FANDOM


Cela faisait maintenant un an que Syndaria existait, lors de sa naissance, la guerre en Outreterre s'était intensifiée contre le Seigneur Démon Illidan et lorsqu'il tomba toutes les troupes furent mobilisées à Quel'Danas. Puis c'était face au Norfendre que les peuples mortels d'Azeroth s'étaient dressés et désormais, la Guerre au Norfendre battait son plein. Mais cela importait peu aux habitants des Cavernes du Crépuscule, les envoyés du Vol Noir en Outreterre étaient revenus avec leurs biens, les couvées de l'Aile-du-Néant et quelques spécimens de ce Vol, Sintharia reprit la création de nouveaux membres du Vol Crépusculaire et laissa les Drakes du Crépuscule seuls. Ces deniers restèrent isolés de l'antichambre de la Matriarche du Vol Noir et furent placés dans une salle bien plus grande. Syndaria n'était toujours pas devenue une Dragonne, même si ses cornes et ses épines dorsales et caudales avaient grandies bien rapidement, elle même n'avait pas tant grandi depuis les dires de ses tuteurs. La Langue-de-feu lui parla de ses frères et sœurs, notamment Onyxia et Nefarian, Syndaria fut émerveillée d'apprendre que Nefarian avait eut pour lui toute une armée d'Orcs, d'Ogres et de Trolls ainsi que pour résidence toute une montagne. Elle se complaisait à s'imaginer dans le cœur d'une montagne, dirigeant ses couvées et une armée fidèle, mais pour cela elle devait devenir une dragonne. Elle adressa une prière muette à ses ancêtres pour qu'elle soit jugée digne de devenir une Dragonne, pensant que les Drakes subissaient le jugement des esprits des Anciens Dragons Noirs pour pouvoir devenir un Dragon.

Son sommeil fut agité, elle souffrit pendant toute la nuit, la douleur l'empêchant plus ou moins de dormir, au petit matin elle se réveilla et partit dans une cuve de lave pour retirer les écailles usées et laisser les nouvelles pousser correctement. Elle ne le vit pas, mais elle avait changé, son coup et ses membres s'étaient épaissis, sa tête s'était allongée et était devenue plus robuste, plus solide. Les piques ornant son dos et sa queue étaient parcourus de reflets améthystes lorsqu'ils étaient exposés, sous différents angles, à la lumière. Sans qu'elle ne le sache, elle était devenue une Dragonne et c'est lorsque la Langue-de-feu rentra dans la pièce pour commencer la leçon qu'elle sut que quelque chose avait changé. La Wyrmide fit venir Syndaria face à la Matriarche qui siffla de colère sous l'irruption des deux visiteuses, mais lorsqu'elle se retourna, son visage reptilien eut un sourire satisfait et plein de malices. Elle inspecta son enfant sous toutes les coutures, rappelant à Syndaria la première fois qu'elle vit sa créatrice. Sintharia murmura un inaudible « Parfait » contemplant sa création, elle dépassait toutes ses attentes, il ne lui fallait plus qu'elle se trouve un Consort pour voir si elle était compatible pour la ponte de couvées. Le lézard malveillant prit parole :

- « Tu es désormais une Dragonne mon enfant, bientôt il sera temps pour toi de te reproduire et perpétuer le Vol. Tu vas continuer d'apprendre avec tes Maîtres puis tu partiras où tu le souhaites lorsque tu le voudras. »

Syndaria frémit de plaisirs à l'entente de ces paroles, et vit ses rêves lentement devenir réalité. Elle reprit son entraînement avec acharnement, développant ses pouvoirs qui grandirent rapidement, sa force décuplée. Les combats contre les Drakes ne servaient plus à rien, sa Magie était devenue plus dévastatrice et elle réduisait les autres draconiens en charpie sans qu'ils n'aient le temps de répliquer. Un jour la Langue-de-feu, lors d'un entraînement pour voir si Syndaria pouvait utiliser la Terre et la Roche en Magie, dit tout bas :

- « Malgré tout tes pouvoirs et ta force … Personne ne voudra de toi. »

La Dragonne entendit et demanda :

- « Pourquoi ? ».

- « Ah … Euh … Et bien c'est à dire. »

- « Parle. » Ordonna Syndaria.

- « Si je puis me permettre d'exprimer mon avis … Aucun Dragon Noir ne voudra créer de couvées avec une Hybridation ayant un si jeune âge. » Expliqua la Wyrmide.

- « Et bien, dans ce cas ils ne sauront pas qui je suis véritablement ni mon âge véritable. » Siffla la Dragonne.

- « Comment allez vous faire ? »

- « Je suis Onyria, fille de Sintharia et du Destructeur, j'ai vu la Guerre des Anciens et l'évolution des mortels. »

La Wyrmide fut hébétée quelques instants avant de dire :

- « Onyria ? Comment expliquer tes écailles chatoyantes ? »

- « Onyria, en hommage à ma sœur défunte même si nous avions le même âge, et mes écailles reflètent les nouveaux dons du Vol Noir, le fruit de notre adaptation pour détruire ceux qui veulent notre perte. »

La Wyrmide hocha simplement la tête avant de partir en avertir la Maîtresse, cette dernière se mit à rire, l'horrible son était une sorte de sifflement aigu se propageant dans l'Antre tout entier.

- « Mon enfant ne manque pas d’ingéniosité, elle saura se débrouiller face aux mortels et aux autres Dragons, j'en suis persuadée. Apprends lui à changer de forme. »

La créature quadrupèdes hocha de nouveau la tête, avant de partir apprendre à la Dragonne comment prendre l'apparence des mortels.

Syndaria fut étonnée quelques instants, demandant pourquoi prendre une apparence mortelle, sa tutrice l'informa alors de l'importance de la chose, cela lui permettrait de se fondre parmi les races mortelles, les manipuler et mieux les détruire. Syndaria choisit rapidement la race d'adoption qu'elle allait prendre pour seconde peau ; les Sin'Dorei, leur attitude, leur noblesse, leur fierté et leur arrogance était des points qu'elle avait en commun avec eux et elle se sentait plus attirée par leur silhouette mince et svelte contrairement à la carrure des humains qui lui paraissait bien trop grossière pour sa personne. Elle mit plusieurs mois à apprendre comment se transformer en elfe et ce correctement, seuls ses yeux pouvaient la trahir, leur couleur violette étant le seul lien que l'on pouvait établir entre sa forme elfique et sa vraie nature. Une semaine après son exploit qui fut bien évidement énoncé et montré à sa créatrice, la Langue-de-feu lui annonça :

- « Je n'ai plus rien à t'apprendre, tu sais tout ce que je sais et bien plus encore, tu n'as plus besoin de moi. »

Syndaria resta indifférente face à la révélation de la Wyrmide avant de glisser un léger et timide « Merci » lorsque celle-ci passa la porte de sa tanière. Puis elle décida qu'il était temps qu'elle parte des Cavernes du Crépuscule pour former son propre Antre à son tour. Elle choisit la région des Steppes Ardentes comme lieu de destination, bien qu'elle ne connaisse que la région de nom et pour abriter le Repaire de l'Aile-Noire, elle se dit qu'elle choisirait un pic pour Antre et qu'elle le trouverait le moment venu. Avertissant sa créatrice qui lui mit à disposition un groupe de plaidécailles et de wyrmides et lui demanda d'aller chercher le corps de Nefarian et de lui ramener lorsqu'elle aurait établi son Antre. Elle partit avec le consentement de la Matriarche du Vol Noir, regardant une dernière fois le Vol Crépusculaire, Ultraxion ayant l'air étonné de la voir partir et Halion baissa la tête, puis elle prit la route de la sortie sous sa forme d'Elfe, les couloirs étant parfois trop étroits pour elle.

Lorsqu'elle atteignit l'air libre elle fut émerveillée, pour la première fois de sa vie elle vit le ciel, les arbres, les plantes, elle sentit le vent glisser sur sa peau et ne put s'empêcher de reprendre sa véritable forme s'envolant et rugissant de plaisir. Elle vit les pourtours de Grim Batol, l'immense montagne jetant son ombre sur les marais environnant, redescendant puis atterrissant, elle reprit forme elfique pour passer plus inaperçu lors du voyage. Utilisant des réseaux de Tunnels gardés par les sujets de Sintharia ils parvinrent aux Steppes Ardentes en une semaine. Syndaria ordonna a ses soldats d'établir un campement pendant qu'elle chercherait un pic rocheux pour établir son Antre. Allant à l'Ouest du Mont Rochenoire, elle arriva sur une chaîne de montagnes imposantes mais toutes restaient plus petites que la demeure de Nefarian. Finalement elle opta pour un Pic abandonné par les Nains Sombrefers, ces derniers avaient agencé le Mont comme celui de Rochenoire bien que sur une plus petite surface et contenant moins de salles. Atterrissant sur une Terrasse externe qui en réalité était la seule, elle visita les salles vides où s'amoncelait la poussière et les ossements, elle parvint au cœur de la Montagne, les nains y ayant édifié un ouvrage magnifie, surplombant la lave en contre bas, un pont circulaire longeant les parois du pic laissait accès à une seule entrée terrestre alors qu'un escalier accolé à la paroi descendait vers le bassin de lave. N'allant pas plus loin, elle prit la sortie terrestre, menant ses Wyrmides à destination avant de les faire explorer les cavernes qu'elle n'avait pas visité et de les faire nettoyer la poussière bien entendu. Elle s'installa sur ce qui semblait être les débris d'un trône et attendit quelques instants avant de voir une entrée latérale à la Terrasse, passant dans le couloir, elle arriva sur une salle circulaire finement sculptée, les murs étant gravés de motifs végétaux aux couleurs de cristaux précieux alors qu'à même le sol s'étendait un amas de pierres précieuses et de diamant ainsi que d'armes et d'armures. Sortant de cette salle elle vit ses soldats l'attendre, et tout en marchant vers les débris de l'ancien trône dit d'une voix impérieuse :

- « Quelles informations avez vous obtenus ? »

Une Wyrmide Langue-de-Feu prit la parole au nom de tous :

- « Les couloirs sont déserts, Maîtresse, il n'y a pas âme qui vive, cependant nous avons réussi à connaître le nom de ce pic. »

- « Parle. » ordonna Syndaria.

- « Il s'agit du Mont Sombre-Lave Maîtresse, ancienne demeure des nains Sombrefers qui l'abandonnèrent sous les assauts de votre défunt frère et de sa Horde Noire. » reprit la Wyrmide.

- « Avez vous obtenu d'autres informations ? »

- « Oui, l'escalier mène à des salles d'extraction et à une forge Ma Dame. De plus, les salles inférieures sont établies sur le même schéma que le Mont Rochenoir, sans la cité d'Hordemar. »

- « Parfait, il faudrait une salle pour déménager la fortune des anciens propriétaires, je pense que les richesses pourront nous être utiles par la suite. » Déclara Syndaria.

Les Wyrmides s'inclinèrent et obéirent à leur nouvelle Maîtresse. Tout le mont fut nettoyé par les Wyrmides et Syndaria, accompagnée par deux Wyrmides, partit pour Rochenoire pour rapporter le corps de Néfarian à sa Mère. Elles arrivèrent au pied du pic au bout de plusieurs heures de marche et parvinrent au sommet en quatre heures. Le Repaire de l'Aile-Noire était désert, il ne restait plus que les anciennes machines douteuses et les corps des soldats et expériences du Seigneur du Mont Rochenoire. La première salle était jonchée de morceaux de coquilles d'oeufs, les cadavres des dragonnets étaient difformes et monstrueux, et plus elle monta vers le sommet plus l'horreur était présente, des cadavres d'autres draconiens difformes jonchaient le sol , puis il y eut le corps d'une créature bicéphale à l'aspect draconien avant qu'elle n'arrive sur la terrasse du Maître.

Enfin, lorsque le corps fut en vu, une odeur pestilentielle en émana, la chair en putréfaction apportait des vagues d'odeurs nauséabondes. Syndaria ordonna à ses Wyrmides de créer un portail pour les Cavernes du Crépuscule tandis qu'elle explora la Terrasse arrivant dans ce qui serait plus tard la Descente de l'Aile-Noire. Elle ne prit pas le temps de visiter les salles adjacentes à l'allée principale, arrivant au cœur de la salle circulaire bien plus grande que la sienne et bien plus haute. Elle prit ce qui était un ascenseur, activant le mécanisme manuellement pour descendre et continua son excavation, elle arriva dans une salle dont les murs étaient tapissés d'ouvrages et l'un d'entre eux était sur le sol, ouvert à une page. Elle caressa la reluire en cuir de draconien du livre avant de commencer à lire. C'était là les mémoires de Victor Nefarius, il y décrivait ses nombreux protocoles pour créer une nouvelle espèce de Dragon qui renverserait les opposants du Vol Noir. Prenant le livre, elle retourna près de ses Wyrmides qui avaient créé le portail et qui avaient fait venir ceux de Sintharia pour déménager le corps. Lorsque ce fut chose faite, des Wyrmides jaillirent du portail menant aux Cavernes de Sintharia, proclamant qu'ils étaient le cadeau de remerciement de la Matriarche envers son enfant. Syndaria ordonna qu'on explore les salles du Mont-Rochenoire à la recherche de survivants de la Horde Noire. Il y avait en tout et pour tout, une vingtaine de Trolls Brûleronce, trois Ogres du Pic, et une trentaine d'Orcs Rochenoires, ces derniers étaient divisés selon leur clan : Hache-Sanglante, Bouclier-Balafré, Main-Noire, Aile-Noire et Légion de Brandefeu. Été également présents deux alchimistes Sin'Dorei et un ingénieur Gobelin, tous semblaient avoir survécus en se terrant dans les recoins de la cité d'Hordemar pour éviter le massacre abjecte qui avait eut lieu au sein du Pic. Syndaria les jugea un instant, tous avaient perdu la flamme du combat, leurs regards étaient éteints et désespérés. Elle soupira avant de parler en commun :

- « Je suis Onyria, fille de Sintharia et du Destructeur, sœur de votre Maître Nefarian, je suis aussi vieille que ma défunte sœur Dame Onyxia et mon pouvoir ne connaît de limites. »

L'assemblée resta silencieuse, regardant la Dragonne apeurés, énervés ou juste impressionnés par le fait de voir à nouveau un Dragon.

- « En temps qu'héritière de la Terre et sœur de votre Maître, je me déclare votre nouvelle Maîtresse, je vous apporterais de nouveaux foyers, un nouvel honneur, une nouvelle vie. »

Un orc perça le silence :

- « Qui nous dit que nous pouvons te faire confiance ? Ton soit disant frère est tombé et ton Vol nous a abandonné ! »

Des cris de soutiens rallièrent les propos de l'orc avant que Syndaria ne reprenne :

- « Car je suis plus puissante. »

L'orc pouffa, puis fut pris d'un cri d'effroi lorsque les flammes d'ombre fondirent sur lui, le dévorant lentement. Syndaria reprit avec tout le mépris dont elle était capable :

- « En réalité, vous n'avez guère le choix, me servir ou mourir d'une mort lente et douloureuse, à vous de voir. »

Les mortels s'agenouillèrent devant la Dragonne qui reprit d'une voix ferme :

- « Je veux que les installations de Nefarian puisse de nouveau être utilisables, vous qui avez vu son œuvre devriez être capables de reproduire ce que vous faisiez avant. Si vous savez où se trouvent d'autres membres de la Horde Noire, informez les que les choses vont reprendre rapidement leurs cours. » puis elle ajouta : « Je veux également savoir si vous avez une sorte de Chef qui vous dirige. »

Un orc à la haute carrure s'avança vers la Dragonne, la défiant du regard.

- « Vous êtes maintenant mon Général et le Chef de Guerre de la Horde Noire, vous dirigerez le Pic avec pour conseillés deux de mes Wyrmides. »

Lorsqu'elle eut fini de distribuer les rôles à chacun, elle regarda la terrasse de son frère, ceci était sien dès maintenant. Elle reprendrait les expérimentations de Nefarian pour montrer sa fidélité à sa Créatrice. Et alors qu'elle était absorbée dans ses pensées, une bourrasque de vent la fit vaciller avant que le sol ne tremble. Un jeune Dragon Noir s'était posé sur le sol et prit la parole :

- « Je suis Daranion Aile-Sombres, fils de Nefarian et d'une de ses concubines. »

- « Que me veux tu Daranion ? » Demanda Syndaria, regardant le Dragon dans les yeux en restant sous sa forme elfique.

- « Je veux savoir ce que vous allez apporter en ces lieux Ma Dame. Et j'aimerais connaître votre identité. » Dit le Dragon, baissant légèrement la tête.

- « Je suis Dame Onyria, fille de Sintharia et de Neltharion, je suis ici pour reprendre les activités de votre père et fonder à nouveau la Horde Noire. Acceptes tu de te joindre à moi Daranion Aile-Sombres ? »

Le dragon courba l'échine et déclara :

- « Ce serait un honneur pour moi ma Dame. »



Syndaria pensa que si il était aussi facile de duper les alliés de son frère, qu'en serait-il des ennemis ?

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard