FANDOM


Pegi 18-wiki

Je vais donc vous conter une histoire, île glorieuse et épique histoire comme vous en n'avez jamais vu de votre vie.-Attend un peu...Ca fait pas pédale d'elfe ce type de commencement ?- Bien...

Crarque Zahpa -Mais bordel...Krark Zappa, abruti de narrateur.

Fort bien, veuillez m'excuser dans ce cas...Sire..-Franchement, t'es con ou quoi ?! Sire...Cire moi les godasses, couillon. C'est Krark Zappa, merci...connarte ! Krark, un gobelin très banal, aussi petit qu'un lim... -Quoi ?! Un limon ? MOI ?! Je t'emmerde, et puis j'en ai une de troll dans le calebar - Bref, il est bien verdâtre -Exact, comme une pomme !- Et pour finir, il est chauve.-Eurgh, pomme !-Par ailleurs, il est aussi extrêmement cupide. -Et ?- Très retissant à prêter quelque chose, même à sa famille.-Normal, avec des enflures qui conspirent constamment, hésite pas à le répéter- L'argent fait son bonheur tout comme le partager avec des personnes de confiance. -Des lèches-cul, mais ça va, tu commences à me connaître, l'ami -Ne pas oublier qu'il est assez bien trapu, comme tout ceux de sa race. -Pardon ?! On dit Gib...-Gobelin ! Inculte- Tandis qu'il ne faudrait pas oublier qu'il est farceur à tendance extrêmement raciste, mégalomane- Je suis Mega-machin, c'est génial !- Je reprend donc...Rancunier, narci-...-Celui qui s'en prend à moi, il aura ma pioche dans la gueule- Oui...Très rancunier.-Ta gueule, et écris vite, esclave!- Son degré d'optimisme peut devenir aussi un défaut -Moi, j'ai des ambitions, trou du cul- Puis-je finir, cher Krark ? -Giargn'tant que je n'ai pas dis stop, tu continues, c'est moi qui commande!- D'accord...-Allez, la suite, merde !-

Goblin Firebutt by epzilon

Dans la gueule des Crepos !

Bien...Il est...fort bien...débrouillard en marchandage,-Ouais, d'abord, on me baise pas en troc- Passons ensuite aux choses qui fâchent, lunatique, immature, puéril, prétentieux et vulgaire -Va crever, sale raclure, je suis sûr que t'es un bâtard de gnoll, en plus t'as du sucer un chameau que tu l'as saoulé avec du jus de pacifique, soumis impuissant!- Vraiment très vulgaire...On peut avouer qu'il est attentionné aussi. -Tu la veux maintenant ?- Désolé, il a tout de même des passions dans la vie comme piocher, et pas que des minerais.-Continues comme ça et tu vas en avoir un aperçu, de ma pioche- Roter, manger...L'argent, l'or, mâcher, mâchouiller, insulter...Un vrai bovin, presque. -Gros con, un bovin ça n'insulte pas, tu as fini de jouer avec ta vie? BUUURRRP- Très joli...rôt. -Merci, et continues, parles de ma belle et cool jeunesse aussi, couillon- Alors, que vais-je pouvoir dire...Hmmm...Krark était vert -Attention, c'est redondant là...Je prépare la pioche la lustrant avec un parpaing- Il est né...Euh...Dans une sorte de désert avec des verdâtres comme lui. Depuis tout ce temps là, il n'a fait que...de glander jusqu'à ses vingt ans... -Enfoiré, c'est de la diffamation ça ! C'est tellllllllement vrai !- Il a ensuite monté un réseau de marchand avec le Cartel, un très bon marché prospère. -Tu l'as dis, je roulais mes couilles sur l'argent, tout en mâchouillant des pièces- Oui, oui, je sais afin de savoir si elles n'étaient pas en toc ?-Exact, petit- Son marché était basé sur tout, mais alors de vraiment tout. -Ouais, un vrai bordel, y avait même des putes !- Ah ? Je n'étais pas au courant de ça... -T'es vraiment qu'un narrateur de merde toi- Par contre, ses projets d'avenir seraient de monter un marché mais aussi de posséder sa propre auberge. -Encore une fois, exact! Boire son grog en troquant, c'est ça la classe- C'est bon, j'ai compris, j'en ai vraiment...-Vas-y, dis ce que tu as à dire, trogne de pus !- Si c'est comme ça, vous...Non ! Tu la continues toute seule ton histoire, gros connarte ! -Enfin, tu faisais trop de bruit de toute façon, casse-toi et merci pour le "gros connarte" ! Euh...Donc...Bahh... Alors... Je... mon histoire et bien... Il me la manque la suite... Interprète mais...Ah, ça y est, on y est à Fougère-Monde - L'Arbre-Monde... -T'es encore là, du con ?- Et bien... -Dégages, on a arrivé, j'ai plus besoin de toi, bouche-trou.- Attention, il y a des démons qui vous regardent... -Ta gueule, va leur servir d'encas, raclure de menu fretin à la noix- Pourqu-....Aaaaaaaaaaaah!-Tu es né couillon, tu crèveras couillon !-

-Bref, comme vous l'avez compris en lisant, j'vais conquérir les couilles d'Hyjal, avec ma pioche, et une taverne pour ma gueule, et je dis STOP, car ce connarte n'est plus là pour que je lui dise d'arrêter mon histoire, si elle est courte, c'est normal ! Elle est proportionnelle à ce que je suis ! Ah et puis, ce con de narrateur a aussi oublié de dire que...Je suis bon avec les machins et les boulons. Ah, aussi, j'ai une gonzesse avec moi, une machine avec des crocs, avec la peau bleu, la première fois que je l'ai vu, elle a failli me bouffer les couilles; mais avec le temps ça c'est arrangé, elle fait même la bouffe. Malgré l'Cartel qui est posé ici, c'est un endroit de merde, j'ai croisé un gars sympa, Nekel...Un sac à explosif, ce type, on peut même associer son prénom à la connerie, ce qui donnerait une "nekelerie", j'sens le coup de la "DIFFAMATION!", en rongeant un parpaing, si le plancher grince, il n'est jamais loin. Pour finir, on est allé vers, l'machin grand; car, il y avait pas mal de pognon à se faire là-bas, ces couillons de la Horde et de l'Alliance de planchasse se tabassent toujours la gueule, les affaires reprennent.

Par contre avant d'arriver, on a eu un soucis, on est passé par un endroit avec pas mal d'enflures de démons, on s'est tabassé avec eux comme l'a dit ce connarte de narrateur. Merde...Il est plus là pour le dire..Ah ah ah ah. Bref, on a monté un camp en bordel, y a un cuistot pas mal aussi, un petit tauren, il fait pas chier son monde, il nous claque du grog à foison; et pour le coup moi. J'suis vert, comme l'a dit le narr-...Ouais bon, on est presque pareil, juste la tête qui change, et mon sourire ravageur de vicelard. Donc désormais, vu que le camp fait pas mal de profit, j'suis retourné dans notre palace de plancher, y avait tout les autres, l'banquier s'en sortait pas mal. Il m'fait qu'on avait pas mal de pognon, et qu'on était sur le point d'assurer la sécurité des provisions de la Horde et de l'Alliance, j'sens que je vais me blinder les couilles au "Bazar-du-Plancher".