la recherche encore inconnue.

Description physique

D'une taille moyenne pour une constitution dans les normes médicales, Vendak est un homme de la trentaine qui a su autant aiguiser son corps que son esprit. Il ne possède pas une carrure de chevalier ou de barbare, mais celle d'un adepte du combat léger et de la sorcellerie. Il porte une maigre chevelure et un bouc roux proéminent qu'il entretient rarement. Vendak ne prend soin de son corps uniquement par praticité et pas par esthétisme. Il est avant tout un soldat qui a voué un culte à la destruction des non-morts. Il porte toujours une tenue de son ancienne affiliation vermillon, un ensemble de tissu carmin et de cuir auquel il a ajouté une cotte de maille en acier pour accroître sa protection. Il brandit toujours un bâton d’ecclésiastique et une lame qu'il a lui même enchanté, changeant le fil de l'arme en un brasero dévorant.

Description caractérielle

Au fil du temps, l'homme est devenu pragmatique, xénophobe, froid et prudent. Il n'arrive pas à concevoir un monde sur lequel marche des morts-vivants depuis la mort de son mentor. Sa vision des choses est devenue de plus en plus étriquée, faisant de l'ancien savant curieux un pyromane zélé et impitoyable. Sa dévotion pour le Culte de la Lumière divine est discutable, car même si il croit en ce genre de chose, il n'en est pas un fervent défenseur. Bien qu'il n'arrive pas non plus à comprendre les humains païens et leurs existence. En revanche, il semble avoir un goût très prononcé pour les bûchers auxquels il ne manque jamais d'être présent. Son racisme ne se limite pas seulement aux différents peuples, car il place au même rang les Tirassiens et les Gilnééns, maudits ou non, à cause de leurs couardises et passivités. Pour Vendak, seul les Lordaeronnais sont dignes de confiance, et seule une rare poignée peuvent compter sur le pyromancien.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard