FANDOM


Tyrisia n'en revenait pas, son armée était encerclée, elle vit Daelyrion poursuivre la Dragonne Rouge vers les ruines qui surplombait l'Antre. Des griffons vinrent l'assaillirent, ces stupides oiseaux tournaient autour d'elle comme des moustiques. Vomissant un souffle d'ombreflammes elle les écarta de son chemin, le temps de préparer un sort plus puissant qui l'en débarrasserait. Une nova de Crépuscule jaillit autour d'elle allant faire chuter les griffons et leurs cavaliers vers le gouffre. Tyrisia prit la direction du combat que menait son Champion, elle allait voir la petite peste Rouge mourir pour de bon, et cette idée la faisait jubiler d'avance.

Laurezdormu vit Falysastrasza poursuivie par le Monstre du Crépuscule quitter le champs de bataille, puis un éclair bleuté les suivit tandis que la Dirigeante de la Nuée allait dans la même direction. Sentant un mauvais coup se préparer elle prit la même direction que sa Générale.

Ydris releva la tête, achevant son ennemi d'un coup de queue dans la nuque qui la lui brisa, il vit quelques uns de ses compagnons suivre la Générale elle même poursuivie par le Béhémoth crépusculaire. Il décida de suivre ses compagnons pour porter assistance à la Dragonne Rouge.

Redistrasz soupira, il n'avait presque plus de forces, mais sa Générale était en danger, allait il la laisser mourir ? Allait-il l'abandonner face à l'Ombre d'Hyjal ? Il secoua la tête avant de se relever et prit son envol pour porter secours à Falyastrasza.

Daelyrion jaugeait la petite Dragonne Rouge, elle était plus rapide que lui, mais moins puissante. Cependant il n'aimait pas utiliser la Magie, bien qu'il fut conçut pour cela, il préférait pourfendre, déchirer, briser avec ses mâchoires ou ses serres. Le combat risquait d'être long mais il aurait raison de la Rouge. Il le savait.

Falyastrasza regarda l'abomination, elle savait ce qu'elle avait à faire, elle le devait, elle était l'une des gardiennes de la vie. Elle chargea le Dragon du Crépuscule.

Il la vit foncer vers lui, il l'attendit il savait qu'au corps à corps elle ne pourrait rien, et c'est à bras ouvert qu'il l’accueillit.

Falyastrasza se sentit plus puissante, alors que Tarecgos canalisait sa magie à travers elle pour affronter le Béhémoth, mais il n'était pas seul, Laurezdormu, Ydris et Redistrasz faisaient de même. Les représentants des quatre Vols Draconiques « Libres » canalisaient leurs magies pour renforcer la Générale.

Elle les remerciât en silence. Puis elle fut sur lui.

Daelyrion fronçât les sourcils, que faisaient ces stupides moucherons ? Peu-importe il restait le plus puissant de tous, ce n'était pas cinq Dragons qui allaient le vaincre. Elle était sur lui, il referma ses serres autour de son corps tandis qu'elle faisait de même. Si ce n'était pas un combat l'on aurait pu prendre cela pour une scène sentimentale cependant il n'en était rien. La Dragonne s'agrippa à l'abomination du Crépuscule, tandis que lui seul permettait de les maintenir en l'air, il griffa et mordit la dragonne de toutes ses forces, il allait la vaincre.

Tyrisia regardait le combat, c'était perdu d'avance pour Falyastrasza, elle avait gagné, doucement elle se mit à sourire, puis repris forme humaine pour passer inaperçu observant attentivement la chute de l'étoile Rouge.

Falyastrasza fit appelle à ses Dons, le Don de la vie et l'Amour pour toutes les êtres vivants, c'était sa seule arme. Après tout comment un être qui détruisait la vie pour s'amuser pouvait il comprendre ses choses là ? Il ne pouvait pas, et alors que la Dragonne se remplissait d'Amour et de Vie, il eut un hoquet d'effroi, ces énergies qu'elle rassemblait le faisaient souffrir atrocement. Il essaya de se débarrasser d'elle de la faire décrocher, mais elle restait collée à lui telle une sangsue. Il regarda désespérément vers Tyrisia, la suppliant de venir l'aider.

Le sourire de cette dernière s'était effacé en se rendant compte de ce qu'allait faire la Dragonne Rouge. Et ce regard suppliant de son Champion ne fit que la dégoûter d'avantage. Lui jettant un regard méprisant elle observa la scène.

Falyastrasza murmura doucement : « La vie, l'Espoir et tout ce qu'ils amènent, pour toi ma Reine, ma Mère, mon Amour Éternel. » Et elle libéra la Magie en elle, celle-ci prit la forme d'une explosion dorée qui fit l'effet d'un soleil, obligeant ceux qui observaient le combat à détourner le regard.

Syra tourna la tête vers le point lumineux, comme tout les combattants, elle sentie la Vie émanant de la Dragonne Rouge, puis soudainement comme la lueur était apparue, la Vie de la Dragonne semblait se disperser dans Hyjal. Elle avait comprit tristement ce qui s'était passé, elle adressa une prière aux Esprits et aux Éléments et reprit de plus belle la bataille, ce sacrifice ne devait pas être vain.

Falyastrasza sourit tristement en sentant son corps être consumé par les énergies qu'elle venait de libérer, puis elle ne sentit plus rien, le néant … Falyastrasza n'était plus.

Les quatre Dragons retinrent les larmes de tristesse, celle qui aimait la vie n'était plus, elle avait protégé la vie au détriment de la sienne, elle s'était sacrifiée pour les sauver. Là où elle se tenait il n'y avait plus rien d'autre qu'un amalgame de poussières dorées qui rappelait sa silhouette. Et face à ce nuage doré, une créature déchiquetée. Daelyrion était perforé, la Magie de la Dragonne Rouge avait créé un gouffre béant dans son abdomen, un trou immense qui laissait voir au travers de lui, ses membres mutilés ne lui permettaient plus de voler, il se sentit chuter en même temps que la vie le quittait.

Tyrisia laissa des larmes de colère couler sur son visage, la petite peste Rouge avait gagné, cependant elle était morte et son « armée » n'allait pas s'en remettre. Elle regarda le corps sans vie de Daelyrion se précipiter vers le Sol avant de détourner le regard vers la bataille. Tous l'avaient sentie, et pourtant les forces alliées se battaient avec plus d'en train plus de vigueur. Tyrisia comprit, la Rouge était devenue une Martyre et ils n'allaient pas laisser son sacrifice être vain.

Tarecgos envoya un souffle glacial repousser le corps du Monstre vers l'Antre de la Nuée, cet endroit n'allait pas être souillé de sa carcasse, s'était le Repos de Falyastrasza, aucun être impurs ne pouvait fouler ce lieu.

Ydris ouvrit les yeux et fut ébahi par le spectacle qui s'offrit à lui : La poussière dorée qui tombait sur le sol était en train de créer la vie, là où les Druides et les Chamans auraient mis longtemps avant de rendre les Terres fertiles. Le « corps » de Falyastrasza permettait aux plantes de pousser instantanément, son sacrifice, l'Amour et la Vie qu'elle avait utilisé pour vaincre l'Ombre d'Hyjal, se répandait sur la désolation, rendant à la terre sa vie d’antan. Un bosquet surgit du sol tandis que la Terre se recouvrait de mousses et d'herbes. Le spectacle était à couper le souffle.

La bataille était presque finit, seule une poignée de Wyrmides résistait, les Drakes et les Dragons de la Nuée s'étaient éparpillées. Rejoignant leurs alliés du Crépuscule.

Le capitaine Aeter trancha une Wyrmide avant de se retourner pour porter un coup fatal à un autre Wyrmide. La Bataille était terminée.

Syra profita de l'absence des forces de la Nuée Obsidienne pour incanter. Avec l'aide des autres chamans et des druides ils appelèrent l'orage. Les nuages se condensèrent au dessus du gouffre avant de répandre un torrent d'eau à l'intérieur. Ce n'était plus un simple orage, c'était un typhon, la Chamane laissait ressortir sa colère et sa tristesse à travers ce geste. Et il ne fallut que quelques minutes avant de noyer l'Antre de la Nuée dans un lac. Là où il y avait un gouffre s'étendait un lac d'eau douce qui s'écoulait en petits ruisseaux à son bout. Elle sourit d'apaisement, puis elle vit la Dragonne Violette prendre son envol vers Nordrassil.

Tyrisia volait vers Nodrassil, les couvées qui formaient sa future armée venaient d'être noyées ainsi que bon nombres de ses soldats, ses troupes s'étaient enfuies. Elle ne pouvait les laisser gagner, quitte à mourir elle les tuerait tous sans exception, elle brûlerait Nordrassil.

Survolant le cratère là où les failles élémentaires avaient été refermées et où le Crépuscule avait été mis en déroute. Elle vit un éclat doré. Et reconnut la silhouette de la Dragonne de Bronze Sydormie.

Cette peste avait été un lourd handicap pour son armée, même si elle ne comprenait pas le rôle de la Dragonne de Bronze. Elle piqua vers elle et souffla un trait d'ombreflammes que l'autre Dragonne put éviter aisément.

- « Il n'est pas encore venu l'heure de partir pour moi » Déclara Sydormie.

- « Tu crois peut-être que c'est mon heure ? Stupide ver Bronze. » Répliqua Tyrisia qui garda sa forme Draconnique.

- « En effet Dragonne du Crépuscule, il est temps pour toi de dire adieu à Azeroth. » Dit doucement la Dragonne de Bronze.

- « Et c'est toi qui va me tuer peut-être ? » S'écria la Violette.

- « Pas moi, elle. » Sydormie montra du doigt un silhouette de haute stature qui s'avançait lentement d'un pas déterminé.

- « Qui ?! La Chamane tu crois que c'est elle qui-... » Tyrisia se retourna vers la Dragonne de Bronze qui avait disparu tandis que la Chaman approchait.

Elle planta ses griffes dans le sol tandis qu'elle préparait un sortilège qui tuerait la Chamane.

Lorsque Syra fut à portée, Tyrisia vomit un flots d'Ombreflammes noyant la Draeneïe sous un déluge violet. Cependant une coque de Terre avait protégé la Draeneïe qui invoqua la Terre. Tyrisia sentit ses pattes s'enfoncer dans la roche sans qu'elle ne put rien y faire, et alors qu'elle se débattait, elle vit les bords du cratère s’effondrer, la Roche semblait vouloir l’ensevelir vivante. Elle cracha un nouveau torrent de flammes sous la paniques mais rien n'atteignait la Chamane. Elle la maudit, elle appela sa Matriarche, espérant que cette dernière lui vienne en aide. Cependant rien ne se passa. La Chamane se mit sur le bord du Cratère et invoqua la Terre. Cette dernière lui répondit, et le cratère se compacta engloutissant la Dragonne du Crépuscule. Tyrisia n'était plus, elle était absorbée par la Terre. Lorsqu'elle sentit sa dernière heure arriver, Tyrisia ferma les yeux comprenant sa défaite ; elle avait perdu. Et elle s'en voulut de ne pas avoir dit à sa Matriarche les dernières paroles d'Alterion …

Le cratère n'était plus. La Terre reprenait ses droits et à quelques endroits des pousses firent leur apparition. Les armées se reposèrent au Repos de Falyastrasza, célébrant leur victoire et pleurant la mort de ceux qui avaient offert leur vie pour défendre Hyjal. Les Dragons rendirent une prière silencieuse à leur Générale. Puis, la Dragonne Sydormie apparue comme un lointain souvenir du passé. Elle déclara doucement :

« Notre rôle en ces lieux est terminé mortels, vous n'aurez plus besoin de notre soutient, les disciples du Vol Noir se sont enfuis et ne reviendront pas à l’offensive avant longtemps. Il est temps que la Terre guérisse de ses meurtrissures et c'est pourquoi vous la Horde et l'Alliance protégeraient le Cercle Terrestre et le Cercle Cénarien des attaques du Marteau du Crépuscule jusqu'à ce qu'ils ne soient plus en danger. Ce fut un honneur de se battre à vos côtés et vous serez les bienvenus au Temple du Repos du Ver. Adieu. »

Sydormie disparu comme elle était apparue, tandis que les Dragons saluèrent les mortels avant de prendre leur envol vers le Nord-Est. Laissant Hyjal sans la présence des Dragons.

La Horde et l'Alliance retournèrent dans leurs campements respectifs.

Le calme semblait être revenu à Hyjal.

Deux corbeaux de tempêtes filèrent à toute allure vers les campements de la Horde et de l'Alliance amenant la nouvelle : Le bas d'Hyjal était aux mains du Marteau du Crépuscule et une armée marchait vers les campements de la Horde et de l'Alliance.

Les deux Généralismes se retrouvèrent et mirent en place un plan à suivre, le Cercle de Nordrassil n'aurait pas à intervenir il fallait amener les Sectateurs dans les bases.

Les nains et les gnomes préparent des explosifs tandis que les préparatifs pour le départ étaient précipités, les soldats de la Horde embarquèrent sur des Zeppelins, tandis que les Soldats de l'Alliance prirent des portails ouverts par les Mages.

Les Mages de la Horde et de l'Alliance créèrent des Illusions de Soldats gardant les bases et des mannequins déguisés furent placés sur les Remparts, tandis que les soldats voulant rester le pouvait. C'est ainsi que le Marteau du Crépuscule serait défait. Les portes des bases furent ouvertes pour laisser l'ennemi pénétrer les bases. Tous les savaient c'était la dernière bataille de la Horde et de l'Alliance en Hyjal.

Les Chamans et les Druides respectèrent les vœux de la Horde et de l'Alliance. Ils restèrent cloîtrés dans leur base proche de Nordrassil attendant la fin.

Le Marteau du Crépuscule avançait d'un pas sûr, le premier bataillon se détacha du second pour envahir la base de la Horde tandis que le second avançait inexorablement vers celui de l'Alliance.

Le Premier bataillon pénétra dans le campement de la Horde qui semblait trop silencieux. La Horde leur faisait face, le Chef de guerre en tête.

Helheim observait la scène depuis un promontoire rocheux, il trouvait cela étrange et fit tourner une pièce en argent entre ses doigts squelettiques.

Le Chef de Guerre du Marteau du Crépuscule qui était un dénommé Chester, sourit en voyant la faible armée de la Horde, le combat serait aisé. Il chargea.

Sunn, le Mage du Sang enflamma la mèche en murmurant un sort puis ouvrit un portail vers Lune-d'Argent.

Alors que les deux armées rentraient au contact, la terre de mit à trembler puis elle s'embrasa. Ils étaient tombés dans un piège, les illusions des Mages disparurent et ils se trouvèrent face à un petit bataillon alors que tous explosait autour d'eux, les soldats du Marteau du Crépuscule tentèrent de prendre la fuite vers la sortie, mais les portes s'étaient refermées. C'est ainsi que le premier bataillon perit.

Aevy marcha d'un pas sûr, l'Alliance lui faisait un accueil chaleureux, comme si ils savaient qu'ils allaient perdre, mais malgré tout elle voulait torturer l'esprit d'Aeter, histoire de s'amuser avant de tous les tuer. C'est triomphante qu'elle s'avança vers le centre du camp de l'Alliance.

Helheim avait observé horrifié le piège de la Horde et son cerveau moisit ne mit qu'une seconde à comprendre que la même chose attendait le second bataillon.

Montant sur son Drake du Crépuscule il prit la direction du campement de l'Alliance à vive allure.

« Vile Sorcière, tu vas payer pour tes crimes » Furent les mots d'Aeter avant qu'il ne se mette à pousser un hurlement lorsqu'Aevy pénétra son esprit pour le détraquer.

Un autre cri perça l'air « Fuyez, c'est un piège ! ». Aevy lâcha son emprise et observa la chose qui avait poussé se cri, son armée se mit à fuir alors qu'Aeter cria « Fermez les portes ! ».

Quelques fuyards purent s'échapper et s'évanouirent dans la nature, Aevy ne comprenait pas ce qu'il se passait, elle avait gagné, non ?

C'est lorsque le première détonation eut lieu qu'elle comprit, elle aillait mourir de manière définitive. Elle entendit Aeter dire : « Tu as perdu Sorcière » avant de sentir un objet froid et tranchant lui détacher la tête de son corps puis qu'elle vit le monde s'embraser autour d'elle.

Cela faisait une semaine que la Horde et l'Alliance avait mis en échec le Marteau du Crépuscule, en une semaine le Cercle de Nordrassil avait réussi à guérir l'ancien cratère et il n'y avait plus traces des ruines de la Horde et de l'Alliance. Un Mausolée avait été construit sur un pic solitaire d'Hyjal, portant les noms de figures importantes qui avait permit la protection de Nordrassil.

Les chamans et les Druides avaient ensemble aidé l'Arbre Monde à guérir et à reprendre de la vigueur, tandis que le Marteau du Crépuscule ne faisait plus aucun mouvement vers le Sommet d'Hyjal.

La Vie avait retrouvé son libre court. Sydormie savait que cette phrase aurait plut à Falyastrasza et elle la nota. Pour conclusion à cette Histoire. Sydormie ferma le livre qui s'intitulait « Chroniques d'Hyjal » et parti en direction des Cavernes du Temps pour le ranger dans la bibliothèque temporelle. Elle ne retournerait plus à Hyjal avant un certain temps … Enfin c'est ce qu'elle pensait alors qu'une force meurtrière se préparait à revenir ...

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard