FANDOM


Daranion la conduisit à son Antre suite à sa demande et lui montra comment il avait su qu'elle était sur le Mont Rochenoire. Il dévoila une vasque de vision, expliquant que c'était ainsi qu'il apprit l'arrivée de Syndaria dans le domaine de Nefarian. Elle lui demanda alors de chercher un Dragon Noir, puissant et âgé, autre que ceux qu'elle avait vu étant enfant, finalement ils trouvèrent un Dragon Noir dans une caverne située à Hyjal, Syndaria ne le reconnut pas comme étant un de ceux qui rendaient visite à sa mère et décida qu'il serait son Consort.

Cependant, elle anticipa son voyage, nommant Daranion comme régent de son Antre et du Mont Rochenoire, et elle prit le temps de lire l’œuvre de son frère défunt, tentant de comprendre ce qu'il avait tenté de faire. Tout ne parlait que de mélanges de sang de dragons pour former le Vol Chromatique, mais seul un spécimen put devenir un Drake, les autres mourant avant ce stade, et les résultats les plus viables concernaient les Wyrmides et les Drakonyâr de ce Vol, bien qu'il fut mention d'une créature gargantuesque nommée « Chromaggus le Dévoreur » avec quelques schémas représentant l'aberration et les explications de Nefarian pour la création d'une telle créature. Elle fit en sorte que le jeune Dragon Noir puisse continuer les expériences de son père en lui laissant des instructions précises avant de remettre le livre à sa place dans la bibliothèque de Nefarian.

Syndaria prit son envol de nuit, arrivant rapidement au-dessus de la grande Mer, la distance qui séparait les deux continents la força à se poser sur des îlots déchiquetés pour se reposer pendant une journée avant de reprendre son voyage. Elle arriva sur les côtes de Kalimdor au bout d'une semaine de voyage, et bien qu'étant une jeune dragonne, elle continuait de grandir. Syndaria se reposa dans une caverne d'Azshara, prenant soin de chasser quelques hippogriffes pour se nourrir correctement après son long voyage. Lorsqu'elle fut prête elle partit pour le Mont Hyjal et y parvint au bout de deux heures de Vol, elle prit soin de voler assez haut pour que les Druides et autres autochtones du Mont ne la remarque pas avant de se poser dans un gouffre face à l'antre du Dragon. Elle décela des sortilèges protégeant l'accès de l'Antre, et parvint à les déjouer aisément. Pénétrant l'antre à pas feutrés, du moins pour un Dragon, elle s'avança dans les boyaux de laves durcies sculptés par le propriétaire des lieux. Elle remarqua que les bassins de laves étaient plus ou moins vide et arriva devant l'antichambre. Cette salle était haute de plafond et très spacieuse, assez pour accueillir plusieurs Dragons d'âge mature, tout comme le propriétaire des lieux qui était couché à même le sol. Elle détailla le sol remarquant les fines fissures qui avaient dû s'ouvrir et laisser des gouttes de lave en jaillir mais comme les bassins il semblait que les fissures ne soient plus alimentées en lave. Le béhémoth ouvrit les yeux tonnant d'une voix grave et imposante.

- « Qui ose pénétrer dans mon Antre ?! »

Syndaria ne se laissant pas impréssionée et avança avant de répondre sur le même ton :

- « Moi, Onyria fille du Destructeur et de la Matriarche du Vol Noir. »

Le dragon fut quelque peu troublé avant d'incliner sa tête massive et prenant un ton mielleux :

- « Vous auriez dû me prévenir de votre arrivée, Ô douce Onyria. Je suis Falnarion, maître de cet humble grotte. Que puis-je pour vous ? »

Syndaria sourit intérieurement, jugeant quelques instants le Dragon, il était massif et paraissait robuste et ancien sans pour autant être sur la sellette. Elle reprit :

- « Je suis venue en ces lieux dans l'espoir de trouver un Consort digne de moi. »

Le Dragon laissa la stupeur marquer son visage écailleux quelques instants avant de reprendre :

- « Un Consort ? Et pourquoi être venue en ces lieux ? »

- « Il s'avère que grâce à des moyens dont je dispose, j'ai remarqué votre Antre et vous par la même occasion et vous me semblez être un candidat potentiel pour devenir mon Consort. » Expliqua calmement Syndaria.

Le Dragon afficha un air satisfait, la petit dragonne avait su quoi dire pour flatter son ego et il dit :

- « Ce serait un plaisir pour moi, Ô douce Onyria que de vous servir de Consort. »

Elle avait gagné. Elle avait dupé un Dragon et était parvenue à le mettre sous sa coupe. Ainsi, pour la première fois, Syndaria connut l'acte reproducteur, celui qu'elle allait devoir accomplir pour perpétuer le vol. La Dragonne apprit bien des choses concernant la maîtrise des flammes et de la Terre, Falnarion sachant bien plus de choses que celle qui fut sa tutrice, il lui apporta bon nombre de connaissances et sa puissance ne cessait d'augmenter grâce au savoir qu'elle emmagasinait. Syndaria se sentit également différente et elle ne comprit ce qui se passa que lorsqu'elle découvrit qu'elle portait en elle la vie. Elle pondit sa première portée avant d'atteindre ses deux ans, soit un mois après la rencontre de Falnarion, ce fut dans la douleur et la peine qu'elle la mit au monde, la couvée étant sa première elle ne comptait qu'une dizaine d’œufs, mais extirpant chaque œufs de son corps elle éprouva une douleur bien grande pour chacun des œufs. Le Dragon Noir fut « heureux » d'être père bien qu'il se posa des questions, la gestation de ses anciennes compagnes étant généralement bien plus longue. Bien évidement, Syndaria voulait plus d’œufs et c'est ainsi qu'au bout de deux autres mois, la couvée s'était agrandie comportant une quarantaine d’œufs. Elle jugea qu'il était temps qu'elle montre au Dragon Noir qui était la véritable Maîtresse des lieux. Falnarion fut outré et son ego blessé par cette femelle qui pensait pouvoir le dominer, il la défia criant :

- « Je vais te montrer qui est le vrai Maître de ces lieux petite sotte ! »

Syndaria ne répondit rien, poussant un hurlement qui aurait effrayé n'importe quel mortel, avant de déchaîner ses connaissances sur Falnarion, qui lui en avait apprit une grande partie. Au final le dragon reparti, son corps meurtri, recouvert d'entailles et de brûlures et son orgueil fut bien plus blessé. Syndaria avait subit quelque égratignures mais ses connaissances et son héritage lui avaient permis de minimiser les dégâts et de sortir victorieuse de ce combat.

Après cela, elle resta a côté de ses œufs, les veillant les choyant et indirectement elle créa le lien d'empathie qui permettait à la mère de se faire reconnaître par ses petits lorsqu'ils naîtront, ce fut lors des quelques jours qui suivirent l'affrontement que les premiers œufs eurent éclos, les petits étaient plus sombre que leur mère mais leur croissance semblait être la même. Elle les éduqua, partant parfois chasser en Orneval ou Azshara pour leur apporter de quoi se nourrir et grandir. Elle leur enseigna l'usage de la Magie, bien qu'ils ne maîtrisaient que peu les énergies du Crépuscule tandis que les flammes et la terre étaient des choses qui leur était plus naturel d'utiliser. Elle leur apprit également à chasser et à voler lorsqu'ils furent assez grands pour se faire et lorsque ses couvées avaient atteints l'âge d'être Drakes, ce qui se produisit en peu de temps ; les dragonnets ayant hérité du métabolisme de croissance de Syndaria, ils purent sortir de l'Antre et établir le territoire de leur mère. Il ne restait plus qu'une couvée de dragonnets, tout les œufs ayant éclos et les plus âgés étant parti pour ancrer le territoire de Syndaria en Hyjal.

C'était à cette période que la Horde envoya une toute première expédition en Hyjal pour récolter des ressources, et bien évidement les orcs s'étaient disposés au-dessus de son Antre massacrant ses enfants. Grâce à ses dons, Syndaria forma une barrière à l'entrée de son Antre, empêchant les autres races que ceux de son sang de rentrer dans l'Antre. Syndaria fut prise d'une folie sanguinaire lorsqu'elle vit les corps sans vie de ses enfants, maudissant les mortels, elle prit son envol faisant face aux races éphémères et vomit un flot de flammes destructrices qui tua les mortels les plus proches sur le coup, faisant fondre leurs chaires et les brûlant dans leur armure qui éclatèrent ou fondirent en fonction de leur constitution. L'orc dirigeant cette expédition envoya ses soldats tuer la Dragonne, utilisant des harpons et des wyvernes pour la mettre à terre. Cependant la dragonne était rapide même si moins agile que les petites créatures ailées. Elle fondit sur le bord de la falaise en laissant sa fureur sortir, et lorsqu'elle posa violemment ses antérieurs sur le sol avant de reprendre son vol, sa colère prit la forme de pointes de roches acérées qui vinrent empaler les soldats et détruire les machines de guerre. Un monteur de Wyverne se jeta sur son dos, et lui brisa un pique dorsale proéminent, célébrant sa « victoire il ne put s'accrocher lorsque la Dragonne effectua brusque un tonneau aérien le désarçonnant. Par chance sa monture le rattrapa mais ne put éviter les flammes d'ombre de la Dragonne. L'armée de Wyvernes lui tournait autour oubliant ses enfants qui vinrent cueillir les soldats de la horde et leur monture alors que leur mère libéra une explosion de flammes dans les cieux, ses adversaires les plus proches furent noyés dans les flammes tandis que la déflagration fit naître une onde de choc qui déstabilisa les ennemis les plus éloignés et leur monture étourdie chutèrent entraînant dans la mort leurs cavaliers. Syndaria et sa progéniture mirent une semaine à se débarrasser de la Horde. Lorsque vint l’ultime affrontement, les troupes de la horde ne comprenaient plus qu'une vingtaine de soldats et celles de Syndaria étaient au nombre de vingt-deux drakes. Restant dans les airs, ils décimèrent l'armée la noyant dans les flammes, sa progéniture encerclant les troupes adverses dans un anneau de flammes avant de les achever, les brûlants vifs. Le général s'était mis en avant de ses soldats et ne fut pas prit dans les flammes, il vit ses troupes se faire décimées, impuissant. Mais lorsqu'il vit Syndaria se poser devant lui, malgré tout le courage et la témérité qui habitait son corps, il ne put que trembler face au regard perçant de la créature, ses yeux étaient remplis de haine et de douleur, douleur provoquée par lui-même, c'était la douleur d'une mère face à la perte de ses enfants. Et alors qu'il chargea désespérément la Dragonne celle-ci le faucha d'un coup de patte puissant qui le propulsa plusieurs mètres plus loin avant qu'elle ne vienne prendre son corps et le déchiqueté avec ses serres, réduisant l'armure de l'orc en lambeaux et sa chaire en charpie. Il crut la mort arrivée mais elle le laissa allongé dans son sang quelques instant avant de le déchirer en deux, jetant le tronçon où il y avait la tête vers l'entrée de son antre. La dernière image que vit l'orc était le sol se rapprochant inexorablement.

Syndaria guérit ses blessures et celles de ses enfants, profitant d'une semaine répit avant d'être assaillie par une Dragonne Rouge. Celle-ci tentait de tuer les enfants de Syndaria, sortant de son antre pleine de rage, elle prit son envol chargeant la Dragonne rouge, dont le corps était recouvert de griffures bleutées et dont les écailles avaient perdu de leur teint, sa tête venant s'encastrer dans le ventre de la dragonne qui mugit de douleur avant de faire face à son assaillante qui lui vomit des flammes à la tête l'aveuglant avant de la saisir par les ailes et labourant son dos de ses pattes postérieures avant de la lâcher. La Dragonne Rouge, largement blessée par Syndaria, partit s'écraser mais lors de sa chute, son adversaire assaillit ses flancs faisant d'elle une poupée déchiquetée. Le Ver Rouge fut sauvé de sa chute part un Dragon Vert qui partit la mettre à l’abri. Syndaria hurla de rage, sa soif de vengeance venant d'être interrompue par un moins que rien. Le Dragon Vert revint, chargeant la Dragonne Noire à la cuisse, sa corne nasale s'enfonçant dans la chaire de celle-ci provoquant un cri de douleur de la part de Syndaria qui plongea avant de remonter en flèche vers son assaillant, le saisissant à la gorge avec ses mâchoires, l'élan qu'elle eut prit eut pour effet un coup de queue dans l'aile du géant, lui fracassant une articulation. Parvenant à se dégager de la morsure meurtrière de la Dragonne, le Dragon prit la fuite volant piètrement alors que Syndaria partit panser ses blessures dans son antre. Elle fut en proie à ce couple diabolique pendant de longues semaines, sortant toujours victorieuse de leurs affrontement bien que blessée à chaque fois, ces jeux incessants commencèrent à l’ennuyer profondément.

Alors qu'elle profitait des rayons du soleil sur son corps écailleux, un jeune Sin'Dorei se présenta devant son antre. L'elfe était torse nu, sa longue chevelure blonde le féminisant, une large épée en travers du dos et semblait vouloir la tuer. Se relevant elle prit une apparence elfique ce qui eut pour effet d'étonner le jeune elfe qui la chargea tentant de lui transpercer la gorge. Évitant le coup et pivotant elle libéra une explosion de flammes dans le creux des reins de ce dernier qui fut projeté à terre sa longue chevelure brûlant légèrement. Il se releva, empêcha sa chevelure de prendre feu plus longtemps et chargea à nouveau, Syndaria canalisa la terre lors de la charge, la libérant sous la forme d'une ligne pieux formés de roches, venant cueillir l'elfe dans sa course le tuant sur le coup avant que la roche ne regagne sa place laissant le corps sans vie de l'elfe.

Pendant ce temps, Daranion avait fait créer un portail reliant l'antre d'Hyjal au Pic Sombre-Lave ce qui permit à la progéniture de Syndaria, du moins les plus jeunes, de se mettre à l'abri.

Une nuit, la Dragonne sentit l'odeur du Vert dans son Antre, ses enfants ayant pour habitude de venir dormir avec elle la nuit, elle les réveilla et les fit passer par le portail. Son ennemi Vert était parvenu à pénétrer son Antre, elle le repoussa de l'antichambre mais son but était d’ensevelir cette partie précise de l'antre dans des racines. Le combat fut bref, le Dragon s'était épuisé à créer ses racines et il ne fallut à Syndaria qu'un souffle de flammes et un coup de queue dans la nuque de ce-dernier pour mettre fin à ses jours. Elle poussa un rugissement de triomphe avant de brûler les racines ce qui lui prit du temps, puis elle traîna le cadavre du vert dans le portail menant à son Pic.



Ses Wyrmides l'accueillirent avec respect, alors qu'elle fit envoyer le corps du Dragon Vert au Repaire de l'Aile-Noire pour mener les expériences sur le Vol Chromatique.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard