FANDOM


Twisted broken little toys by jhankei84-d3lcagz.png

"Ne comptes pas me mettre au froid !"

Thrall était la, avec tout les héros et les quatre aspects draconiques. Aux milieu, l'âme du dragon, Aile-de-mort volait autour du temple du repos du ver. Les drakes du crépuscule et les sectateurs du marteau du crépuscule s'ajoutaient aux conflits à flot. Très vite, les héros peinaient à croire en la victoire. Quand soudain arriva la cohorte des Shamans du cercle terrestre avec la long-voyante Syra Alhiira à sa tête, son mari Nydaed, leurs fille Naa'li, Drustan Nemossos, Thodrall Marteau-sanglant et tant d'autre. Les troupes du Crépuscule furent mit à l'écart sur les abords du temple, quand surgit un drake du crépuscule colossale revêtit d'une armure et son palefrenier.

La créature massive poussa un rugissement qui alerta toute la population, autant membre crépusculaire que héros. Le cavalier, le héraut de la fin ardente, Chester Maletta descendit de sa monture pour se retrouver face à face avec les derniers héros capable de sauver Azeroth. Il avait remplacé sa tenue de cuir et de maille sombre par une armure lourde aux allures d'élémentaires des terres de feu. Même son épée fut renouvelée par une claymore, lourde et menaçante à la fois. La nouvelle armurerie ne semblait pas gêner le Mage de bataille. Il s'avança d'une poignée de pas vers le groupe alors que les combats avaient cessé. Il jaugea la place avant de rabattre son regard sur la long-voyante qui s’avançait vers le père du crépuscule. La Draeneï brandit son arme, un air de défi aux lèvres et un regard de combattant vis à vis de Chester.

_Syra : Cette fois Chester, le sort décidera a qui l'avenir d'Azeroth appartiendra.

_Chester : Ne compte même pas me mettre au froid.

Le sinistre mage aux allures de chevalier ardent brandit sa claymore qui semblait être faites à base d'élémentium, et le poids n'en était pas un pour le mage.

_Chester : Il est grand temps que cette mascarade s'achève.

A ces mots, Syra chargea Chester tout en formant des arcs électriques sur Chester, quant à lui il brandit subitement son épée pour lever un voile de pierre entouré d'arcane. La prison de pierre réussi à encaisser le choc électrique de Syra et fut transformé en poussière. Chester profita de ce moment pour se ruer sur Syra et lui délivrer un violent coup d'épée qui dégluti un vomi de flamme, et frappa que très peu Syra au bassin par l'effet de surprise.

Chester profita de sa proximité avec la Shaman pour la rouer de coup sans faire appel aux pouvoirs des éléments. Les deux combattants finirent par croiser leurs armes et Syra posa sa main sur le torse de Chester pour libérer un choc électrique. Le sorcier subit une partie de l'assaut de la Draeneï avant d'empoigner sa main et d'embrasé la sienne, il resserra l'étreinte tout en brûlant le bras de la long-voyante qui hurlait de douleur.

Chester lâchât la main de la Shaman noirci par la brûlure et lui asséna un revers de main gauche en plein visage pour la faire reculer. Syra profita du recul et des poussières avoisinantes pour former un bloc rocheux et l'envoyer sur Chester. Ce dernier leva la main gauche et fit œuvre d'une déflagration des arcanes pour briser la pierre. La draeneï profita de la diversion pour former un ruban aqueux à l'aide de l'humidité atmosphérique et prépara le même sortilège de purge.

_Chester : Tu comptes me le faire à chaque fois ce sort ?

Chester emmagasina une masse d'arcane, qui pourtant n'aurait aucun effet avec le sort de Syra. La Draeneï esquissa un sourire de triomphe au moment ou elle déversa le flot d'eau sur Chester pour le délier temporairement de ses talents. Le mage, toutefois, organisa un banal transfert pour se retrouver prés de la Shaman et lui asséna un furieux coups d'épée au bassin. Syra s'effondra sur le coté avec une main sur la plaie qui était heureusement loin d'être mortelle, elle riva son regard sur Chester qui brandissait son arme pour achever Syra. Le héraut de la fin ardente abattit son arme sur Syra alors que celle-ci fit simplement une roulade et se met à genoux. Dans l'élan, Chester se rua sur elle pour lui décocher un coup de poing embrasé, puis un revers avant de la prendre par la gorge et de la jeté furieusement. Celui-ci s'approcha de nouveau, lentement comme pour savourer cet instant.

Syra se releva alors que Chester était face à elle, celui-ci frappa la Shaman d'un coup de garde au niveau du buste pour la renvoyer au sol. La draeneï rétorqua avec une bourrasque de vent pour repousser son agresseur, et profita de ce moment de répit pour se relever. Chester se releva alors que Syra format une masse de flamme colossale autour d'elle.

_Syra : Je vais te montrer que tu n'est pas le seul à savoir te servir des flammes !

Sans prévenir, Syra envoya un massif rouleau de flamme sur Chester qui le contra sans peine avec sa propre pyromancie en plus de ses talents de Shaman noir. Très vite, celui-ci égalisait la long-voyante.

_Chester : Tu croyais vraiment me vaincre avec les flammes ?!

Chester était dans son élément de prédilection, et Syra le savait. Néanmoins, les deux combattants mirent à jours leurs talent lié à l'élément feu, devant les yeux ébahit des spectateurs. Lerisa et un groupe de soldat de l'Alliance ce rajouta au groupe de spectateurs passifs et contempla avec rage que Chester gagnait du terrain.

_Drustan : Cet homme, il est fort...

_Nydaed : Syra joue sur un terrain dangereux...

_ Naa'li : Maman...tu dois gagner...tu le dois !

_Chester : Tu n'est pas assez populaire Syra? Ça te plais temps que ça de jouer au héros ?

_Syra: Chester...

_Chester : Tu n'a strictement aucune idée de ce que j'ai vécue à cause de vous tous. Mais je vais te le résumer simplement, avec ces flammes tirées de ma rage !

_Syra: Quoi ?

Chester poussa un hurlement de colère, emplit de rancœur et de haine. Le sorcier décupla les forces de son torrent de flammes, prêt à atteindre Syra qui peinait de plus en plus à repousser l'assaut du sorcier.

_Chester : Meurt, hypocrite !

_Syra : Pas maintenant. Je ne dois pas tomber, pas maintenant !

Syra usa de sa seconde main pour libérer un autre flot de flamme à l'intérieur même du rouleau de feu de Chester. De ce fait, elle atteignit le mage qui fit prit par surprise. Celui-ci perdit le fil et tomba à genoux, à la plus grande surprise du public qui ovationnait la Long-voyante. Chester reprit sa respiration tout en redressant la tête vers Syra avec un regard meurtrier. Celle-ci était plutôt souriante. Bien qu'encore en vie, on pouvait clairement voire que le sorcier était incapable de continuer le combat alors qu'il marchait d'un pas lourd. Il leva la tête en direction de Syra qui restait sur ses gardes.

_Syra : C'est finis Maletta, il est temps de payer ta dette envers ce monde.

_Chester : Une dette ? Voyez vous ça.

_Syra : Tout les crimes et monstruosités que tu à engendrer doivent être lavées.

_Chester : Mes crimes ? Mes monstruosités ? Qui êtes vous pour parler de justice ? Un chaman du Cercle Terrestre qui se croit une héroïne après m'avoir affronté mainte et mainte fois ? Vous ne savez pas pourquoi je me dresse devant vous, encore et toujours. Vous croyez faire le bien alors que vous laissez ce monde se briser à petit feu alors que vous en êtes parfaitement consciente. C'est guerre constante entre faction quand ce n'est pas un élément perturbateur autre et peu original, avez vous une idée de sa raison d'être ?

Chester marchait lentement vers la Long-voyante, dévisageant chaque personnes présentent.

_Chester : Que croyez vous ? Vous voyez le monde en noir et blanc, faisant la distinction entre le bien et le mal. Ou est donc porté l’intérêt des chamans et du Cercle quand Sylvanas était aux portes de Gilnéas avec sa peste ? Ou étaient les Elfes de Quel'thalas quand Medivh à ouvert la porte des ténèbres dans le marécage noir  ? Ou sont passé les Nains de Khaz'modan au soulèvement du Fléau ?

_Syra : Chaque être n'est pas omniprésent Chester, tu le sait autant que nous.

_Chester : Et pourtant vous prétendez pouvoir tout faire, comme et où bon vous semble alors que les victimes s'accumulent. Et que font les victimes d'ailleurs ? Elles tournent la page et oublient accessoirement l'échec qui à réduit leurs vie à la misère. Mais moi je n'ai pas oublié ce que j'ai perdue.

_Syra : Mise à part ton humanité je ne vois pas ce que tu à put perdre.

_Chester : Ais-je toujours été un Sorcier dénué d'un civisme comme vous ? Qui peu le confirmer ? Personne, personne n'est en vie pour pouvoir vous le dire ! Et c'est justement ça que j'ai perdue ! J'avais une famille ! Un frère, une sœur ! Une compagne ! Et regardez maintenant ! Ce sont des souvenirs volatiles quand ils ne sont pas oubliés de tous !

_Syra : J'ai moi aussi perdu ma famille et je n'ai pas sombré comme toi.

_Chester : Et comment avez vous réagit ? Comment étiez vous le jour ou tout c'est terminé pour eux ?!

Syra demeurait silencieuse, abaissant quelque peu sa garde. Mais même sous la colère, Chester perdait la méfiance qu'il à longuement émané.

_Chester : Vous avez tourné la page vous aussi, vous les oubliez comme tout les autres ! Et qui donc ici à agit comme moi ?! Qui donc c'est battu pour un jour revoir ce qu'il avait de plus chère à ses yeux ?! Vous croyez tous qu'ils étaient perdu à jamais ! Mais pas moi, j'allais les faire revenir !

_Syra : Chester, tu ne peux pas les ramener à la vie. Ce qui est née poussière redevient poussière.

_Chester : C'est ce que le commun des mortels ont comme vision, et ce n'est pas un manque d'ambition non...C'est juste qu'ils tolèrent leurs disparitions ! Pas moi ! Ils m'ont aidés, tous comme ils le pouvaient. Autant pour mon apprentissage à Dalaran ou bien encore m'aider à quelconque tâche manuel ! Ils étaient la !

_Syra : Tu ne peux pas Chester, quelque soient tes motivations tu te dois de l'accepter.

_Chester : Syra, comment à tu réagis une fois avoir retrouvé ta fille à Hyjal il y à plus de Dix ans ? Et comment à tu réagi en retrouvant ton mari ?

Syra fit de gros yeux, étonnée par la question de Chester alors que celui-ci était une boule de rage, de rancune et de tristesse.

_Chester : Il me la promit, il m'a promis d'accomplir mon souhait le plus chère...Je devais écouter pour les revoir.

_Syra : Tu te trompe Chester.

_Chester : Je ne peux pas, elles est morte. Et ce depuis des années, j'aurais été au courant si ce n'était pas le cas.

_Syra : Les convictions t'ont rendu aveugle au point même de ne pas voire ta propre fille, Lerisa. Et elle n'a rien fait pour être discrète, elle te cherche Chester.

_Chester : C'est impossible...Je n'ai pas eu le temps de fonder une famille avec Redanna, je ne peux pas avoir de progéniture...

_Syra : Tu ne peux pas tout savoir Chester...Moi aussi je les croyais tout les deux disparus à jamais. Mais ils étaient la, comme ta compagne ou même Lerisa.

Syra s'avança doucement vers Chester et posa sa main sur le front masqué du mage. Celui-ci n'avait plus la force de combattre de toute façon. La Draeneï ferma les yeux alors que son épiderme commençait à scintiller d'une lueur bleu acier. Une aura perceptible tant par le visuel que par la clairvoyance magique émanait de la long-voyante. Chester avait les yeux rivés sur la Shaman.

_Chester : Tu ne peux pas m’arrêter, pas temps que le Tortureur sera la !

_Syra : J'en suis consciente Chester.

Des filaments noirs s'échappèrent du masque pour remonter le long du bras de Syra. Celle-ci grimaçait rien qu'aux paroles de l'entité du masque mais continuait son rituel. La lumière bleuâtre reprit son éclat malgré la noirceur des fils qui s'évaporèrent sous la puissance. La même lueur se propagea en Chester qui se mit lui aussi à scintiller, mais intégralement. La puissante émanation s'élargit et engloba Chester et Syra dans une colonne de lumière aux mêmes teintes que la lueur. Après une poignée de seconde, la lueur s'estompa et Syra retira sa main. Chester regardait ses mains sans comprendre, il était vivant et son statut n'avais pas changé.

_Chester : Qu'est-ce que....

_Syra : Tes yeux étaient remplient de nuages Chester, et j'ai chassé la tempête avant qu'elle n'éclate.

_Chester : Qu'est-ce que ça veut dire ?

_Syra : Regarde toi.

Sans comprendre, Chester regardait ses membres et son corps. Il finit par saisir son épée qui était à porté de main et regardait son reflet. Les yeux de Chester n'était plus d'Ambre, mais marron fauve, comme a sa naissance.

_Chester : C'est...mes yeux...ça veut dire...non...c'est pas vraie ! Tu n'a pas fait ça ?! Tu a coupé tout mes liens avec les Arcanes !

_Syra : Ton regard n'est plus obscurcit, peut-être que maintenant tu sauras voire ce qui t'entoure.

La long-voyante fit signe d'approcher à Lerisa qui bouscula toute la foule pour voir Chester à genoux. La jeune fille de gros yeux avant de s'approcher lentement du sorcier masqué. Chester lui, demeurait immobile par faute de fatigue. Tout le monde regardait la jeune Maletta s'approcher de son père dans le plus grand silence alors que la jeune fille semblait plus hésiter que montrer l'impatience qu'elle détenait bien avant sa confrontation.

_Lerisa : Chester...

Chester garda les yeux rivés sur la jeune mage, sans la possibilité de répliquer d'un coup en traître. Lerisa était la, devant lui, épée en main pour lui porter le coup de grâce. Son regard d'habitude d'une froideur blasante c'était transformé, emplit de doute et d'ignorance à la fois.

_Lerisa : C'est toi ? Chester Maletta ? Le héraut de la fin ardente ? Le tout dernier grand pilier du Crépuscule ? Mon père ?

Chester fit tomber son regard et abaissa la tête, comme honteux et détruit. Lerisa quant à elle referma la poigne sur son épée et la leva en l'air, prête à l'abattre.

_Lerisa : Tu va regretter d'avoir fait subir tout ton passé...a Azeroth comme à tout ses habitants.

Lerisa avait beau parler, elle n'abaissa pas son arme et subit les railleries des soldats et autres personnes présentent. Lerisa jeta l'arme derrière elle, des larmes perlaient le long de son visage. Syra, quant à elle, portait un regard emplit de tristesse et de compassion.

_Lerisa : La ferme ! Et toi ! Pourquoi est-ce que tu n'est jamais venu retrouver Maman ?! Hein ! Dis le ! Pourquoi ?!

Chester restait silencieux, il savait à quel point cet échec cuisant lui brisait sa conscience. Lerisa donna un coup de poing rageur à Chester qui encaissait, sans répliquer.

_Lerisa : Répond ! Répond bordel !

Lerisa fit un revers à Chester de la même main, avec la même violence, et le mage ne rechignait pas.

_Lerisa : Pourquoi tu n'étais pas la ?! Pourquoi est-ce que tu n'étais pas la pendant toute ma foutu enfance ?! Hein ?!

Lerisa semblait s'enrager à chaque parole, mais un sentiment de tristesse s’emparer de son cœur à la place. Chester s'en rendait compte mais ne bronchait pas. Lerisa roua Chester de revers de main pour se défouler, visiblement.

_Lerisa : Un père bordel ! J'en demandais trop ?!

Lerisa continuait a frapper Chester qui se contentait de bouger la tête sous les coups, sans réponses. La jeune Maletta tomba à genoux, en larmes, et continua de frapper sans vigueur le corps du sorcier.

_Lerisa : T'étais censé t'occuper de moi, comme un père bordel...Ça fait plus de vingt ans que je t'attend, et pas le chef du Marteau du Crépuscule, un père...C'est même pas dire je me serais battu contre toi, mais...mais merde quoi...

La jeune fille rehaussa son regard sur Chester et croisa le sien, ils se regardèrent pendant quelque instant avant que Lerisa passa un revers de poignet sur son visage pour retirer les larmes.

_Lerisa : Où est-ce que t'étais passé durant tout ce temps ?

Chester n'osait même pas répondre s'il en était capable, les idées se bousculaient dans sa tête mais semblait retrouvé petit à petit son humanité perdue. Son regard d'habitude si froid et si cruel devint plus tendre, plus amical.

_Chester : J’ignorais tout de toi, autant que la survie de Redanna.

Lerisa empoigna les bords du masque de ses mains presque hésitantes. Chester prit les mains de sa fille pour accompagner son geste et retirer son masque, dévoilant ainsi son visage. Un visage tiré par la fatigue qui a conservé ses traits d'autrefois avec une barbe naissante, et des yeux marrons comme ceux de Lerisa. La jeune Maletta déposa le masque au sol et regardait Chester avec un début de sourire.

_Lerisa : Prend moi dans tes bras.

_Chester : Je ne peux pas me permettre un tel prestige, je n'ai rien d'un père.

Sans un mot, Lerisa enlaça Chester de ses bras et le serrer fermement contre elle. Surpris, Chester hésitait mais finit par enlacer sa fille à son tour. Sous les regards divers des différents héros, des aspects et de Thrall, Lerisa sanglotait de joie alors que Chester caresser sa tête pour la consoler.

_Chester : Le cauchemars est finit Lerisa, je suis là.

Toutes les personnes présentent ressentaient le même sentiment, plus ou moins prononcé, rancunier à l'égard du Héraut de la fin ardente. Mais parmi eux, une seule personne souriait et avait une larme à l’œil. C'était Syra qui était entourée de Nydaed et de Naa'li. Thrall finit le rituel de l'âme des Dragons et pivota vers la scène, un sourire se dessinait tout de même sur le visage de l'Orc.

_Syra : Le cauchemars est finit pour toi aussi Chester.

Chester releva la tête vers Syra qui avait à peu prés la même posture que lui, enlaçant son mari et sa fille. Chester ne sut empêcher un sourire se dessiner sur son visage qui provoqua la stupeur parmi beaucoup.

_Chester : Ne perdez pas de temps, vous devez arrêter le Destructeur.

_Thrall : La canonnière arrive, nous allons poursuivre le dragon.

En effet, la canonnière de l'Alliance abaissa un pont sur le sommet du Temple du repos du ver. Les soldats et héros s’empressèrent de monter tout comme Lerisa qui tourna la tête vers Chester qui était resté seul au milieu de la plate-forme.

_Lerisa : Papa ?

_Chester : Mon combat doit s’arrêter ici Lerisa, et de toute façon je n'ai plus les moyens de me battre.

_Lerisa : Si je pars, c'est avec toi. J'ai juré de te ramener à la maison, de gré ou de force.

Chester éleva un regard surpris sur Lerisa qui, quant à elle, était remplit de détermination et avec un sourire comme jamais. Chester lui rendit son sourire, mit son masque a sa ceinture et empoigna son épée pour la poser sur son épaule et s'avancer.

_Chester : Si tout se passe comme Aile-de-mort a prévue, nous aurons droit à la visite du Seigneur de guerre Corne-noir avec le dernier bataillon de drake du Crépuscule.

La canonnière s'envola une fois que tout le monde était la. Malgré les regards, certain étaient plutôt optimiste pour la présence de l'ancien chef du Crépuscule.

_Chester : Corne-noir a le dernier et meilleur bataillon de drakes du Crépuscule. Néanmoins, celui-ci est loin d'être mauvais en terme de combat rapproché. Ça ne m'étonnera pas qu'on le voie sur le pont, si les drakes ne le brûlent pas avant.

_Syra : Voilà des informations qui nous serons utiles.

_Chester : Hé, je n'ai peut-être plus mes pouvoirs mais j'ai quand même le devoir de veiller sur ma fille.

_Lerisa : Je savais qu'ont pouvaient te faire confiance.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard