FANDOM


Sans titre 2.jpg

Le masque de métal entre les mains de Chester.

La lumière aveugle ne vous a pas parlé de nous ? Elle ne vous a pas avertit ?

_Nerisa : Chester, m'entendez vous ?

Cela saigne la lumière et l'espoir ! C'est une si belle vue!

Nerisa agrippa Chester pour tenter de le ramener à nouveau à la raison. La voie affluait, encore et encore.

Vous ne pourrez jamais échapper à l'obscurité. Il revient...toujours....

Chester rouvrit les yeux, la voies disparut à ses derniers mots.

_Chester : Une voie...j’entends quelqu'un...ou quelque chose je n'en sais rien...

_Nerisa : Parton d'ici, nous avons fait le tour.

Le duo reprit le chemin pour le fort de l'Alliance au Fjord. Chester et Nerisa firent leurs rapport sans négliger la voie qui torturais l'esprit du mage. Inquiet et dans le doute, Chester fut soumis à un examen affin de connaître la nature de cette voie. Le résultat fut curieux, il semblerait que quelque chose communique avec le sorcier par télépathie. Chester rentra sur le continent des Royaume de l'Est accompagné de Nerisa, pendant tout le voyage la voie revenait et partait..à sa guise...

Cela n'a pas d'importance si vous partez. Nous sommes à l'intérieur de vous. Votre cœur, vos poumons, vos pensées seront toutes noircies.Vous êtes infecté. La tache ne se lavera jamais. Le soleil ne brillera jamais sur vous de nouveau. Infecté... petits jouets brisés...Vous essayez de partir en courant, mais vous êtes faits de sable! Vous vous cassez entre nos doigts ! Des doigts morts qui parlent...des phalanges qui murmurent...des ongles qui griffent...des milliers de mains qui se rattachent au même visage...

Chester se recroquevillé de plus en plus sur lui même, apeuré par ces chuchotements sans cesse de se répéter. Nerisa avait beau être présente, elle ne sut pas à chaque occasion ramener Chester à la réalité. Ils firent escale au port de Menethil, Chester avait été épargner par la voie pendant quelque jours. Tard le soir, le sorcier étudiait tranquillement l'origine des voies, Nerisa dormait déjà sur le lit de Chester après avoir lu un peu. Dans la nuit, Chester se leva pour regarder à la fenêtre de sa chambre pour observer le paysage sous la lune avant de se retourner vers Nerisa qui se levé, tremblante.

_Chester : Vous avez besoin de mana n'est-ce pas ?

L'elfe hochât la tête tout en se tenant les bras, frissonnante. Chester conjura une gemme de mana et la tendit à sa partenaire qui s'empressa d'en ponctionner le mana. Chester reprit sa place contre la fenêtre, épuisé par sa veillée mais encore debout. Nerisa s'approcha de lui.

_Nerisa : Vous êtes épuisé, vous devriez vous reposer maintenant que votre hantise est partie.

_Chester : Elle est toujours la, elle attend, c'est une certitude.

_Nerisa : Chester...

Le mage pivota vers l'elfe qui s’empressa de l'étreindre contre elle, affectueusement et à son habitude. Chester en fit de même.

_Nerisa : J'ai peur...

_Chester : Vous n'avez rien à craindre, c'est moi sa cible visiblement.

_Nerisa : C'est justement cela qui m'effraie... Chester s'effondra dans les bras de Nerisa, épuisé par tout ces événements. Le paladin porta le magicien sur son lit et resta à son chevet, lui caressant tendrement le visage.

_Nerisa : Reposez vous, je vais veiller cette fois ci.

_Chester : Vous ne devriez pas, allez vous coucher.

Dans le silence, les deux personnes se regardèrent, bien déterminé à accomplirent leurs paroles mutuelles.

_Nerisa : Reposez vous, tout iras mieux demain. Vous verrez.

L'elfe embrassa Chester sur le front et le couvrit de la couette. Après un soupir Chester se résigna à dormir. Son sommeil fut agité, il se mit à rêver d'un lieux sombre illuminé par des flammes violacées ou il entendait cette voie, à nouveau. Une forme humanoïde nimbé d'ombre se tenait devant lui, les chuchotements semblait en émaner. Chester se réveilla en sursaut et frappa le front de Nerisa qui était à son chevet depuis le début.

_Chester : Aïe...ma tête...

_Nerisa : Vous allez bien ?

_Chester : J'ai fais un rêve...bizarre...la voix était la...

Alors que Chester se frottait le front en grimaçant, Nerisa prit la tête de Chester entre ses mains et se mit à réciter une prière en Thalassien afin de « purifier » l'esprit du mage, l’apaisant.

_Chester : Ça va mieux, merci.

Nerisa se hissa sur le lit de Chester pour se retrouver au dessus de lui, elle le fixait en silence. Elle ne semblait pas avoir besoin de mana dans son regard. Chester la regardait avec interrogation.

_Nerisa : Cessez de me remercier par des vaines paroles.

_Chester : Je...

Nerisa saisit le visage de Chester, se penchant contre lui et l'embrassa sans lui demander son avis. Contraint par la fatigue, Chester ne put se débattre et donc resta immobile bien que surpris par les agissements de sa partenaire.

_Nerisa : J'en ai assez d'attendre et de vous voire vous détruire à petit feu...

_Chester : Nerisa, tu est consciente de ce que tu fais ?

_Nerisa : Je sais ce que je fais, même si je connais déjà la fins cet événement. Vous allez encore me repousser et me regarder comme une amie.

_Chester : Ce n'est pas ce que tu crois, mais tu trouve que mon statut actuel me permet de tisser ce genre de lien ? On ignore tout de ces voies et elles...

Nerisa ne le laissa pas terminer sa phrase qu'elle se remit à l'embrasser, effusion de passion.

_Nerisa : Cessez de tourner autour du sujet et dites moi vraiment ce que vous voulez de moi. Je vous aimes et je ne vous laisserez pas tomber quoi que vous dites.

_Chester : Nerisa...bien sur que je t'aime beaucoup...mais...je...je ne me sent pas près à reformer un couple...Que ce soit avec toi ou quelqu'un d'autre...

_Nerisa : Mais...pourquoi ?

Chester ne sut répondre alors que Nerisa commençait à pleurer. Elle se redressa et quitta la chambre. Chester ne fit rien pour l'en empêcher et plongeât son visage dans ses mains, pensifs et à la fois culpabilisant.

_Chester : Qu'est-ce qui ma pris bon sang de bonsoir...

Émouvant.....

Chester se redressa pour balayer la salle du regard, personne d'autre hormis lui étais présent.

Vous la laissez se briser. Vous nous laissez la prendre. Mais vous êtes heureux, n'est-ce pas ? Vous avez voulu qu'elle 'ait de la peine. Vous l'avez souhaité détruite, dénuée des fers de la vie.

_Chester : Que...non ! Jamais je ne lui souhaiterais du mal ! Sortez de ma tête !

Mais vous aussi, vous souhaitez le vide noir...vous vous fatiguez de vos voyages, vos fardeaux, les cris des impuissants, les cris de votre souffrance, les paroles de cette créature. On vous prendra aussi. N'ayez crainte.

_Chester : Assez !

Ce visage éclairé par le jour, c'est un affront à l'obscurité. Acceptez le don qu'il vous offres...

_Chester : Quel don ? De quoi parlez vous ?

Souvenez vous, souvenez vous. Il vous à trouvé à l'orée de la mort. Vous l'avez trouvé à travers l'histoire. Vous le trouverez à nouveau et il vous montrera le chemin, à l'heure du jugement. La sculptrice attend avec.

_Chester : L'heure du jugement ? La sculptrice ? Mais de quoi s'agit-il enfin ?!

Chester regardait la salle, cherchant une réponse. La voie s'était éteinte. Chester se leva et reprit ses travaux avant de tomber sur le masque. Il prit la pièce de métal noir et l’observa de plus prés.

_Chester : Est-ce de ça qu'il parlait ?

Chester demeurait immobile puis reposa le masque à sa place. Avant de reprendre sa recherche.

_Chester : Oublions, je ne sais même pas ce qu'il serait capable de faire

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard