FANDOM



La vie et la mort sont les deux faces d'une même pièce tout comme la Lumière et l'Ombre … Personne ne peut échapper à l'une ou l'autre lorsqu'il naît en ce monde . Notre vie est faite de lumière, de joie et d'Amour … La mort est faite d'Ombre, de solitude et de Sang . Telle est la vie que je mène maintenant, moi Aelisya Sangraën, l'une des dernières San'Layn de ce monde … Mon histoire n'est qu'une suite de mésaventures sordides … Mais ceci passera. Tout passe.

Les forêt luxuriantes de Quel'Thalas, la lumière du jour rendue dorée par les feuilles des hauts arbres, la vie et la joie y en émane, c'est là que je suis née il y a 347 ans, là que mes parents me donnèrent le nom d'Aelisya, là où je connus les plus beaux jours de ma Vie … Avec les quelques souvenirs me restant de cette époque, je me souviens que j'étais une Mage Haut-Elfe, sur la voie du statut d'Archimage, j'avais étudié la magie pendant bon nombre d'années et j'étais compétente, je ne cessais de croître de jour en jour dans la voie des arcanes. Je vivais dans une simple demeure perdue dans la forêt où j'y amassais une multitude d'objets magiques ou non .

Elle était vaste constituée d'un rez de chaussé et d'un étage , des portes en bois massif gardait l'accès à ma Demeure. Je portais des robes de la soie la plus fine et la plus douce tandis que mes yeux bleus s'émerveillaient devant les prouesses de la Magie et que mes boucles dorées flottaient au grès des vents , ma peau de pêche éclairée par les halos de Magie. J'étais en somme une Elfe assez jolie, avec des formes généreuses mais sans plus et une joie de vivre débordante. J'allais à Lune-d'Argent de temps à autres pour pouvoir devenir Archimage, j'y rencontrai plusieurs personnes, des Elfes mâles et femelles. Les Toits bleu rayonnaient sous le soleil et l'eau des fontaines envoyait mille reflets arc-en-ciel ... Je connaissais deux Archimages du nom de Keleseth et Taldaram mais ne m'approchais d'eux que rarement ces deux derniers étaient souvent avec un forestier talentueux du nom de Valanar. Keleseth avait une chevelure noire rassemblée en un catogan qui lui descendais dans le milieu du dos, il était grand et semblait frêle mais il était, disait on, un Archimage des Arcanes talentueux, sa peau était très pâle ce qui relevait ses yeux bleus, tandis que, Taldaram était un peu plus grand, sa peau au teint de pêche laissait penser qu'il aimait la chaleur, tandis que sa chevelure rousse tombait en une crinière abondante jusque dans le creux des reins.

Valanar, enfin, était plus grand et plus robuste que les deux compères sa peau était d'une couleur pêche elle aussi tandis que sa chevelure argentée était ramenée en une queue-de-Renard. Tout trois semblaient bien s'entendre mais se voyait rarement. Parfois en ville, je rencontrais aussi une grande figure telle que l'une des sœurs Coursevent, même si je ne sais pourquoi au bout d'un moment je n'en vis plus que deux puis plus qu'une seule : Sylvanas Coursevent Générale des Forestiers de Lune-d'Argent avec ses deux lieutenants : Lor'Themar et Lana'Thel. Je me souviens que peu avant mon éveil j'étais devenue une Archimage des Arcanes accomplie et je restais souvent seule chez moi, de temps à autre j’accueillais quelques forestiers qui réclamaient à boire ou du repos, parfois il y avait Valanar, parfois il y avait un forestier avec qui je partageais mon lit durant une nuit pour le plaisir. Mais un soir, alors que j’éteignais les lumières animées par la Magie, je vis une silhouette se découper à travers les ombres, grande, fine, pleine d'assurance, je vis d'abord la tenue des forestiers et m'aperçus de la démarche bancale de la silhouette, je reconnus les traits de Valanar. Je l'invitai à se reposer chez moi, ce dernier avait participé à une beuverie et en était sorti ivre mort avant de se perdre en forêt. J'attendis que mon invité s'endorme ce qui n'arriva pas, il resta éveillé toute la nuit entamant sa décuve assez rapidement grâce à quelques tisanes.

Alors que je préparais une autre tisane, je sentis des mains se placer sur mes hanches et des lèvres me happer les lobes de mes oreilles, Valanar me fit mettre face à lui et il m'embrassa longuement et tendrement tandis que ses mains commençaient à me dévêtir … La nuit fut courte, nos ébats était violence et plaisir, ensemble son corps contre le mien se sentiment de jouissance sensible, sa peau soyeuse, et ses mains ... Lorsque je me réveillai le lendemain, il n'était plus, il y avait un mot d’excuses sur la table de chevet que je lus en souriant … Les semaines qui suivirent furent paisibles et calmes … Mais un beau matin, une odeur de corps en décomposition vint à mes narines tandis que dehors j'observais une masse grouillante noire, tel des asticots grouillant vers un cadavre en putréfaction pour s'en repaître … Ainsi je vis l'avancée du Fléau Mort-vivant ... Mais lorsque je m'en rendis compte il était trop tard. Je plaçai des sortilèges sur les murs de ma demeure tandis que je me téléportai à Lune-d'Argent, j'eus le temps de voir une créature morte-vivante avant de voir les runes de mes sorts rougeoyer pour annoncer la destruction de la battisse … Arrivée à Lune-d'Argent la foule était partout s'enfuyant dans la flèche Solfurie, le palais d'Anasterian Haut-Soleil, on clamait que Sylvanas Coursevent était morte tombée entre les mains de ce Fléau. Je pris la fuite avec le peuple cherchant un visage connut dans la foule … Rien … Lorsque nous utilisâmes l'Orbe de transposition nous arrivions à Dalaran, la cité Pourpre les auberges accueillaient ce qui restait des Quel'Dorei lorsque tout d'un coup mon être se raidit … Je sentis un manque en tout mon être comme si une partie de moi venait de m'être arrachée … Non ne comprenions que trop tard : Le Puits de Soleil n'était plus … Anasterian était tombé … Kael'Thas refonda notre patrie … Il parti avec quelques uns des nôtres qui nous nous faisions appeler les Sin'Dorei … Les semaines passèrent, finalement je vis que les trois compères étaient toujours en vie dans leur coin, je reconstruisais ma demeure grâce au peu de magie qui me restait.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard