FANDOM


  • L'image qu'elle se fait d'elle même si le destin n'avait pas entravé son futur.
  • Une beauté presque angélique.
  • D'un blanc immaculé, elle resta pure.
  • Son charme a fait presque la raison à beaucoup d'homme.
  • Simple roturière dans un corps magnifique et gracieux.
  • La chute du Royaume, la perte de la dignité et le commencement de la décadence...
  • Isiowen orpheline et après quelques expériences d'Allistarj.
  • Dame Cendrenoire répondant au statut de Gangrelige. Elle garde ses atouts mais devient plus fatale.

Présentation globale

Isiowen Cendrenoire
Blood elf by ryky-d4i4igq
Titre(s) <Cendre du Phénix>
Sexe Femme
Race Sin'dorei
Classe(s) Traqueuse des failles
Occupation(s) Ancienne esclave et sujet de la Légion Ardente par le via de la confrérie Lige d'Ombre; Ancienne partisane de l'Union Thalassienne; Actuellement en exil en parcourant Azeroth
Lieu(x) Quel'Thalas; Brise-d'Azur; Un peu partout sur Azeroth
Statut Vivante
Parent(s) Parents inconnus et supposés morts
Professeur(s) Archimage Allistarj
Compagnon(s) Valkenhayn Von Lanwell(par le passé); Myr Tranchétoile; Elfendiel(frère)

Née comme la majorité des elfes en Quel'Thalas, Isiowen a eu une enfance relativement agréable, rien d'exceptionnel ou de notable. La famille Cendrenoire n'avait aucune autorité, exerçant une profession commune et relative au commun des mortels.

L'arrivé du Fléau a fracassé sa vie comme la vie de tout elfe qui se respecte, le Puits perdu, elle n'était pas une utilisatrice des Arcanes mais elle sentait cette dépendance. Une dépendance inoubliable et accrue qui l'a poussé à quitter sa terre natale. Voyageant vers le sud, seule, pour trouver refuge à Gilnéas, en passant par Alterac. Le Mur empêcha toute personne de passer, lors d'une nuit, elle remonta vers Bois-du-Bûcher. Un nouveau et triste tournant dans sa vie, elle vit des yeux rouges au loin, avant de se rendre compte de ce que c'était, une bête l'avait déjà mordu à la jambe. Elle subtilisa une torche à côté d'une palissade et fourra celle-ci dans l'oeil de la bête. La jeune elfe fuit vers l'Est, Austrivage, un prêtre vit la blessure, il comprit la provenance de la blessure et il transporta la femme dans une barque en lui disant d'avoir sa chance à travers les flots. La femme voit son corps changer de forme, devenant un loup, une vision cauchemardesque mais son instinct de survie l'empêcha de faire des choses qu'elle pourrait regretter...

Son périple la mena jusqu'en Kalimdor, passant en furtivité à côté des terres d'Hurlevent, dans la jungle tropical de Strangleronce, passant par les montagnes pour arriver dans la région...Là où les démons proviennent mais là où elle a une chance de ne pas devenir une carcasse déshérité, ses yeux sont devenus d'un blanc pâle et sa peau celle d'un cadavre. C'est alors qu'elle rencontra un homme accompagné d'une orque, elle ne comprit pas l'alliance entre ces deux personnes, l'homme en robe sanguine, du nom d'Allistarj s'occupa de la quel'dorei. Une offrande pour Razelikh, un nathrezim. L'ancien mage du Kirin'tor, Allistarj, devait seulement accroître exceptionnellement sa puissance magique. L'elfe devient une gangrelige mineure, rien d'encore physique mais elle n'était plus mortelle...Elle ne pouvait plus donner la vie. Avant son sacrifice, une coalition d'aventurier arriva juste à temps pour défaire le rituel organisé par les acolytes de Razelikh.

Description physique 

Un corps assez jeune, dans les environs de 21 ans pour les humains, mais on ne se souvient pas de son âge exact. La peau douce avec des cicatrices sur le corps qui n'ont pu être soigné même après sa régénération grâce aux énergies démoniaques. Des yeux en amande, à la base des yeux bleus passant par un pâle très clair, actuellement, ils sont verts à cause des études poussées de son conjoint. Son corps n'a pas perdu de son charme, une silhouette harmonieuse, une poitrine assez bien garnie, un fessier bien rebondit avec des hanches quelques peu larges mais pas trop grosses gardant une très belle ligne. À cause des expériences, la peau rosée devint grisâtre et des marques démoniaques ont surgi selon les expériences des acolytes dans son passé. Sous sa forme de loup, un voile noirâtre recouvre tout, on croirait y voir plus une ombre qu'autre chose.

Psychologie du personnage

Isiowen est devenue une femme, relativement corrompue, mais elle garde tout de même une part de son enfance en elle. Elle n'est ni pieuse, ni rationnelle, elle n'a pas foi en une entité supérieure ou à une croyance comme la Lumière ou le Soleil, elle ne croit qu'en ses proches. Elle n'est pas de nature impulsive mais depuis sa corruption, elle est très susceptible. L'elfe est très gourmande, elle aime vivre dans un lieu qui comblerait ses besoins. Malgré qu'elle soit démoniaque, Isiowen reste très craintive en général, et ça depuis toujours. La sulfureuse aime le plaisir charnel, elle a réussi a rester pure avant la corruption du Puits ensuite les événements l'ont mené à une certain dépravation sans précédente dans sa vie. L'elfe déteste tout de même les relations contre nature, pas comme ce qu'elle a déjà vu dans Lune-d'Argent même, une fois dans un coin sombre lors d'une nuit calme et paisible, elle méprise les relations entre femme comme jamais et trouve cela ridicule ainsi que pathétique. Comme dit avant, elle est très luxurieuse mais aussi très fidèle et serviable envers son "élu". Actuellement, on pourrait croire que la douceur et la gentillesse lui sont inconnues mais pas pour son conjoint ou ceux qu'elle aiment. Elle n'hésite pas à aller à l'encontre des règles ou des lois imposées sauf quand il s'agit de sa survie. La gangrelige a trompé un nombre incalculable d'hommes à ce jour sauf un seul, le mensonge n'est pas une pathologie, enfin presque, elle aime juste jouer avec les gens pour occuper son existence. Chez elle, c'est oeil pour oeil, dent pour dent, elle n'oublie pas ses ennemis.

Artefacts notables

  • Un grimoire sur l'Affliction démoniaque
  • Deux épées démoniaques runiques courbées
  • Un grand bâton à la forme d'un traqueur gangréné