FANDOM


Dans une fosse emplit de magma, au fin fond d’un ardent volcan situé au centre d’une région tout aussi incendiée et désolé, un groupe d’aventurier se tenait face à une dangereuse créature pourvut d’écailles noir. Le Dragon faisait battre ses immenses ailes, envoyant des bourrasques sur la compagnie encore surprise. Prenant une rapide inspiration la bête envoya un puissant souffle de flamme en direction du groupe qui se dispersât, esquivant l’attaque de peu. Profitant de son avantage, la créature s’envola et se mit à faire des cercles autour de l’immense plate-forme, retenue par des chaînes toutes aussi gargantuesques, situé au milieu de la montagne. Des salves de boules de feu fondirent en direction du groupe, qui due se mettre à courir pour les éviter. Reprenant ses esprits Maïmoù se prépara à affronter la bête, prêt à user de toute son expérience de Chasseur. Maltor l’en empêcha, et lui fit signe de courir en direction de la sortie, estimant qu’ils n’étaient en aucune mesure prêt à affronter la bête pour l’instant. Agrid et Gabriel quant à eux se réfugièrent derrière une arche de pierre sans cesse martelée par les salves de boules de feu crachées par leur assaillant. Les rugissements du Dragon se répercutaient en écho au travers de la caverne, se mêlant au fracas des boules de feu et du magma en fusion en dessous. Voyant leurs amis en difficulté, Maïmoù et Maltor décidèrent d’employer une diversion pour leur permettre de fuir. Ils coururent en contre sens du Dragon sur le pont circulaire, faisant le tour de la plate-forme en criant comme ils purent dans l’espoir d’attirer la bête sur eux. La provocation fut un succès, le Dragon se retourna et leur fondit dessus. Les deux Chasseurs se jetèrent à plat ventre, évitant la charge de leur adversaire qui fit un vol plané spectaculaire le long des parois rocheuses pour ensuite reprendre ses cercles autour de la plate-forme, restant hors de portée du groupe. Le Nain et le jeune Belmont profitèrent de leur délivrance des assauts continuels pour courir en direction de la sortie. Agrid émit un sifflement avec sa bouche tout en courant, avant de réaliser que le Dragon le chargeait lui et Gabriel. Le Nain eu le temps d’esquiver l’attaque, mais ce ne fut pas le cas pour l’humain. Dans un fracas effroyable provoqué par le choc de la queue du Dragon contre le pont de pierre, Gabriel se vit projeter en direction du gouffre de lave entouré par de nombreux débris qui furent arraché lors de l’assaut. Tandis que le jeune homme chutait, un cri strident vint fendre les ravages du combat. Une créature pourvue d’ailes et possédant un plumage d’un blanc éclatant se dirigea vers le Nain à une incroyable vitesse. Agrid sauta et enfourcha les rennes de son fidèle Griffon qui venait de le rejoindre puis fondit en direction de Gabriel, tel un éclair d’un blanc nacré. Il parvint à le rattraper juste avant qu’il ne touche le magma et remonta vers les hauteurs du volcan. Le Nain cria aux autres de sortir, attirant le Dragon avec son griffon. Maltor et Maïmoù ne se le firent pas répéter une seconde fois, malgré l’envie du Gnome à vouloir affronter la créature, et parvinrent à s’échapper. Le Griffon d’Agrid effectua quelques cercles autour de la plate-forme, poursuivit par le Draconien. Des salves de flammes fondaient en sa direction, mais son habileté lui permit de les esquiver. Une course effrénée se réalisa au sein de la montagne entre un Dragon cracheur de flamme et un Griffon plus rapide que le vent. Gabriel, malgré la douleur qui le tiraillait à cause de l’attaque de la bête, usa de toutes ses forces pour se maintenir au Griffon qui effectuait d’impressionnantes acrobaties aériennes dans le but d’éviter les attaques de flamme de son poursuivant. Enfin, à la commande du Nain, il fondit en direction de la sortie et parvint à s’y faufiler, poursuivit par un puissant souffle ardent craché par l’immonde créature. Un bruit assourdissant suivit la fuite du Griffon. Le Dragon, trop gros pour passer par l’interstice s’était fracassé contre l’entrée du Mont.

L’oiseau sortie de la montagne poursuivit par quelques dernières flammes et fit quelques cercles au-dessus du Gnome et de Maltor, qui avaient atteint le bas du pont menant au volcan, avant de se poser près d’eux. Les cris assourdissant du Dragons coincé dans la montagne se répercutaient en échos au sein des steppes. Gabriel se laissa glisser au sol, remerciant Agrid de l’avoir sauvé, tandis que Maïmoù semblait en désarroi avec Maltor, le questionnant sur la raison pour laquelle il ne les avait pas laissé affronter la bête. Comme réponse, Maltor expliqua que le Dragon qu’ils venaient de rencontrer était l’un des dernier Dragons noir d’Azeroth et que sa puissance restait des plus grande. Il expliqua également que le lieu, ainsi que le manque d’expérience pour ce genre de combat de la part de certains d’entre eux auraient été à leur désavantage. Le regard du Gnome se posa alors sur Gabriel, ce dernier se rendit compte du lourd désavantage que provoquait son manque d’expérience pour le groupe. Agrid posa la main sur l’épaule du jeune homme et rappela justement ce pourquoi ils avaient promis de l’aider à se renforcer. Maltor hocha la tête et dirigea son regard sur l’entrée du volcan. Les hurlements de rage du Dragon semblaient s’être éteints. Sans perdre de temps, le groupe se remit en marche vers les Carmines. La fatigue commençait à se faire sentir, et ils n’eurent qu’une hâte : se retrouver à l’auberge auprès d’un bon repas. La chaleur des steppes devenait également de plus en plus insoutenable malgré la nette différence de température entre l’intérieur du volcan et l’extérieur. Le manque de vivre et surtout d’eau commençaient à se faire sentir, ils surent que le voyage de retour ne serait pas de tout repos. Pourtant, après de nombreux efforts, ils parvinrent à l’orée de la région humaine, soulagé. Pendant la traversé des Carmines, ils prirent le temps de respirer l’air pur qui s’en dégageait, tentant de retirer de leur narines, les fumées et l’odeur de soufre constamment présent au sein des terres volcaniques. Ils parvinrent à un cours d’eau et profitèrent de celui-ci pour se reposer un instant ainsi que remplir leur gourdes. Gabriel se laissa tomber près de l’eau et retira ses bottes pour tremper ses pieds meurtries par leur longue marche sur le sol brulant des Steppes. Agrid s’occupa de son Griffon tandis que Maïmoù se laissa choir contre un arbre. Maltor, quant à lui, observa leurs arrières, scrutant les cieux, réfléchissant. Ils restèrent un instant au sein de ce paisible lieu, écoutant le bruit du cours d’eau ainsi que le gazouillement des oiseaux. L’air leur sembla d’une fraicheur inouï après leur traversé des terres de feu, la brise légère suffisait à combler leur bonheur.

Après leur courte pause, ils se remirent en marche vers le Comté-du-Lac, bien décidé à y parvenir avant la tombée de la nuit. La route fut calme et sereine, aucune embuche ne vint leur barré leur chemin et ils parvinrent enfin à l’entrée du bourg. Ils s’installèrent à l’auberge et prirent le temps de prendre un copieux repas. Lors de celui-ci, ils discutèrent sur la suite de leur objectif. Ils devaient principalement trouver un Nain érudit en matière d’artefact et de légendes anciennes. Ils étudièrent les différents lieux propice à leur recherche et celui-ci fut une cité humaine neutre récemment construite ; la grande cité d’Asfeld.

Chapitre précédent  /  Chapitre suivant

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard