FANDOM


Depuis la scission de ce peuple en deux coalitions distincts, les tensions ont toujours été des plus rudes entre les quel'dorei et les sin'dorei. L'ancienne génération renie les sin'dorei, ils n'ont pas succombé à la tentation malsaine à la magie, ni tolérés l'utilisation d'une source vile. Ce sont les quel'dorei, très peu en nombre à cette époque, à cause de la guerre qui a fait des ravages dans la plus glorieuse des nations connues en ce temps. Alors que de leurs côté, les sin'dorei ont pris ce nom pour leurs frères tombés aux combats, pour le dernier roi de la dynastie Haut-soleil .Les quel'dorei furent bannis des lieux par le régent, une catastrophe socialement et politiquement parlant entre les deux camps. Beaucoup se sont fait tuer à cause du manque de protection, en fuyant leur terre natale. Les chanceux ont trouvés refuge dans un des gîtes ou encore dans la nouvelle Dalaran auprès de la nouvelle Alliance .

Au fil du temps, les plus lucides des sin'doreï ce sont rendus compte de l'erreur du dirigeant, encore vivant, le prince et ses projets. Ce groupuscule était parmi les suivants du charismatique meneur qui se nommèrent les Solfurie , mais il y a eu une certaine discorde à l'intérieur de ces elfes. Et il est né le groupe des Clairvoyants . Sin'dorei et draeneï coopèrent pour récupérer le Puits de soleil et ainsi purifier les lieux de la menace démoniaque d'un prince fou. Grâce à des héros aux yeux verts et des nobles draeneï, ainsi qu'un énorme sacrifice, le Puits fut retrouvé pour le bien des enfants de Quel'Thalas. Le régent annonce par un décret le passage de tout elfe né dans le royaume, principalement pour faire leur pèlerinage au Puits de soleil.

Map Explored 100%

Journal de bord

Faits antérieurs à Juillet 2015

  • Enseigner les Arts des Arcanes par des méthodes plus saines et soigner les maux des plus touchés par la magie.
  • Travailler étroitement avec le Reliquaire. Tous les membres de l'Union Thalassienne doivent s'inscrire sur le registre du Reliquaire en cas d'expédition.
  • Estomper l'animosité entre quel'dorei et sin'dorei,socialiser les plus timides d'entre eux.
  • Convaincre une grande partie du peuple thalassien de s'extirper du conflit Horde et Alliance , en gardant des contacts avec Dalaran et les Réprouvés.
  • Apporter son aide à tout enfant de Quel'Thalas , montrer aussi son respect envers le peuple draeneï qui a été le seul peuple à aider le notre.
  • Rebaptiser le peuple: Thalassien. Chaque nouveau-né, après la récupération du Puits de soleil, aura les yeux bleus avec une légère lueur dorée selon les rapports des archivistes.
  • Informer les elfes sur la situation politique au sein même de Lune-d'Argent et dans le royaume.
  • Faire baisser le taux de criminalité qui est en hausse depuis la reconquête de la Malebrèche.
  • Connaître les réelles intentions du Culte du Dieu phénix qui de vient un groupuscule sectaire.
  • Démasquer Karona Haute-Tempête, la Voix mystérieuse et combattre le Champion de Brise-d'Azur.
  • Enquêter dans Brise-d'Azur, une légende subsiste par rapport à la création de la cité. Une légende toujours bien conservée et écartée du peuple.

L'Union Thalassienne a été crée dans un but social, à la base, afin de renouer les liens avec la majorité des natifs de Quel'thalas et aussi de purger le royaume ainsi que soigner les quelques déshérités restant.

Avec le temps, l'ordre a pris beaucoup d'ampleur et certaines de ses décisions ont eu un impact sur la société : Engager une guerre contre les amanis, mener une croisade contre les extrémistes et la déviance ardente. L'implantation du duché et de Brise-d'Azur restent un symbole pour cet ordre unique.

Désormais, ces thalassiens oeuvres toujours pour le Reliquaire et parcourant des terres inconnues pour apporter la gloire d'antan à ce noble royaume.

Icon HighElf

UT-S1-C1-1

C'était une action pour retrouver l'estime d'eux même, un peu de gloire d'antan mais aussi une opportunité pour reformer des liens avec des frères et soeurs qui demeurent neutre ou encore rangés dans l'Alliance. Le régent a essayé une approche avec eux en annonçant lui même la mort du prince déchu, ce fut un énorme échec. En même temps, les sin'dorei ont eu le couteau sous la gorge par la Horde, en les obligeant d'envoyer des troupes à Dalaran même pour y avoir le droit d'asile. Après la mort de l'ennemi de tous, Arthas Menethil, que ça soit l'Alliance ou la Horde, ils ont pris un peu de temps pour enterrer leurs morts. Pendant cette débâcle au Norfendre, les elfes qui étaient vivement sur les lieux à cause d'une relique qui a rassemblé les quel'dorei et les sin'dorei: Quel'Delar.

Au réveil du père des dragons noirs sur Azeroth, un ordre elfique qui se nomme le Reliquaire commence à entreprendre des recherches partout sur le monde, en essayant de trouver des artefacts ou reliques perdues des titans. Selon le meneur de cet ordre de sin'doreï, cela a pour but, par les trouvailles, de restaurer le royaume, qui a encore les balafres du passé; en plus de cela, il aurait pour voeu de voir les yeux émeraudes et les yeux azurs sous le même toit. Par ailleurs, il demeure encore y avoir un souci avec des amani sur le royaume, un nouveau soulèvement de ces trolls ont fait la preuve d'une union entre les pérégrins sin'dorei et les forestiers quel'dorei pour contenir et ensuite éradiquer la menace.

UT-S1-C1-2

Ligné001

Toile d'un couple elfique

Cela date exactement à la naissance de sin'doreï , il n'avait pas encore de nom, ce n'était qu'une idée. On ne peut retirer une idée de l'esprit d'une personne, et encore moins d'un groupe uni. L'idée était portée par une famille de la haute caste à la base, celle des Etoilamer, leur nom n'était connu que pour les titres honorifiques mais rien qui sortait de l'ordinaire. Mais cela c'était avant la bataille contre le Fléau aux portes de Lune-d'Argent , deux mages de sang , de cette famille, s'étaient portés volontaires face aux légions des damnés.

L'un d'eux n'était que le prodigieux Varanis Etoilamer, sur le champs de bataille, il était un prodigieux mage de sang, bien plus puissant que son mentor et son frère; sa légende a surtout été constituée à partir de sa disparition au champ de bataille. Sa prestance, sa rage de vaincre ainsi que sa détermination galvanisèrent les troupes aux alentours, nul ne sait ce qu'il est advenu de sa personne, mais on le vit comme l'un des derniers remparts pendant l'assaut, l'un des derniers à se tenir dressé face à la Mort elle même.

Pendant que le peuple retrouvait ses repères, la famille a usé de toute son énergie pour entretenir des liens avec les deux factions elfiques sans se soucier de la Horde ou de l'Alliance . Après tout, les elfes se sont simplement rangés pour ne pas être ennemi avec tout le monde, la fin justifie les moyens, comme on dit souvent. L'ordre prit nom à la restauration du Puits de soleil ,officieusement, il existait, mais sans paperasse, ni lieu dit pour se référencer sur les actions de cette coalition elfique, que ça soit Solfurie , Clairvoyant ou quel'doreï , tout est accepté, du moment que cela reste dans une ambiance conviviale et dans un but commun: Redorer le blason de Quel'thalas . L'ordre des Saccage-soleil est assez mal vue après la mort du Roi-liche, beaucoup de magistère ressente l'ombre de Rommath sur cet ordre, qui a de noble but à la base, ces convictions resteront basées à partir de l'Union Thalassienne qui surveille les fanatiques du roi-soleil, même dans la mort de celui-ci comme Rommath et ses partisans.

UT-S1-C1-3

Désormais, l'ordre commence à se faire connaître un peu partout, grâce à des porte-paroles charismatique ou à de simple partisan, en possession de quelques terres dans des lieux importants. Une aile de Degré des Clairvoyants est, depuis le ralliement à une nouvelle menace de la Légion Ardente , une ambassade de l'Union Thalassienne . Ensuite, il y en a une autre ambassade en Kalimdor, après des négociations dans une ambiance chaleureuse, sous la souveraineté du roi de Ramkahen , le manoir de Nahom est gite et une ambassade aux noms des thalassiens. Et pour finir, les terres de la famille Aubétoile à Quel'Danas , qui était bien réputée mais a vu son leader défunt pendant la troisième guerre, sont alors le lieu de rassemblement de l'ordre. Proche du Puits de soleil, l'ordre possède probablement, une des terres thalassienne des plus protégée et saine. Grâce au don du titre de propriété de Fyra Aubétoile, en ayant retrouvé sa fille, Nelahdia Chantesoleil qui a mis plus d'une dizaine de cycle à la rechercher. Au même titre que le Reliquaire, l'Union Thalassienne et leurs ténors sont en bonne voie d'une probable collaboration au niveau du partage des tâches pour la gloire du peuple.

Nous ne pouvions nier l'évolution de notre peuple, sinon, nous serions indignes de notre race. Quel'Thalas a donné naissance à un peuple de renom et inspirant la gloire éternelle, pour notre peuple ! Pour un avenir meilleur pour nous tous !
- Déclaration de à l'ambassade de l'ordre par Sunn Etoilamer.

UT-S1-C2-1

Archive trap art by jason felix

L'intérieur de la pyramide d'Orsis

Le magistère Etoilamer a contacté un groupe du Reliquaire , qui était sur Tanaris et des ruines d'Uldum, pour inspecter les lieux en ruine à Orsis. Une pyramide presque ensevelie dans le sable du désert a été perçu comme une source d'information cruciale sur les origines de la vie en Azeroth.

En plus du Reliquaire, en ces temps-ci, il y avait d'autres expéditions du même genre comme le C.E.R.H.C.A, au même titre que la Ligue des explorateurs , ils sont aussi des archéologues, aventuriers et surtout des passionnés d'histoire.

« Le passé est le passé », une réplique du magistère, concernant la scission de son peuple après la troisième guerre; et de nos jours, il essaie de recoller les morceaux.

Mais pour cette fois-ci, le Passé a son importance, une entorse à la règle, nous ne parlons plus de simple passé mais de l'origine de la vie pour redonner vie au Royaume de Quel'Thalas si souillé, et ainsi protéger la vie des elfes, les Titans ont trop laissé de choses derrière eux pour être négligées. Le Temps est le mot d'ordre, même si cela n'a rien à voir avec le conflit de l'Ambre et de l'Infini. Le Passé sauverait le Futur, le Présent n'est qu'acteur de ces deux là.

Le groupe ayant pour meneur le magistère prit nom d'expédition « Voile du Destin ». À bord de cette compagnie. Sunn rencontra l'examinateur Montelaube du Reliquaire en privé à Ramkahen. La réticence des deux elfes étaient présente par rapport à la venue du C.E.R.H.C.A en Uldum. Toute fois, Andoren Montelaube arriva à convaincre Sunn Etoilamer , une coopération entre ces deux expéditions ne pouvait qu'être bénéfique. De plus, le sin'doreï ne pouvait faire la fine bouche car chaque seconde qui s'écoulait avait la valeur de toute l'or de sa maison et bien plus encore.

Jour du départ du groupe, première rencontre à l'Archivum annexe, plus connu sous le nom de la pyramide nord d'Orsis. Après une bref discussion entre le magistère et le Reliquaire. Rhika Maletta, la seule humaine du groupe ayant un regard assez bercé dans la mécanique analyse s'il y aurait un piège, rien selon elle; le magistère décide de prendre les devants. À l'intérieur d'une énorme salle à l'apparence vide, il y avait une entité protectrice, un gardien de l'édifice, faite de pierre et de magie arcanique, Holdar. Il n'est qu'un surveillant, ne ferait rien d'offensif du tout sauf si on menace les lieux. Il informa le groupe que ce lieu est une base de données avec le savoir des faiseurs, mais avant cela, ils ont du répondre à une énigme, une sorte de test de sagesse et de savoir:

Difficile à trouver, difficile à garder, Je cesse à l'instant où je suis découvert. Qui suis-je ?
- Gardien Holdar
Le secret.
- Nelahdia Chantesoleil

UT-S1-C2-2.

Obsessive focus by velinov-d4arwy1

Agent du Marteau du Crépuscule piégeant un tombeau

Les données sont partiellement endommagées et celui-ci les indique qu'une sauvegarde serait ailleurs. En sortant de la pyramide, le Reliquaire les attendait, veillant à la sécurité des lieux, ils leur ont fait part de la découverte de ce qui s'y trouvait et de mettre sous quarantaine pour éviter que ça tombe entre de mauvaise main. Ensuite, en route pour Ramkahen , pour récolter de fraîche information sur les Tombes des Précurseurs et ses alentours, quelques Neferset y seraient d'après les dires dans la taverne de fortune. Sur le chemin, le groupe s'arrêta à l'Ambassade de l'Union Thalassienne, Nahom, n'ayant que très peu confiance sur les ragots de la ville, Sunn demanda les états des lieux à un pérégrin de son ordre, Saeros Ligessang. Le suicide serait au rendez-vous ! selon lui, beaucoup trop dangereux pour n'importe qui. Le magistère essaya de le dissuader de l'accompagner mais celui-ci refuse de le laisser y aller avec si peu de monde. Sire Ligessang les accompagna aux Tombes, plus à l'Est.

Restant très vigilant, malgré la proximité des lieux, que ça soit Saeros ou un autre membre du groupe, ils étaient tous sur leur garde. À l'entrée des lieux, ils rencontrèrent un agent du Reliquaire, l'Examinateur d'Orsis avait dit à Sunn qu'un contact garderait les lieux jusqu'à leur arrivé. Cet agent se nommait Jes'ca Soleil-noir, une sin'doreï à l'apparence d'une mage aguerrie, elle n'a pu ouvrir la porte encore, et demanda l'air des personnes du groupe pour résoudre un autre énigme. L'énigme était écrite sur la porte sous forme de hiéroglyphes. Voici la traduction ainsi que la réponse, après une dizaine de tentatives ou interprétation farfelue de l'énigme:

Je nais de la terre, et vit dans les airs. Puis au sein de ma mère, J'engendre mon père. Qui suis-je ?
- Hiéroglyphes
L'eau...Mais ensuite ?
- Nelahdia Chantesoleil
Ah ah ah, mais c'est évident, voyons, que vous êtes idiots..."Le cycle de l'eau : Je nais de la terre : la source et vit dans les airs : la pluie. Puis au sein de ma mère : la mer J'engendre mon père : l'océan." Ca coule pourtant de source et après...
- Jes'ca Soleil-noir

Forçant l'entrée d'un tombeau, grâce à Maletta qui enfonce le hiéroglyphe représentant l'eau sous la forme de trois vagues superposées, après avoir résolu l'énigme avec le membre du Reliquaire hautain, le groupe s'aventure dans des ruines fraîchement reprises mais aussitôt abandonnées, à cause des Nefersets, des troggs de pierre et des pygmés. Lentement mais surement, les aventuriers s'avancent donc dans ces ruines recelant du savoir antique. En arrivant dans une salle circulaire, des gardiens sortirent de leur torpeur comptée en millénaire. S'enfonçant un peu plus dans le tombeau, le groupe rencontre une horde de troggs de pierre gardant une salle, où il y avait une sorte de statue géante, qui n'était qu'un protecteur. Le gardien endormit se nomme Bodan'thal, il est dans une torpeur que quatre troggs corrompus par les Neferset le force à rester comme cela. Les troggs de terre n'ont pas fait la différence avec les corrompus et ont attaqué le groupe.

Après méfiance des deux parties, ils firent « connaissance », Sunn questionna celui-ci en utilisant le nom d'Holdar comme appuie, le protocole du gardien accepta la requête à une condition: Résoudre une nouvelle énigme. Au moins une personne a soupiré à ce moment précis, les regards se croisèrent un instant et la recherche de la réponse pu donc commencer:

Parfois je suis fort, parfois je suis faible, je parles toutes les langues, sans jamais les avoir apprises. Qui suis-je ?
- Bodan'thal
L'écho ?
- Minndis Murmevie

Le gardien conta l'histoire d'Uldum du point de vue des Veilleurs et des données à partir des informations dans l'hologramme, en plus de cela, Sunn ajouta quelques questions dont seulement les réponses seront visibles:

« Il y a plus de 15 000 années, les Veilleurs étaient en charge d'étudier la Vie laissée par les Titans: Les Créations, qui se traduisaient par ce que vous connaissez à ce jour en Uldum...Le Superviseur des Veilleurs, Algalon a failli déclencher prématurément le code O.M.E.G.A. au Panthéon . À cause d'un Veilleur qui a bravé un interdit de la clause des Veilleurs, en tant que Superviseur, il s'est accordé le droit d'envoyer ce Veilleur à la Salle du Procès...Le crime était simple: Avoir ressenti la passion avec une Création, nom de la création emblématique de cet âge, Khartut-Seth, pharaon tol'vir et ensuite tombé dans la démence et la corruption d'un Dieu très Ancien. Algalon ne voulait pas que cette folie se propage chez les Veilleurs et a donc décidé d'isoler les deux accusés dans un lieu-dit sûr pour la survie des mortels et de nous autres...Nom du Veilleur en état de stase, Eir-Ishtar sous la tutelle de Freya, ainsi que soeur d'Isiset. »

UT-S1-C3-1

Selesnya sanctuary by john avon

Tombeau de Khartut

Après quelques jours de repos, le groupe reprit la marche vers un nouveau tombeau, celui de Khartut , au nord-est d'Uldum. Cette fois-ci, le pérégrin Ligessang était resté à Nahom, tandis que le magistère était toujours accompagné de dame Chantesoleil suivit d'un humain, de Minndis Murmevie qui avait amené un confrère avec elle, Kedran Traquelombre, et pour finir, Rihka Maletta . À l'arrivé devant le tombeau, il y avait une nouvelle fois le membre du Reliquaire, dame Soleil-noir, avec un autre membre pour la protéger et à ses pieds se trouvait des cadavres de pygmés.
Oh, encore vous ! Hé bien, vous allez devoir résoudre une nouvelle énigme à se tirer les cheveux ! On a du pain sur la planche, mesdames et messieurs.
- Jes'ca Soleil-noir
Oh non, pas encore elle...
- Nelahdia Chantesoleil
Ah oui, avant tout, vous devez savoir qu'il y a une unité de Reliquaire à l'intérieur. Oui, ces crétins ont voulu jouer aux pionniers sans avertir personne. Du coup, ils sont probablement bloqués ou pire encore. Donc, ils ont résolu l'énigme mais nous ne savons rien nous, et la porte s'est refermée à notre arrivé.
- Jes'ca Soleil-noir

Des hiéroglyphes se trouvent sur la lourde porte de l'entré des lieux, les personnes du groupe peuvent distinguer un tol'vir et une femme ressemblant à une humaine célébrant leur union avec le soleil au dessus d'eux; un texte important s'y trouve juste en dessous, il semblerait que ça soit une nouvelle énigme à résoudre:

Quoted text.
- Je suis l'arme des pauvres mais seuls les sages savent parfaitement m'utiliser. Qui suis-je ?
La parole.
- Nelahdia Chantesoleil
Ah mais j'allais le dire ! En vous entendez tous blablater. Alooooors...euh, on appuie sur ça et hop ! Ca doit s'ouvrir.
- Jes'ca Soleil-noir
Espèce d'empotée va...
- Nelahdia Chantesoleil

En frôlant la représentation du soleil sur la porte, celle-ci s'ouvre dans un lourd fracas. Une fois le groupe à l'intérieur, un nouveau gardien leur faisant face.

Encore des pauvres fous ! Qu'avez-vous fait mortels ?! Le Panthéon ne doit pas être au courant de cela. Dernier et unique avertissement: Rebroussez chemin. Il n'y a que les ténèbres derrière cette porte.
- Le Gardien
Pardon ? Mais pourquoi cela ? Nous venons de la part d'un gardien nommé Bodan'thal, la requête suggérée était de s'occuper du souci de Khartut-Seth.
- Sunn Etoilamer
Ainsi soit-il, si c'est une requête du Gardien du savoir Bodan'thal utilisant le protocole XT-154.0110. Je ne peux que vous laisser passer, contrairement à "eux".
- Le Gardien
Que voulez-vous dire par « eux » au juste ? Des membres du Reliquaire ?
- Sunn Etoilamer

Des mortels similaires à vous, je n'ai pu les retenir, je ne suis plus mobile avec le lien entre moi et la plateforme devant moi. M'éloigner d'elle signifierait l'extinction de mon être. Je suis le Gardien, bonne chance à vous, vous en aurait grandement besoin vu ce qu'il vous attend. -Le Gardien

La compagnie s'avança vers une porte scellée, le Gardien leur donna la « clé » pour l'ouvrir. Après l'ouvert, ils ont pu distinguer deux énormes masses, la première était face à eux. Un colosse à tête de chacal, et en surplomb sur une plateforme, un neferset aussi grand que la représentation à l'extérieur du tombeau de Khartut. Certains commençaient à déglutir sur place en voyant les deux géants. Autour d'eux, il y avait comme des tribunes, c'était en fait une sorte d'arène.

Champion de Khartut-Seth, Pradraphis, demande permission à son pharaon pour un combat honorable à ces mortels.
- Colosse gladiateur
Permission accordée ! Mortels, regardez donc ces corps, vous allez subir le même sort si vous n'êtes pas l'élite de votre race ! Je vous attend dans la victoire comme dans la défaite !
- Khartut-Seth

Un silence de mort se fit entendre après la déclaration du neferset. Le groupe ne prit pas panique, Sunn demanda à chacun d'entre eux de se préparer et d'essayer de l'abattre en un coup en combinant leurs compétences.

Nefersets ! Regardez donc ce combat mais n'intervenez sous aucun prétexte. Il revient aux groupes. Mortels, je n'aurai aucune clémence en cas d'échec, j'accepterai seulement de vous parler si vous parvenez à me rejoindre au surplomb.
- Khartut-Seth
L'immortel champion vous laisse la première offensive, mortels ! Comme je l'ai laissé aux autres !
- Le colosse gladiateur désigne les cadavres du Reliquaire et même des nains et des gnomes de la Ligue des Explorateurs}

Rhika prépare le terrain avec une mine au sol juste devant les escaliers, ensuite, Kedran traça des runes au sol, un piège. Ensuite, Sunn suivit le regard de Nelahdia, celle-ci regarda le lustre en hauteur, une attaque combinée par ces lanceurs de sort ferait tomber ce lustre sur le colosse, ils se préparèrent donc en canalisant tous les deux. Quand à Minndis, elle se faufila sur le côté pour essayer de prendre par derrière le colosse.

Les mages lancèrent leur sorts en même temps mais en vain, le lustre ne cède pas. Le colosse se mit ensuite à charger le groupe, le kaldorei attira l'attention du colosse pour qu'il soit pris dans son piège, cela a fonctionner sauf que l'elfe s'est fait balayer par le colosse d'un coup de main. Le colosse se fait exploser le pied gauche par le piège magie au sol. Minndis à son tour se saisit de sa lame-lasso pour attraper le pied resta du colosse, elle le réussit à le faire tomber. Nelahdia s'était faufilé juste avant sa chute entre ses jambes, se trouvant derrière lui, elle envoie une impulsion de magie noire dans son dos pour le faire dévaler les escaliers. Sunn esquiva le colosse qui était face à lui sauf que Rhika était trop concentrée à le viser avec son arme à feu, elle lui explosa un fragment de sa tête qui le terrassa sauf qu'il la faucha dans sa chute. Sunn fit un exploit en aidant une personne non elfe, Rhika, aidé du kaldorei pour la sortir de là.

La victoire est votre, mais ce n'est pas terminé. Il croise les bras et regarde la dépouille de son champion.
- Khartut-Seth

UT-S1-C3-2

Le groupe continue d'avancer dans l'arène et y voit un levier qui servait tout simplement à lever la herse qui mènerait au géant neferset, Minndis voulu rester en arrière pour assurer leur sortie. Après le tunnel, une nouvelle salle circulaire mais plus petite se présentait à eux, sauf qu'il y avait une créature similaire à un neferset mais plus noire que ce qu'ils ont vu, une aura noire se fait ressentir par les elfes. Sunn et Kedran chargèrent celui-ci en comptant sur la couverture de Nelahdia et de Rhika.

K'shaaaaza'Karthut-Seth...tissssss...Il déploie ses ailes majestueusement devant le groupe. Anubisarath'fgnash Isthar !
- Destructeur obstidien

Le sin'dorei et le kaldorei se prirent une vague mentale, Sunn se tordit de douleur, il en était de même pour le kaldoreï bien qu'il était plus résistant. L'humaine et la sin'dorei en profitèrent pour y envoyer leurs projectiles. Une pluie de feu gangrénée endommagea en partie la créature mais rien d'handicapant sauf que Rhika envoya une bombe au torse qui fissure celle-ci. Le sombre neferset poussa un puissant rugissement. Il contre-attaqua par un vortex de lance d'ombre sur le groupe. Sunn était encore entrain de combattre l'attaque mentale et peinait à récupérer et voilà qu'il se prit de pleins fouet au torse une lance d'ombre qui lui déchira les vêtements mais le brûlant au premier degrés et le laissant inconscient après cela. Nelahdia a rit aux éclats grâce à sa protection gangrénée. Elle, à son tour contre-attaqua aussi sauf qu'il esquiva, mais par la suite, Rhika qui elle aussi a pris une lance d'ombre, envoya une nouvelle fois une bombe sur lui, au niveau du cou et celui-ci est terrassé. Le reste du groupe s'approcha de Sunn pour le réveiller, Nelahdia releva l'homme, Rhika lui proposa une fiole de santé pour le requinquer, il ne pouvait refuser ce geste, sa fierté était mis de côté. Ne voulant pas devenir un fardeau, il se remet vite en tête du groupe, faisant face à la porte qui était gardée par le neferset corrompu. Un sceau était présent sur la porte et actif, et par terre une feuille avec des notes en commun.

Je m’allonge et je rétrécit en même temps. Qui suis-je ?
- Enigme sur le papier
Encore une énigme...Je m'en doutais. Et bien, que dit notre experte Chantesoleil ? Si l'un de vous trouve la réponse, dites-la juste devant la rune. Il sourit à la rousse.
- Sunn Etoilamer
La vie.
- Nelahdia Chantesoleil

La porte s'ouvrit et Sunn ne pu s'empêcher de faire des éloges à sa consoeur pour sa vivacité d'esprit face à un problème comme celui-ci. Mais ensuite, leurs regards respectifs se déposèrent devant une femme géante et quelque peu translucide d'apparence.

Vous avez vaincu le sombre tol'vir, mortels ? Ô grand merci, vaillants aventuriers. Si vous êtes ici, bien que je n'espérai plus aucune aide de n'importe qui, l'écho que je suis de moi même attendait la venue de quelqu'un pour faire entendre raison à Khartut-Seth.
- Image d'Eir-Ishtar
Mais...Qui êtes-vous ? Attendez, vous ne seriez pas le Veilleur en question dont la représentation de ce tol'vir et de cette femme sur la porte de l'entrée du tombeau ?
- Sunn Etoilamer
Oui, je suis Eir-Isthar, subordonnée de Freyja, soeur d'Isiset. Si vous êtes ici, vous connaissez aussi mon rôle dans tout cela.
- Image d'Eir-Ishtar
C'était bien ce que je pensais, c'est comme Holdar et Bodan'thal nous ont dit. Nous sommes ici pour abjurer la folie de ce tol'vir corrompu, il aurait des réponses à nous fournir pour vous délivrer de la Prison du Pêché et de votre état de stase.
- Sunn Etoilamer
Image d'Eir-Ishtar
-

Le groupe est accompagné de la servante de Freyja, arrivé à destination, pendant un long dialogue mêlant les retrouvailles des deux êtres, du passé des tol'vir ainsi que du présent et bien sûr l'image du Veilleur parvint à faire comprendre les sentiments de celle-ci ainsi que des mortels et de leurs intentions. Dans ce noble but, le tol'vir corrompu est sous le voile de sa muse et se laisse bercer par ses mots. Il accepta d'aider les mortels on désignant un coffre gardant des secrets antiques pouvant aider Eir-Ishtar à sortir de sa prison et surtout de convaincre la Salle du Procès. Le groupe récupéra Minndis qui était restée en arrière et ils rentrèrent à Ramkahen et bien sûr pour les thalassiens à Nahom. Le Reliquaire déplora la perte de leurs agents et ont transmis aussi à la Ligue des Explorateurs les leurs. Le secret du Tombeau de Khartut était gardé sous scellé. Une nouvelle énigme remplace désormais l'ancienne à compter de maintenant.

UT-S1-C4-1

Plains ravnica art by richard wright

Aussi sublime que dangereuse.

Après cette éprouvante aventure, le magistère reçoit un ordre du Haut-Examinateur lui indiquant de cesser pour le moment ses recherches car il y avait beaucoup trop de mouvement de neferset, l'Ambassade de Nahom est quelque peu désertée par les partisans, tous ont été rapatriés sur l'île de Quel'danas . D'autre part, dans l'attente de nouveaux rapports du Reliquaire , le magistère a entendu parler d'une cité humaine où des elfes s'y sont réfugiés. Il prit avec lui les membres dont il a le plus confiance pour arriver dans le cité de Stratalias . Les ragots se sont confirmés par une masse d'adhésion dans l'Union Thalassienne, cas atypique ou non, c'était une réelle joie. Une cité tout de même bercée dans la débauche et la dépravation, malgré des ordres essayant de réguler cela, y être un natif ou un résidant était à la limite d'une malédiction, tellement que la honte commençait se faire ressentir par les aventuriers, voyageurs ou commerçants itinérants. Le cité était sous les griffes des Réprouvés , nul ne savait pourquoi ils ont attiré les foudres de la Dame noire.

Au fil du temps, Saeros sombrait peu à peu dans la solitude, il ne voyait que très sa fiancée, Tetra Ëar, l'Expédition en Uldum lui a pris beaucoup de temps; mais sans le savoir, elle était dans la cité, mais le destin ne les a fait que se louper mutuellement. Mérindë Ëar , la nièce de Tetra, appris la mort de sa mère par sa tante, une violente dispute a commencé à éclater, leur entourage essaie tant bien que mal à les réconcilier, Mérindë était aussi partie finir son apprentissage concernant la pyromancie mais ne préfère en rien dévoiler "où" et avec "qui" elle était. D'un autre côté, le magistère rencontra une quel'doreï des plus chaleureuses, Eraclya Mande-Soleil, c'est le début d'une grande amitié entre eux, cette paladin porte l'enfant d'un croisé tombé au Norfendre.

Dans les voies des énergies sacrées, Nelahdia , Eraclya et Sunn firent la connaissance d'une demi-elfe très particulière, elle porta l'insigne des chevaliers de sang sur son casque. Ses yeux étaient d'un vert pâle et ses oreilles qui ont la mi-longueur d'un pur thalassien, même si ses origines proviennent des humains en partie, elle se considère comme une fière représentante de Quel'thalas. Bien que le magistère soit réticent aux sang-mêlés, le cas de Leilleri Turus était très intéressant, avant de faire des conclusions hâtives, il s'est dirigé vers Nelahdia et Eraclya. L'avis d'une Solfurie usant des énergies démoniaques et une quel'doreï usant de la Lumière sacrée ont conclu que dame Turus serait tout à fait honorable à la cause. Le lendemain, Sunn et Nelahdia rencontrèrent un étrange gnome, étrange mais à la fois ce dernier a captivé l'attention des deux sin'doreï .

Son savoir, ses connaissances et sa prise d'initiative étaient des arguments de valeur pour la suite de l'Expédition, Sunn lui donna rendez-vous quelques temps après. Mais à l'arrivé du jour du rendez-vous ce gnome a été envoyé en prison quelques jours, étrangement, le magistère était comme appelé par le gnome, il concentrait son mana pour se faire remarquer de l'elfe avec son empathie naturelle avec les Arcanes. Dans la fin de la journée, le gnome prit contact avec Sunn, il était dehors même si c'était étrange selon l'elfe, accompagné d'un humain qui agissait comme un protecteur. Le gnome et l'elfe se sont retrouvés à huit-clos dans une soi-disant habitation abandonnée, ils ont conversé un long moment, le gnome n'était pas d'accord du tout les recherches de Sunn avec le Reliquaire; la demande de l'elfe partait d'une bonne intention sauf que les convictions et principes du gnome l'ont fait agir comme une personne révoltée.

Je me dois de vous régulariser même si cela voudrait dire que je dois de vous arrêter avec vos intentions qui peuvent être catastrophique pour les autres royaumes !
- Nathrygos

Vers la fin de l'entrevue, le gnome a brisé son masque, Sunn avait compris ce qu'il était après une certaine démonstration du gnome, ses agissements, son comportement étaient tout à fait représentatif du Vol bleu. La conversation était terminé et malheureusement le gnome ne pouvait le suivre bien au contraire, il serait sur son passage. Les jours passèrent dans la cité où le régime continua d'être de plus en plus instable et incertain dans l'avenir. De plus en plus de présence de rumeurs circulèrent comme quoi il y aurait des mages noirs ainsi que des organisations agissant dans la pénombre.

UT-S1-C4-2

Tumblr m2t4b858PP1ru3e3qo6 500

Lune-d'Argent

Les Réprouvés lancèrent des assauts dans la ville de temps en temps, pendant ce temps là, des mages noirs avaient pris pour cible Sunn, nul ne sait réellement pourquoi ils lui en voudraient. Le magistère avait bien là des connaissances un peu partout dans la cité, plus le temps passe plus son influence s'étend dans les lieux, une connaissance lui rapporta que des elfes le voulaient voir mort, cette connaissance était une sin'doreï brune usant la démonologie, il la surnomma de "Noire", à cause de son accoutrement.

Lors d'une tempête, des partisans de l'Union Thalassienne s'étaient retrouvés dans un quartier à converser, notamment pour qu'ils se présentent mutuellement. C'est d'ailleurs qu'avant cela, dans l'après-midi, Sunn retrouva une ancienne amie du même temps que Nelahdia en tant que général, à Hyjal. Nerisa Heurtesoleil , chevalier de sang, il la connait très bien tout comme sa soeur, Ceho mais le plus étrange ce qu'il y a quelques heures avant de la retrouver dans Stratalias, il a adhéré une jeune femme répondant au nom d'Eldrieth Heurtesoleil. Nerisa et Eldrieth se sont aperçue, au cours de la petite réunion improvisée, qu'elles étaient bien des soeurs. Avalona alias Nova était venue à l'improviste pendant la réunion des membres, Nerisa était entrain de tester la force d'un chevalier de sang, Rhia Néliasma.

Les rues devenaient de moins en moins protégées et des révolutionnaires se montraient au grand jour, le magistère avait à peine terminé l'orbe de transposition que tout le monde devait partir de la cité car elle n'était plus digne de leur présence. Le dernier des membres de l'Union thalassienne, Nelahdia traça un sceau au sol visa à dévorer les énergies de l'orbe et à ronger la structure du système de téléportation. Il ne reste que quelques traces noirâtres ainsi que des résidus d'énergies corrompues au sol d'un derrière d'un atelier de couture dans le quartier des mages de Stratalias.

L'ordre est de retour à Lune-d'Argent, certains pour y voir de la famille après de longues et laborieuses années, à peine dans la cité, le magistère se fait accoster par quelques citoyens désirant en apprendre plus sur cet ordre qui commence à faire du bruit un peu partout sur les trois continents. C'est avec une joie que Sunn entouré de partisans ou de futur adhérant explique les principes de l'ordre et les buts qui ne sont pas issus d'un simple rêve mais d'une réalité. Mais alors, dans la nuit qui s'en suit, on le contacte pour une mauvaise et triste nouvelle: l'accouchement, par définition la mort de sa compagne, l'enfant était mort-né selon les dires du magistère attristé. Il ne voulait pas perdre de temps, et il l'a fait enterrer au cimetière qui se trouve au nord-est de l'île de Haut-soleil. On peut y lire sur l'inscription en thalassien: Avalona Etoilamer, éphémère mais intense.

UT-S1-C5-1

À l'attention du Magistère Etoilamer,

Rohan Solevoile, membre de haut rang du Reliquaire et chef de l'Expédition de Solevoile, est à la recherche d'aventuriers valides pour l'assister lors d'une étude archéologique dans Uldum. Les participants seront rémunérés pour leur travail.

L'Expédition de Solevoile a pour mission l'acquisition, le recensement et la préservation de tous les artefacts magiques. Grâce aux rapports et aux artefacts rapportés par l'Expédition du Voile du Destin, l'examinateur des lieux a pu identifier le Sceau de Khartut obtenu dans le tombeau de ce dernier. Le campement se trouve exactement à l'ancien Accostage de Schnottz.

- Sceau du Reliquaire

- Missive du Reliquaire

Très peu de temps après le retour sur leur terre natale, le magistère reçu le tant attendu rapport pour poursuivre sa quête. Bien que sa compagne soit défunte, il promit de terminer son oeuvre pour le bien des siens. Les autres membres de la Voile du Destin, Nelahdia a pris le bateau à partir de Stratalias jusqu'à l'accostage, Rhika et Kedran étaient restés sur les lieux, enfin Sunn est venu accompagné d'un partisan de l'ordre, un mage de sang comme lui, Kelrathil Senestrel. Une fois la compagnie réunie, l'Examinateur Montelaube informa des dernières nouvelles et de la direction à suivre: Les Ruines d'Ammon, comme son l'indique ce sont des ruines mais le Reliquaire a spéculé comme quoi il y aurait un complexe en dessous et que personne n'y a prêté attention. Il leur confia aussi le Sceau de Khartut car un des agents du Reliquaire sur place a réclamé l'artefact dans l'après-midi.

Dsqdsq

Uldum et ses vestiges perdus.

En entrant dans les Ruines d'Ammon, les personnes observèrent d'étranges entités ectoplasmiques. Mais il n'y avait aucune once de magie noire ou réelle présence malsaine en eux, l'un d'eux haussa le ton de sa voix et une voix familière fit son apparition. Nelahdia et Sunn firent un air dépité en la reconnaissant. L'agent de liaison était le reliquaire Soleil-noir , compétente mais assez pénible comme personnage, accompagnée d'un agent tout aussi qualifié qu'elle mais jouant le rôle d'un protecteur, Aoren Soléclat.

Les esprits bloquaient l'entrée de la porte, dame Soleil-noir a expliqué à sa manière qu'en contre bas se trouvait une sorte d'arène utilisée pour autre fois pour un rite passager afin de juger à leurs manières les criminels. L'agent Soléclat incita le groupe de venir pour comprendre une tablette comportant des caractères étranges que les deux agents ne comprenaient pas du tout. Sunn et Rhika inspectèrent les fragments de cette tablette. Et à leurs plus grand étonnement, ils ont pu la lire sans pour autant réellement comprendre la langue écrite dessus, c'était une énigme.

On la trouve dans la pensée, du philosophe et du poète, dans le ravin c’est un danger, parfois dans la mer elle inquiète. Qui est-elle ?
- Tablette des Ruines d'Ammon
La profondeur.
- Kedran Traquelombre

Mais suite à cette réponse valide, une créature venue des profondeurs brisa l'autel qui se trouvait au centre de l'arène. Elle hurla « Et des profondeurs, je surgis'fzaksshh ! », aucune information sur elle, on avait jamais vu ça auparavant, le reliquaire prit la fuite, tendis que Aoren se lança à l'assaut en solitaire. Personne n'a pu le retenir et la créature aussi grand qu'un géant balaya l'elfe d'un revers de sa main gauche dans la charge de l'elfe, ce dernier se retrouva au sol et inerte. Le premier coup fut peut être donné par la créature mais le mage de sang Senestrel s'embrasa et envoya une ardente explosion pyrotechnique au niveau du buste de la créature, bien qu'énigmatique et puissante, son corps a été brûlé au quatrième degré. Sa rage s'est fait ressentir même posant un genou au sol, les autres ont essayé des tentatives pour profiter de la merveilleuse opportunité offerte par sire Senestrel mais en vain, la créature humanoïde était prise comme d'une rage sans fin à leur égard.

Celui-ci plonge ses mains vers les plus proches de lui, c'est à dire Nelahdia, Kelrathil et Sunn, leur tête pesa une tonne et une voix accabla leur esprit par les mêmes mots: Faible, faible, faible...Personne n'a confiance en toi, personne, personne, personne. De leur côté, Kedran sectionna un pied de la créature, Rhika lui envoya une bombe pour le faire agenouiller une seconde fois. Malgré tout, il résista ou dévia les sortilèges envoyés par les autres elfes qui n'étaient que très peu concentrés à cause de cette voie malsaine. Finalement, Kedran le raccourcit en lui décapitant, celui-ci était trop occupé à porter son regard et sa voix sur les elfes qu'il a envoûté.

Les esprits avaient quittés les lieux et l'accès de la porte, Sunn y trouva sur la dépouille de la créature un étrange diadème , il le donna au kaldorei. D'autre part, le groupe vit dame Soleil-noir revenir sur ses pas juste après l'attaque de cette monstruosité. Elle indiqua que la porte était accessible et prit soin de sire Soléclat qui était tombé dans le coma. Quand tout à coup, une silhouette surplomba le groupe, de ses ailes majestueusement déployées, il se joint à eux pour les attaquer.

Cette créature-ci ressemblait fortement à celle rencontrée au Tombeau de Khartut. Un puissant coup de vent mêlé avec du sable réduit la vision de tout le monde, mais le combat fut assez rapide par des pluies de feu des mages, des entraves ou encore des coups de hache du kaldorei mais c'est surtout Rhika qui lui fit exploser une partie du crâne avec l'une de ses bombes. Kedran arracha le coeur de cette chose, une sombre énergie s'en émana, Sunn prit la sphère indigo pour demander une expertise plus tard avant de la confier à Nelahdia, qui elle voulait rester en arrière et surveiller l'entrée. L'ouverture de la porte était complexe, il fallait faire résonner le gong et en même temps y insérer le Sceau de Khartut pour pouvoir ouvrir celle-ci.

UT-S1-C5-2

Dungeon-ulduar-03-large

Un Juge de la Salle du Procès.

Nous retrouvons alors les deux mages de sang, l'artificière ainsi que le kaldorei dans la Prison du Pêché. Les salles pouvaient accueillir des personnes tout aussi grandes que les statues qui se trouvaient en dehors des Ruines d'Ammon, ils se sont avancés avec prudence, à la vu de deux golems, ils leurs ont tendu un piège constitué de sceaux magiques au sol ainsi que de mines artisanales. Une fois débarrassé de ces machines, ils se sont heurtés à une porte ayant une de ces fameuses et antiques énigmes.
Je suis un virage qui ne mène nul part. Qui suis-je ?
- Enigme de la Porte
Le cercle.
- Rhika Maletta

Tandis que la porte s'ouvra lentement, on distingua alors une très forte lumière qui sortit de la pièce, à la vue des personnes, il y avait trois entités translucides ayant une allure humanoïde, constituées de magie et centralisées par des constellations en elles. À chaque fois qu'elles se sont exprimées, elle l'ont fait en même temps et elles nommèrent ce lieu la Salle du Procès. Ces personnes n'étaient pas des gardiens mais les juges, les fameux juges que Sunn et les autres devait convaincre pour libérer Eir-Ishtar. Les juges lancèrent trois énigmes en rapport avec le Savoir, la Sagesse et le Respect, telles furent les vertus de leur temps, tel est le test: « Vous n'avez le droit à une seule et unique réponse pour chacun d'entre vous, une personne a été désigné pour une de nos vertus, les autres dans leur cercle n'ont nullement le droit d'intervenir ». Seul Sunn resta hors des trois cercles des vertus, suivant ses règles, il avait le droit de souffler quelques mots à ses compagnons.

Je commence la nuit, je termine le matin et j'apparais deux fois dans l'année. Qui suis-je ?
- Juge de la Sagesse.
Le N.
- Kedran Traquelombre
C’est l’enfant de votre père et de votre mère, mais ce n’est ni votre sœur, ni votre frère. Qui est-ce ?
- Juge du Respect.
Moi.
- Rhika Maletta
Je suis à l'abri et cependant toujours humide. Qui suis je ?
- Juge du Savoir.
La langue.
- Kelrathil Senestrel

Les jugent s'évaporent après chaque réponse, la barrière du fond se brisa et au loin, on y vit le Veilleur qui sortit de sa prison, en les remerciant. Elle donna à Rhika des bougies protectrices en guise de présent, un objet d'une valeur inestimable qui a appartenu à Freya. La dernière étape, selon elle, se trouverait dans un complexe sous terre et énorme à Neferset, se lieu se nomma le Berceau de la Vie. Bien que les neferset se sont fait vaincre il y a quelques mois par des aventuriers avec les ramkahen, il demeure toujours quelque chose dans les abysses, même si la relique a été prise.

UT-S1-C6-1

- Un paquet se trouve dans la boîte de Sunn Etoilamer. Le paquet regroupant toutes les invitations pour le bal. -

Loendydyl

Lettre d'invitation pour le Bal.

Le bal était public, il fallait juste y être bien vêtu. À grande surprise des gens, la réceptionniste des lieux étaient une gobeline, se nommant Kendrah, le plus étonnant c'est qu'elle était très courtoise pour une personne de sa race, il n'y a point eu de discrimination particulière, tout le monde ne pensait qu'au Feal et au Have qui coulaient à flot.

Après tout, c'est normal, la maison des Loëndyl a pris en compte toutes les dépenses des invités. La musique était tout aussi digne de ce qu'on a pu entendre à autrefois à Karazhan. Les sons harmonieux dégageaient comme un aura qui vous envoûtait à prendre votre cavalière ou cavalier et la ou le tirer sur la piste de danse.

Pendant la soirée, sire Ligessang ainsi que sa compagne, Tetra Eär se sont mis au pleins milieu de la salle. Saeros demanda alors l'attention de toutes les personnes qui s'y trouvèrent, ce timide couple a fait part de leurs fiançailles pendant le Bal. Par la suite, ils ont déclaré que le mariage serait dans sept jours en Quel'Danas. Temperance a aussi déclaré qu'elle eu les pleins pouvoirs dans la société familiale "Haute-couture Loëndyl". Pendant ces deux déclarations, il y a eu des tonnerres d'applaudissements.

- À la réception, une gobeline, du nom de Kendrah, a fait signer tous ceux qui ont répondu à l'invitation sur le livre qu'elle détient. -

Carnettruc

Carnet des reçus.

Des liens se sont tissés entre les partisans et des connaissances extérieures. Ce fut une très belle occasion pour l'Union Thalassienne d'avoir fait parler d'elle en cette soirée magique. L'organisatrice des lieux, Temperance Loëndyl a été sincèrement remerciée par la majorité des invités ainsi que le Baron Velanwël qui a permis de laisser faire ce Bal en son domaine. Il y a tout de même eu une forte publicité pour le Haven et le Feal grâce à ce genre de réception.

UT-S1-C6-2

- Chaque membre de l'ordre se voit recevoir une lettre. Le sceau est celui d'une agence organisant les mariages et assez connu dans le Royaume. Cela vous intrigue et vous décidez d'ouvrir la lettre. -

Mariage

Affiche du mariage

Chaque invité arriva par l'orbe, accueillit par un astromancien de renom.

La cérémonie n'avait pas encore commencée et ils ont décidé de faire plus ample connaissance pour certains. Le magistère prit les devants et accosta une jeune demoiselle Solarfall, très timide ou asociale, le mystère plane sur cette personne.

Par la suite, la compagne de ce dernier arriva avec une foulée de représentants connus, comme Nelahdia Chantesoleil|, sire Brillétoile, Sire Amil-Gaviel, demoiselle Ruissevent, dame Loëndyl avec sire Val'Derian et bien d'autres encore.

Après qu'ils se passèrent la bague au doigt, Tetra "Ligessang" fait appel à une personne assez étrange qui se fondrait dans la pénombre, c'était une non-morte que Nelahdia et Sunn avaient bien ressentit en lançant tous les deux un regard prêt à l'incendier dans tous les sens du terme. Tetra désigna avec douceur la non-morte, qui semblait bien plus qu'une carcasse vide d'intérêt à ses yeux, puis elle appela sa nièce, Mérindë Eär, pour lui "présenter" l'invitée spéciale. Outrée, la jeune elfe, rétorqua sèchement qu'elle ne voulait point lui parler ou ni même la voir. Peu de temps après la cérémonie, la jeune Eär partit des lieux. Sunn, intrigué par la présence de la déchue, s'approcha d'elle et lui demanda quel honneur nous avons le droit à sa présence. Je me nomme Isil, la soeur de Tetra et la mère de Mérindë, dit-elle d'une voix douce et attristée, se retournant vers le rivage attendant la fin du banquet.

Du côté de Kisuna Amil-Gaviel, il se sentait seul sans la présence d'Eldrieth Heurtesoleil, il voyait Nerisa soupirer
WoWScrnShot 030913 213350

Cérémonie du mariage

 à plusieurs reprises en regardant Sunn et Eraclya sur la piste de danse. Kisuna demanda ce qu'il n'allait pas, pour lui, ils étaient encore en couple, la magistère et elle, mais le temps leur a bien joué des tours ainsi que l'esprit de Sunn. Nerisa n'avait nullement envie de mentionner la nuit qui précédait à celle-ci; elle et lui se sont disputés d'une extrême violence, Sunn a accepté tous les coups en guise de sa stupidité et de son égoïsme. La pluie s'était timidement montrée pendant quelques minutes, Nelahdia et Delewyn dansaient encore et toujours, tout en usant des rafraîchissements à leurs côtés.

Tandis que du côté d'Eraclya, elle se faisait critiquer par Anilmawen Fracassâme, MERE DU CIEL ! Vous n'êtes pas encore...mariés ?! C'est une fille ? Oh ! Il faut encore un autre et un fils surtout ! Sunn arriva dans la conversation pour dire que la mariage était planifié, c'était certes un mensonge mais uniquement pour éviter les sermons d'Anilmawen qui est une personne très strict et conservatrice. MERE D'EN HAUT ! Pour sûr, dame Fracassâme !

UT-S1-C7-1

Rapport du Phoasode 16 Ishzaaloria en provenance de Tranquilien

À l'intention de la matriarche des chevalier de sang Liadrin et du Grand exécuteur Ulcéré.

Madame, monsieur Le rapport présenté sous peux résume la prise de la Malebrèche. Celle-ci a été épargné de tout morts-vivant jusqu'à la limite territorial entre les Bois des chants éternels et les Terres-fantômes.

L'appel aux armes a eu lieux sur la place des pérégrins comme prévue. Les ordres étaient simples et l'intégralité des troupes ont vite assimilé les détails. Une fois les préparatifs achevés, la descente eu lieux. Les engeances du fléau ont posé un problème à partir du Sanctum Oriental ou nous avons été confronté a une vague importante, qui nous a poussé à scinder le corps de bataille pour continuer l'expiation morte-vivante.

Le premier ravitaillement venant de Brise-clémente été déjà présent et repoussait quand bien même les morts-vivants. La continuité c'est produite sans trop de peine jusqu'à la limite territorial ou eu lieux le ravitaillement secondaire grâce au chevalier Lyrlia Noirégide.

Toutefois une importante masse de mort-vivant était présente à l'entré des terres-fantômes. Une abomination gargantuesque fût défaite mais pas sans peine. Les différents magistères ou chevalier de sang ont pris soin de brûler les cadavres par mesure de préventions.

L'assaut c'est terminé après cet événement. Les troupes ont rejoint Tranquilien pour retourner à leurs occupations respectives.Très peu de mort sont notables dans nos rangs malgré de nombreux blessés, mais heureusement sans gravité. Les convois de ravitaillements ont été renvoyés à Brise-clémente comme convenue. Des forestiers du Port de la maison des Ruissevent sont aussi inquiet de ce qui se passent au Bosquet calciné.

C'est en vous adressant mes meilleurs voeux, Madame monsieur, que je vous évoque mes plus sincères salutations.

Liste des volontaires faisant parti de l'Union Thalassienne :

Nerisa Heurtesoleil Anakyn Poignessang Delewyn Brillétoile Kisuna Amil-Gaviel Temperance Loëndyl Zweyn Elennor Nelahdia Chantesoleil Syrael Val'Derian
Eraclya Mande-Soleil Leuhn Dividù Legaowyr Sir'Falas Zerethios Aube-Soleil Elnarell Hargnessang Maeron Aubesang Sunn Etoilamer

Généralissime Nerisa Heurtesoleil, l'Ordre des Chevaliers de sang.

UT-S1-C7-8

Page d'un quotidien thalassien, le Papier-Argenté

Notre académie a chuté avec le royaume, les étudiants et même ces professeurs sont tous devenus des déshérités, n'ayons peur de ce passé et servons-nous de nos erreurs pour ne plus connaître ce disgracieux sort...Pour notre dignité, notre peuple et notre héritage.

Promotion faite par le magistère Sunn Etoilamer.

L'Académie de Falthrien portera désormais le nom d'Académie de Memnarch , avec pour directeur, Fantur Ruillae, érudit sur les Arts des Arcanes.

Nous sommes en l'An 46, le Nipeli 25 Ishzaaloria, à compter de ce jour, sur l'île de Haut-Soleil, l'institue reprend du service après tant d'années dans l'oubli total. Dans un premier temps, il y aura un trimestre voir un semestre dédié à une évaluation des élèves. Les professeurs auront leurs spécialités respectives mais ils n'enseigneront que les bases lors de la durée réglementaire. Les magiciens et érudits sur ces Arts doivent repartir sur des bases saines.

Grâce aux dons du mouvement qui a unifié la majorité des thalassiens, l'Union Thalassienne a déjà inscrit bon nombre de leurs partisans dans l'Académie. En plus des trouvailles faites par le Reliquaire, dame Soleil-noir, Haut-Examinateur Guette-le-sang qui est aussi président du Conseil Solaire, ces deux ténors de cet ordre ont béni les lieux en remerciant le nouveau directeur, puis en lui offrant des dispositifs nécessaires pour mener à bien le projet.

Enseignants notables :

  • Fantur Ruillae
  • Nelahdia Chantesoleil
  • Delewyn Brillétoile
  • Astëria Wamys

Autres informations :

  • Aucun dortoir n'est à la disposition des étudiants.
  • Rafraîchissements notables pendant les cours.
  • Surveillance des lieux par des magistères.
  • L'Académie recherche du personnel compétant pour enseigner.

UT-S1-C8-1

Masters of the voodoo by mullinsthegreat-d37zisv

Réunification trolle

Quelque soit la race ou la faction, tout a changé dans les Terres fantômes depuis cette guerre qui ressemble plus à un carnage qu'autre chose. Une nouvelle fois, les Réprouvés ont démontré qu'ils étaient plus redoutable que jamais. Le Régent Lor'themar ne peut que faire la courbette devant la Dame noire. L'Union thalassienne a perdu de vaillantes âmes pendant cette guerre, elle pleure ses morts, un mémorial a été bâti dans la nouvelle cité qu'il vient d'être faite dans le duché de Ternesoir à Brise-d'Azur.

L'Empire amani appuyé par les puissants Zandalaris apportent une nouvelle fois un déferlement sur leurs ennemis jurés, les quel'dorei et les sin'dorei. Puissant mais téméraire.

Le Condordat argenté a été convié par l'ordre des Pérégrins dirigé par le général Halduron afin de renouer des liens avec ses anciens compagnons et d'atténuer les tensions avec les sin'dorei, le Saccage-soleil n'apporte pas du tout son soutien et hurle aux oreilles de Rommath qui se prépare à quelque chose de plus important dans l'ombre.

Le calme prônait sur tout ce qui se passait dans le royaume, même s'il y avait quelques altercations isolées dans les quartiers de la Place de l'Epervier à Lune-d'Argent. Quelques évènements notables dans l'Union Thalassienne. Un malfrat, don le nom a rejoint les abysses du Néant distordu, s'est joué de la générosité, de la gentillesse et de l'hospitalité des partisans et conseillers de cet ordre. Castration et humiliation en public par deux femmes sous les yeux des membres de cette confrérie thalassienne, ce pleutre courut en hurlant comme une pucelle découvrant la dure réalité dans le monde adulte. La soeur de Nerisa Heurtesoleil, Eldrieth, a été recontrôlé par une entité à cause de Kisuna qui l'a manipulé. Sous une forme démoniaque, donc ne reconnaissable, elle a été alors abattu sur le champ par les gardes-paix des lieux. Une fois qu'elle a reprit forme humaine, son coeur a cessé de battre et quelques secondes après, le Sanctum septentrional s'est écroulé, par chance la ligne tellurique n'a pas été touchée. Le sanctum était surveillé par ce même Kisuna Amil-Gaviel, celui-ci a disparu peu après. L'homme est considéré comme suspect dans cet attentat, il est à ce jour considéré comme un criminel et alors recherché.

Les mois se suivent, de plus en plus de mouvements trolls sur la côté de Tor'Watha et de Zul'Aman. D'après les orbes de divination, depuis le Sanctum du Soleil, les trolls de plusieurs tribus ont célébrés une "Grande réunification". Dans la soirée, un éclaireur a apporté un rapport comme quoi ces sauvages auraient prévu d'attaquer la Flèche d'Aubétoile. Une poignée d'elfes est partie en reconnaissance vers l'habitation personnelle de la Comtesse Chantesoleil, puis pas un son, ni aucune trace de troll dans les environs. Lorsque soudainement, des rires résonnant aux alentours se font entendre, quelques ombres se mêlent à la pénombre des Terres fantômes. Une fulgurante embuscade des trolls, les elfes étaient totalement piégés dans l'enceinte de la Flèche d'Aubétoile. Deux forestiers de Brise-Clémente se sont fait massacrer à l'entrée du domaine, le magistère Etoilamer accompagné de l'Exécuteur Valermark et d'elfes de l'Union ont subis une lourde défaite. Sunn et Drachyen se sont fait capturer. Le pauvre brise-sort, Drachyen, s'est fait torturer sous les yeux du magistère, ongles arrachés, visage partiellement brûlé. Puis, ces sauvages de trolls l'ont relâché ensuite, avant de lui avoir laver le cerveau.

Les Réprouvés de Tranquilien ont apporté des nouvelles de la Passe thalassienne, la Dame noire a ordonné un soutien militaire dans les Terres fantômes, le grand exécuteur Mavren a sollicité les deux exécuteurs, Theoled Valermark et Lahal Flynn comme commandants des opérations contre les trolls dans Zul'Aman. Un escouade d'elfes et de réprouvés s'approche vers un lieu où un apothicaire réprouvé était censé travailler à côté d'un lac avec la nouvelle peste. Ils tombent dans un traquenard. Le combat a fait rage, les deux exécuteurs ont été lourdement éclatés, certes, en morceaux, à cause d'un troll qui a rentré en état de berserk. Laharl a encaissé la majorité des coups de ce troll, il l'a mortellement touché mais en vue du statut troll, il devait seulement survivre à ses assauts sauvages pour attendre l'arrêt cardiaque du troll pour l'achever. De son côté Theoled a tenté de gérer deux autres trolls ainsi que Laurelin avec son faucon-dragon, celui-ci a carbonisé ses assaillants, sa maîtresse a été succombé dans la bataille. Un cor de guerre Réprouvé retentit, les trolls survivants prennent la fuite nageant dans les ombres. Laurelin a été rapporter par son faucon-dragon à Tranquilien, dans le combat, Beladriethiel a été enlevé par ces sauvages, une nouvelle prise d'otage. Le magistère vit son amie, Beladriethiel, entre les mains des puissants amanis. Ils l'ont interroger des heures et des heures afin d'avoir des plans, la fourbe inventa quelque chose et donne une fausse stratégie, les trolls ont cru la femme avec son doux minois.

Lors d'une patrouille, des réprouvés ont capturé un troll, le nécrotraqueur Althuin, puis Beladriethiel a pris le relai pour un interrogatoire. La conseillère Mande-Soleil et la forestière Beladriethiel sont allées rechercher une ancienne amie, Lyly'Xandra qui s'était isolée à la Solcouronne. À leur retour, quelques trolls ont essayé de libérer le prisonnier, sans succès pour eux. Cette sombre femme rousse, Lyly'Xandra, rentra dans une transe dans le but de faire une projection astrale pour les espionner, le nombre, les positions et voir où est situé le magistère, toujours en captivité. Comme sorti de nul part, un étrange personnage accompagné de deux orbes verdâtres munit d'un bâton de mage, il se rend vers le conseil de guerre, là où se trouve le grand exécuteur Mavren et le conseillère Mande-Soleil. Il fait une entrée fracassante, devenant une sorte d'attraction éphémère, il participa alors au conseil de guerre dévoilant son nom: Varanis Etoilamer . Dame Mande-Soleil et dame Ruissevent sont parties à la Retraite des Pérégrins pour demander un soutien des armées. Armées où le Concordat argentée et les Pérégrins sin'dorei ont co-opérés, sous les ordres de généralissime Coursevent et du général Luisaile. Du fait qu'ils n'étaient pas du tout assez nombreux pour contenir ou repousser la menace. Le lendemain, les deux dames sont revenus avec une cinquantaine de forestiers haut-elfes et elfes de sang mélangés à Tranquilien. Varanis est parti dans la nuit d'hier avec un apothicaire réprouvé, pour mettre en marche son plan, l'Enclave des Pérégrins fut sa destination. Le mage de sang y place des runes au sol dans l'édifice pour reproduire le cycle d'une journée avec ses résidents sous la forme d'une puissante illusion. Les vivres ont été emmené à la Passe thalassienne pour y donner un petit "zeste" réprouvé.

Pendant ce temps là, la petite bourgade, Tranquilien, se renforça avec un un lourd système de défense. Faucon-dragons en patrouille, nécrotraqueurs rôdant dans les alentours du bois, surveillance avec des longues vues par les pérégrins. Varanis et l'étrange Lyly'Xandra exécutent un plan pour faire libérer le magistère toujours aux mains des Longues-défenses, ils utilisent le passage de la ligne tellurique au Sanctum pour utiliser une nouvelle fois la Divination. L'extravagante rousse parvint à communiquer les coordonnés et à un moment où le portail pour le réceptionner sera ouvert à Sunn. L'elfe traça une rune au sol dans sa cage, un sceau de téléportation à usage unique, en tant qu'Enchanteur expérimenté il ne pouvait guère douter de ses propres compétences. Après avoir vu l'intérieur du Sanctum, le portail se referma aussi tôt, la première chose qu'il vit, c'est l'ardent regard de son frère, Varanis, quand à la femme, elle s'exila quelques instant pour laisser les hommes parler seul à seul. Plus tôt dans la journée, la conseillère Mande-Soleil, la forestière Ruissevent et Lyly'Xandra se sont faites capturer par des trolls, non loin des villages entourant la cité de Zul'Amana, en vue de parlementer ou d'espionner ces primitifs. Les trolls interrogèrent les femmes sur place. L'alerte a été donné par des rôdeurs non-morts, grâce ou à cause de l'identité des elfes, un escouade de traqueurs fut envoyé pour défaire les trolls. Sauf qu'à l'arrivé des morts, les femmes étaient déjà en fuite, pourquoi cela ? L'un des trolls a été envoûté par l'énigmatique Lyly'Xandra, alors les morts ont saisi de cette opportunité pour prendre à revers les trolls légèrement prient par la confusion en vue de la situation. Un sorcier-docteur a été éventré par l'Exécuteur Laharl Flynn et le nécrotraqueur Léonne dans un enchaînement de coups de lame avec une précision des plus mortelle. Alors qu'à quelques mètres, un troll bien plus massif que les autres arrive vers eu en soutien. Le troll qui faisait encore face aux morts, Zojimba, a littéralement dévasté tout sur son passage, Laharl se fait une nouvelle fois exploser en mille morceaux un bras, les autres traqueurs commencent à hésiter sur les actions, l'Exécuteur a été projeté dans un lac à cause de la force mêlée à la brutalité du troll, il sonna ainsi la retraite, la mission était déjà accomplie.

Un nouveau jour, un nouveau mort, l'Exécuteur Theoled Valermark accompagnée une non-morte fraîchement relevée, Laeliandra, assassinent un chasseur des ombres se trouvant vers la Passe thalassienne, malgré les plusieurs tentatives de fuite, l'Exécuteur parvint à lui donner le coup de grâce. Dans la foulée, la nouvelle réprouvée, Laeliandra, a eu sa vengeance en tuant un troll plus que massif, un drakkari très imposant. Du côté du Sanctum du Soleil, Varanis décide de prendre le contrôle du lieu stratégique en dévoilant son identité aux magistères des lieux, ses plans sont assez simple mais à la fois efficace: Lever un puissant bouclier autour du Sanctum et ouvrir un portail sécurisé vers l'un des Sanctums de Lune-d'Argent ou proche de la cité, des renforts arriveraient par ce portail. Après une nouvelle journée et nuit éprouvantes pour les deux camps, un représentant et à la fois chef de tribu se présente devant le Sanctum. Varanis fait préparer les archers et magistères au cas où, Tranquilien en est si bien informée que les dirigeants ont fait la marche vers le lieu de rencontre. Le chef de tribu, Sen'toh avait peut être des hommes avec lui mais ce n'était rien comparé aux surnombres elfiques. Lors d'un semblant de négociation, Varanis jura de faire un duel avec le chef de tribu ici et maintenant, ce n'était pas l'avis de son frère même s'il voulait aussi faire couler le sang et se débarrasser des têtes dirigeants Zul'Aman. Beladriethiel et le nécrotraqueur Althuin étaient le centre d'intérêt de cette rencontre. Les trolls voulaient à leur tour la libération de leur prisonnier et léguer le Sanctum du Soleil à ces derniers, Varanis rit aux éclats et refusa catégoriquement puis il s'est retiré de la petite rencontre entre les deux camps. Sen'toh et Sunn se sont isolés un instant pour parler d'une chose assez étrange: Assassiner un gurubashi gênant mais de toujours léguer le Sanctum. À la fin de la magnifique entrevue qui a failli terminer en carnage, Varanis intensifie son dispositif défensif autour du Sanctum, le bouclier est devenu opaque pour les personnes extérieures et réflecteur. Dans l'espoir que l'un de ces sauvages s'empale avec sa propre lance pour tester la résistance du bouclier. Pendant ce temps là, l'apothicaire a terminé sa tournée à l'Enclave des Pérégrins, la nourriture était fin prêtre à l'emploi, en même temps, deux chevaliers de sang ont monté un camp entre le Sanctum et l'Enclave, histoire de garder un oeil sur ce qui se passe aux alentours, quelques réprouvés rôdèrent alors dans ce lieu assez lugubre pour sécuriser les lieux et à la fois tenter d'en assassiner quelques un trop isolé. Plus tard, le crépuscule n'était plus au rendez-vous, la nuit s'imposa avec un ciel étoilé. Une étrange présence s'est fait ressentir à Tranquilien, trois personnes avec des armures violacées, des armes et boucliers bien trop sophistiqués pour que cela soient de facture elfique. Ce trio aux allures de grands guerriers légèrement futuriste se sont présentés comme des anciens Solfuries et comme des chevaliers du Néant, l'un d'eux sortant du lot et s'afficha comme le représentant des trois se fit appeler Eldraen.

A new plague by mullinsthegreat-d3n1yg2

Explication de la Solution finale

Le jour suivant, dans chaque camps, on s'est préparé pour l'échange, les thalssiens ont pris au piège les trolls vers le Sanctum. Varanis envoûte Beladriethiel, elle ressemble à une trollesse, suite à ce petit tour, l'attention était tournée vers elle, le nécrotraqueur a pu se libérer grâce à cette diversion d'un genre assez particulier ou pour ne pas dire d'unique. Suite à ça, un amani charge les elfes, il n'a guère apprécié le fait que les elfes ont demandé de déposer les armes. Sunn et Ethel ont été mis au tapis par ce troll qui a été abattu juste après. Laurelin ordonna à son faucon-dragon de réduire en cendre Sen'toh, elle le fit presque calciné en entier, le troll s'en est sorti de justesse. Varanis a tenté à mainte reprise d'écarter pacifiquement Laurelin pour réclamer son duel, en vain, il a laissé le troll s'échapper. Eraclya et Beladriethiel ont hurlé à plusieurs reprise pour cesser le feu et toute hostilité.

Un peu de calme après quelques jours, bien trop calme, le calme avant la tempête. Les frères Etoilamer distant un assez long moment, pour que Sunn ait le dernier mot sur quelques stratégies puis en imposant un devoir à son frère: Protéger sa compagne et la mère de ses enfants. Le chef de tribu, Sen'toh, envoya un horde de trolls de divers horizons et de tribus vers l'Enclave des Pérégrins avec quelques catapultes. En arrivant à l'Enclave, les plus primitifs des trolls ont pris la fuite à cause du tour joués par Varanis et ses runes d'illusions. L'apothicaire était resté sur les lieux pour mieux profiter de son travail. Les trolls ont malgré tout assiégés l'avant-poste que les deux chevaliers avaient construit, une forte concentration elfique et réprouvé, un assaut troll s'écrasa sur les défenses, Laeliandra est laissée...pour "morte" sur le champs de bataille, Eraclya gravement blessée par une javelot troll, un behemot troll littéralement coupé en deux par un projectile de lanceur de glaive. Dans un combat singulier, Beladriethiel a du fuir contre Sen'toh. Une nouvelle fois, Sen'toh se fait brûler par le faucon-dragon d'Attalante. Dans le trio de chevalier du Néant, l'un d'eux est tombé sur le champ d'honneur. On compte une cinquantaine de trolls morts et vingt elfes et réprouvés qui ont succombé à l'avant-poste. Un escouade mené par l'Exécuteur Laharl Flynn remonta en soutien pour Tranquilien, ils ont apprit la situation vers le Sanctum et ils s'y sont rendus au plus vite. La bataille était terminée mais des trolls ont continué le combat vers le col et la montagne, les assassins réprouvés ont compris la stratégie et sont aux aguets. Theoled, lui, est resté dans la ville en prenant le commandement pour diriger les personnes, ériger des pieux, positionner les balistes, lanceurs de glaives et patrouilles de faucon-dragons, cela a mis en déroute les trolls avec le feu des faucon-dragons. Sous la colère, Varanis conjura, presque futilement, son phénix à cause des multiples interruptions des trolls dans ses travaux au Sanctum. Les cieux se sont embrasés et la méfiance mêlé à la peur, les trolls se sont très vite retirés.

Les pertes ont été très lourdes des deux factions...Les blessés ont été transporté jusqu'à Tranquilien, un poignée de renfort arrivant de la Retraite des Pérégrins, un certain Myralion Solembrase, les Solembrase ont pour mêmes origines que les Etoilamer. L'Exécuteur Valermark expose quelques plans avec dame Mande-Soleil et son conjoint, le magistère Etoilamer. La thématique du plan contraria grandement les dirigeants de Tranquilien, du côté elfique. Les Exécuteurs ont jugé que les pertes étaient trop lourdes pour que cela continue davantage, pourtant...Les réprouvés n'ont pratiquement rien perdu en unité.

Une nouvelle aube, un nouveau fait. Le nécrotraqueur Althuin a été envoyé en reconnaissance dans des catacombes trolles, catacombes signalé par l'Exécuteur Flynn, il y aurait de l'activité dans les lieux. L'éclaireur a eu pour mission de placer des charges explosives un peu partout dans les catacombes. Manque de chance ou excès de zèle pour sa Reine, le non-mort est resté trop longtemps dans les catacombes, les charges ont explosé et lui, mort sur les décombres. De retour à Tranquilien, dans la matiné, Sunn repensa à l'état de santé de sa compagne, il estima que son frère a failli à sa tâche, il partit pour le Sanctum comme un ouragan sur son tapis volant. En un éclair, à peine pied à terre, il se mit à incendier son aîné devant les autres magistères. L'un jugea que c'était du suicide suicide de s'exploser de la sorte avec si peu d'armes de siège, l'un reprocha qu'il a terni l'honneur de la famille. Chacun repartit dans son coin entrain de reprendre leurs occupations, enfin surtout Varanis, Sunn s'envola pour Lune-d'Argent dans le but de réquisitionner des golems avec un maître enchanteur pour la reprogrammation.

The forsaken commander by mullinsthegreat-d422y18

Commandant de la Passe thalassienne allant apporter la missive avec un chevalier de sang.

Remontant vers le nord et loin de Tranquilien, Vereesa Coursevent et Halduron Luisaile ont mené une très offensive vers Tor'Watha et les villages trolls avoisinants. Ils se sont assurés qu'il n'y ait aucun d'eux qui préviennent Zul'Aman. Les yeux des généraux se dressèrent vers le Sud-Est, Zul'Aman était une cible dans une semaine tout au maximum. Les trolls ont mené une attaque de grande envergure sur Tranquilien au petit matin, des catapultes ont sur l'ouest de la ville, cette partie a été négligé par la sécurité tranquilienne. Les résidents des lieux ont été contraints à abandonner la ville sur les armes de siège, pour se retrancher à Brise-Clémente. Dès à cet instant, les dirigeants de Tranquilien ont donné carte blanche aux Exécuteurs, surtout à Theoled Valerkmark qui ordonna d'exécuter sa frappe tactique réprouvée. Dans la Passe thalassienne personne ne savait se qui s'y tramait sauf les morts, ils avaient depuis le début préparé le pire des scénarios pour les vivants: La Nouvelle Peste. Toutes les forces réprouvées des lieux ont été déployé de façon à se que les trolls se retranchent vers Zul'Aman et les villages. De ce fait, trois zeppelins survolèrent la cité trolle et les villages. La trentaine de réprouvés à bord des zeppelins désactivèrent tous les moteurs et laissèrent les engins volants se diriger vers la masse de troll. Une flopée de parachutistes se trouvait dans les airs contemplant la brume verdâtre envahir le sol. À terre, l'Executeur Flynn lance l'opération "La Solution finale", les morts se retrouvaient tous munis d'un masque à gaz et d'arme de peste, les survivants trolls au gaz ont été fusillé à vue comme de vulgaire bête, même les plus grand comme les trolls de glace, les berserkers et les abus de mojo. La Peste ravagea tout sur son passage, les terres amanies ne sont plus, il se peut que quelques un de ces trolls se soient échappés en se montrant plus rusés que les Réprouvés. Dans ce carnage, peut entendre les cris de victoire des morts, des morts qui sont de Lordaeron mais aussi des elfes de Quel'thalas qui ont toujours voulu en terminer avec les amanis depuis la Seconde Guerre.
Ô ma reine, le glas a sonné pour nos ennemis depuis des siècles, la cité de Zul'Aman et son bastion Tor'Watha ne sont plus, la Nouvelle-Peste remporta un franc succès. D'autre part, le Régent n'approuvant pas cette arme nous remercie de notre aide et vous restitue la Flèche de Coursevent avec le domaine. Cependant, il bannit désormais nos méthodes dans Quel'Thalas, nous avons accepté le présent en votre nom et accepté sa requête, nous n'avons plus aucune raison de l'utiliser dans votre...ancienne maison. Gloire aux Réprouvés !
- Missive du grand exécuteur Mavren à la Reine banshee

UT-S2-C1-2

Quel'Thalas...Ce royaume légendaire, sa gloire atteignant les cieux...Il a été souillé il y a bien des cycles...Mais ce n'était pas sans compter le courage de nos fiers thalassiens ! Quel'dorei ou sin'dorei, main dans la main pour avoir pour avoir purgé la Grande souillure ! Les Longue-défenses ont été jugé par la Solution finale des Réprouvés, malgré ce sacrifice dans notre terre sacrée, notre peuple est en sécurité pour le moment...Selama ashal'anore, Anar'endal Al'ar !

Les expéditions fructueuses du Reliquaire épaulée par l'Union Thalassienne en Uldum ont apportés une Relique des titans. Relique aussitôt étudiée par les magistères et le Reliquaire, le magistère Ternesoir a proposé un projet innovateur: La création d'une magnifique cité portuaire au large des côtés de Ternesoir. Une cité dirigée par sa personne, secondé par le magistère Faucon-de-sang, une cité comme on en a jamais vu en Quel'Thalas, mais plus digne de Kul'Tiras dans son genre. Le Régent a salué l'aide du Reliquaire ainsi que la proposition du magistère Ternesoir, il confia la relique à ces autorités. L'Ouest de Lune-d'-Argent a été pleinement nettoyé et il est devenu bien plus actif avec le grand marché.

La flopée de magistère ayant rebâtit l'Est de Lune-d'Argent en une nuit va réitérer leur oeuvre mais cette fois-ci avec plus de ressources et de bras. La région sous la régence du magistère Ternesoir a considérablement pris de l'importance dans la société thalassienne. Brise-d'Azur naquit sous les yeux des magistères et des travailleurs acharnés. À l'achèvement de la cité et de ses alentours ont fait un effet époustouflant. Le grand magistère Rommath restait néanmoins en retrait sur tout ça, il a accepté que les magistères agissent avec liberté mais ce mélange de quel'dorei et de sin'dorei, il reste toujours de loin un adhérent de l'évolution du royaume. Tandis que de l'autre côté, Halduron invita Vereesa avec les vétérans de la dernière guerre en Quel'thalas. Il tenait à lui offrir l'exclusivité du mémorial pour ceux qui ont laissé la vie. Bien qu'elle restait légèrement froide avec le général des forestiers de Lune-d'Argent, elle pleurait et souriait en lisant les noms des défunts, des noms qu'elle connaissait personnellement, des subordonnés exemplaires de ses quel'dorei. Elle lui remit un parchemin avec le sceau des Coursevent dessus, Halduron apporta le papier en main propre au magistère Ternesoir. L'ambiance était pesante jusqu'à ce qu'il comprit le contenu.

La majestueuse cité Brise-d'Azur est à ce jour chaudement recommandée par le Concordat argenté pour que les quel'dorei s'y installent s'ils le désirent. J'espère sincèrement que les tensions entre nos...coalitions se terminent au plus vite dans un avenir proche. Anu alah dela'na, magistère.
- Vereesa Coursevent, généralissime des forestiers du Concordat argenté, ambassadrice des quel'dorei et représentante du Kirin'tor.

Dans son coin, adossé contre le mur, Halduron se doutait déjà du contenu de la lettre, une personne relativement perspicace dans l'âme, l'homme se redressa et se dirigea vers le magistère :

Le régent a décidé de vous anoblir, votre travail pour tous les elfes de Quel'Thalas est remarquable, mon ami. J'ai toute fois toujours eu des préjugés avec les gens de votre caste, mais j'ai très vite oublié cela en étant tout aussi retourné du résultat de votre travail avec le Reliquaire. Le Duché de Ternesoir et Brise-d'Azur sont à vous, Anu belore dela'na, Duc Ternesoir.
- Halduron Luisaile

L'homme en est presque bouche-bée, il se mit à faire une maladroite révérence avant de reprendre son sérieux. Il remercia le général en restant grandement modeste avant de partir en trombe vers son collègue, Sire Faucon-de-sang, afin d'annoncer la nouvelle. Les pouvoirs du Régent ont fait preuve d'une grande générosité. À ce jour, Quel'Thalas a pratiquement rompu tous les liens militaires avec la Horde mais le royaume n'est pas non plus avec l'Alliance. Cette indépendance et neutralité permet au royaume de reprendre son souffle.Un culte naquit des cendres d'Al'ar avec une prophétie et cette religion est acceptée tant que les pratiques restent pacifiques. La prophétie raconte que le jour où le Dieu phénix renaîtra de ses cendres, le royaume sera pleinement sauvé et qu'il guidera les elfes vers la Voie du Roi-Soleil.

La religion du Dieu phénix a été instauré au début par un grand nombre de Solfuries mal à l'aise vis-à-vis des autres, parias le jour comme la nuit. Le soir dans le Sanctum à l'Allée du meurtre, il a été autorisé de se réunir pour se réunir. Le culte est depuis toujours hautement surveillé par les magistères et bien sûr par Rommath. Ces Solfuries se vouant à ce culte aurait un projet de grand envergure, la porte-parole Karona Haute-Tempête rassure le grand magistère qu'il n'y pas à s'inquiéter et que tous ces efforts sont au nom de Quel'Thalas. 

L'un des plus grands jours de fête "l'Arrivé de Dath'Remar Haut-Soleil en Quel'Thalas" approche à grand pas sur le calendrier elfique, en plus de cela, les hautes autorités aimeraient aussi célébrer la finalisation de Brise-d'Azur.  

Que nous réserve l'avenir au-delà de ce jour de fête nationale ? Quel est réellement le projet de cette Secte ? Qu'en est-il de la prophétie sur le Dieu phénix ? 

UT-S2-C1-1

C'était le jour J, l'Arrivé de Dath'Remar Haut-Soleil en Quel'Thalas et le Baptême de Brise-d'Azur. Les partisans de l'Union Thalassienne ont reçu une missive pour y être tous invités aux quatre coins d'Azeroth, et même en Draenor. Ils sont tous accueillis à bon port, au port-gîte des Mouillages des Voiles du Soleil de la famille Ruissevent.

Enfin...Je vais pouvoir voir ma famille à Brise-Clémente. Je n'aurai jamais pensé être aussi heureux de ressentir cette bonne brise. Retour au pays !
- Partisans de l'Union Thalassienne mettant un pied sur la terre ferme.

Le capitaine du navire souhaitant prendre une journée de repos, journée octroyée par le régent. Il y a bien des journées particulières dans un cycle thalassien, et ce jour en fait parti. Un jour où aucun elfe ne devrait oublier. C'est tout autant un jour de recueil national et un jour où l'amour est accentué que la célébration d'un renouveau.

Nous sommes arrivés au Port du Mouillage des Voiles du Soleil ! Profitez des lieux mais n'oubliez pas, la cérémonie va bientôt commencer !


- Marin quel'dorei interpellant tout le monde.

À l'accueil, une prêtresse du Soleil et un prêtre-mage se tenaient devant les centaines de passagers retrouvant leur terre natale.

Par le Puits de Soleil, nous vous souhaitons la bienvenue dans le Royaume. Et bon retour parmi nous, mesdames et messieurs.
- Prêtresse du Soleil s'inclinant devant la foule.

Du Port jusqu'à l'Ouest de Lune-d'Argent, les roturiers et quelques bourgeois lançaient des fleurs sur les bordures du chemin. Fleurs ayant l'éclat le plus brillant du soleil, elles sont symboliques où en ce jour, et chaque cycle, on doit en déposer au moins une sur la bordure d'un chemin ou d'une route. Elle est comme une protection, protection qui ne nous éloigne pas du droit chemin. Mais ce sont des traditions qui ont été perdu avec le temps, tradition que le Prince Kael'Thas a oublié. L'oublie l'a mené à sa propre perte et a failli engendrer celui de son peuple chéri. Heureusement que ce peuple n'est dirigé par une pensée commune, sinon je ne serai guère là à vous conter cette histoire.

Approchez ! Approchez ! Ô citoyen de Quel'Thalas, la cérémonie au Mémorial du premier Haut-soleil va commencer !
- Autorité locale de la Place de l'Epervier.
Salutations, fiers défenseurs de Quel'Thalas. Avez-vous pris conscience du Culte du Dieu Phénix ? Si non: Attentons le retour de l'Oeuf sacré.
- Noble citoyenne du royaume.

Une énorme foule s'amasse au Sanctuaire du premier Haut-Soleil reconnu: Dath'Remar Haut-Soleil. Pierre que l'on retrouve sur l'île de Haut-Soleil. Sur chaque sin'dorei, chaque quel'dorei, on a pu y voir, instinctivement, un sourire se tracer sur leur visage. Chaque sourire illuminait de plus en plus la scène. Le calme revient après quelques secondes d'exaltation du peuple, une femme surgit dans un flash luminescent sur la scène et devant toute la masse elfique.

Seigneur régent de Quel'Thalas.

Forestiers, Pérégrins, Magistères, Chevalier de sang et même Solfurie. Chaque famille et enfant. Honorables invités et citoyens, Chères thalassiens de ce noble royaume.

Avant toute chose, permettez-moi de m'acquitter de cette honnorable tâche ô combien nous nous tenons humblement devant ce mémorial: nous sommes ici pour perpétuer la mémoire d'homme qui a sauvé tous nos ancêtres, les Bien-nés, le premier elfe qui a découvert cette terre où nous nous dressons. Je veux bien sûr parler de Dath'Remar Haut-Soleil, symbole de et héros de notre peuple. À sa mémoire, et avec votre permission, je demande une minute de silence. Merci.

Le fait qu'il y ait beaucoup de traîtes comme ce Dar'Khan, cela a ternis notre image et les gens ont pu critiquer les sin'dorei lors de précédentes négociations avec les autres races et factions.

En ce jour, et comme chaque année, l'honneur me revient de faire une déclaration, bien qu'officieusement tout le monde semble être au courrant. *Dresse les bras vers le peuple* Vous ! Vous nous avez permis de faire passer le message dans le monde entier. Les elfes sont des êtres libres en cette terre, DANS LEUR TERRE NATALE ! Lui...Non, ce grand homme.*Ne lâche pas son regard vers les gens, Elle désigne le mémorial à l'aide de son bras droit* Elle aurait voulu cela pour tous les elfes de Quel'Thalas. Quel'dorei, sin'dorei ! Gardons ces désignations, cela fait parti de notre histoire. Messieurs, Mesdames, nous sommes en paix avec nous même.

Merci de m'avoir écouté attentivement, merci de ne jamais oublier grâce à qui nous sommes ici. Mon nom est Karona Haute-Tempête, conseillère du grand magistère.

- Discours de Karona Haute-Tempête.

Et c'est ainsi que fut célébré la Grande cérémonie, sauf qu'il y a eu un facteur...Imprévisible. À la fin du discours, un amas de flammes surgit de la pierre de Dath'Remar. Flammes qui se forment peu à peu en un phénix, bien entendu, ce n'en était pas un mais un signe extérieur à la fête. Les flammes se dissipent dans les airs en quelques secondes et la foule a été stupéfaite de l'événement qui s'est déroule sous leurs yeux. Au moment où les flammes ont surgit, Karona avait disparu et suite à cette disparition, un dôme arcanique entoura le lieu de fête.

Qu'est-ce qu-...Ah ! Le retour du Roi-soleil ?!

Le Puits de Soleil n'est pas la seule source de puissance pure. Vous parlez de ce nouveau culte fait par des anciens Solfurie ? Oui ! Le Culte du Dieu phénix. Et je crois que cette femme, la conseillère du Grand magistère. Elle en fait partie. Que faire ?! Ce bouclier est notre prison !

- Dires et aux spéculations des invités.

Deux gardes royaux, qui sont des brise-sorts, étaient là pour encadrer la cérémonie. Ils ont tenté à maintes reprises de dissiper le bouclier mais il y avait une source d'énergie interne et un catalyseur. Au bout de trente minutes, le bouclier fut brisé par la collaboration des citoyens et ils y ont trouvé trois terroristes portant des chevalières solfuries, des cristaux reliés à la fontaine. Fontaine qui servait de catalyseur pour le bouclier. L'investigation commença dans les ombres...

Tout était retourné à la normal, la fête pouvait reprendre...Enfin, la compagne du Haut-Conseiller de l'Union Thalassienne était sur le point d'accoucher.

C'est l'heure du festin, citoyens ! Un grand banquet se trouve proche du Mémorial !
- Fêtard de la cérémonie.

UT-S2-C2-1

Les Arènes de Brise-d'Azur sont là pour démontrer le divertissement apporté par le Duché et son Conseil. Tous les jours, marins, corsaires, aventuriers, chercheurs de gloire ou autres compétiteurs en quête d'honneur se retrouve dans les tréfonds de la cité. La décoration est lugubre voir glauque mais l'ambiance est bien chaleureuse, on y retrouve même des forains de Sombrelune, maintenant un portail pour leur fameuse Île, des parieurs et observateurs.

Je vous briserai tous, je suis immortel. Qu'importe le nombre de blessure et même si je mourrai, je renaîtrai de mes cendres !

Je suis Amarth "Le Colosse" Brise-Mana, je vous observe tous. Un jour, l'un de vous aura l'honneur de défier le champion que je suis.

- Amarth "Le Colosse" Brise-Mana - Champion en titre de Brise-d'Azur.

Pendant que l'amas de muscles du colosse s'exclama pour terrifier les duellistes des Arènes, Kodart, un nain, maintient les combats, les organise et récompenses les victorieux.

Approchez, gladiateurs, combattants, guerriers, duellistes et compétiteurs ! La Gloire vous attend !

Si c'est pour une inscription, il me faut deux participants. Un duel à mort ou "amical" ? Pour un beau duel à mort, y a une belle récompense.

- Kodart Ecu-de-Papier

Dans les abysses, des échos subsistent, échos provenant d'une voix gracieuse féminine, voix entraînante et envoûtante. Des combattants en manque de considération, elle apparaît telle une muse insufflant la créativité à un artiste.

Priez au moins le Dieu phénix si votre dernière heure arrive. Sait-on jamais ce qu'il peut se passer, le Dieu phénix peut être miséricordieux.
- Prêtresse du Dieu phénix

Je marchais le long des rues dans les souterrains, mon oreille se dressa suite à l'appel de Kodart.

Oyé oyé ! Nous avons deux participants pour les Arènes. Nos hommes recherchent la Gloire, allons voir où leur détermination les mène.
- Kodart Ecu-de-Papier

Deux protagonistes se dirigent vers un maître des portails et un prêtre-mage, ils ont le choix du terrain où ils vont s'affronter dans un terrible duel...à mort ou pas. Portails maintenant par une non-morte, non-morte légèrement sarcastique quand l'envie lui vient.

Ah ah ah...Choisissez votre dimension, votre arène...Et un jour, votre tombe. Gladiateurs.
- Sélène Outresprit montrant les portails aux combattants.

Un crieur public reçoit, par Divination, l'information sur le duel qui va se dérouler. Ces duels déterminent les prétendants au titre de champion, ils sont très surveillés et réglementés.

Le Duc vous souhaite paix et prospérité ! Que votre journée et votre pêche soient aussi bonne que la brise s'abattant sur notre sublime cité.

Utilisez les orbes de Divination, à votre disposition, orbes qui se trouvent un peu partout dans le Royaume et dans les foyers. On peut regarder le combat comme si on y était, une retransmission par les orbes. Trouvaille de notre bon magistère et à la fois votre Duc ! Passez un agréable moment.

- Crieur public de Brise-d'Azur

Un combat assez banal mais l'exclusivité était le choix des protagonistes et la retransmission par des Orbes de Divination: Son et images de bonne qualité. Pour nous, c'est comme si nous ouvrons un livre et que celui-ci était en pleine écriture par le Libre arbitre et sans aucune destiné.

- Ah ah ! Notre duel ne fait que commencer !

- Approche, je t'attend, ma proie.

- Attend ! Pause ! J'ai besoin de respirer !

- Pas de pitié pour les faibles comme toi...

- Rah mais ! J'espère que ton Honneur soit aussi imposant que ta Détermination.

- Ma Détermination ? Je suis la Mort, elle même ! Tu es vaincu.

- Paroles des combattants lors du duel dans l'une des Dimensions d'Arène.

UT-S2-C2-2

Un début de soirée, après le souper, les personnes nocturnes voulant profiter de la fraîcheur du soir se font interpeller par un agent de Sombrelune devant l'auberge de "L'Eclat cinglant", à côté du Mémorial de la guerre contre les trolls.

Oyez oyez ! Chers habitants de Brise-d'Azur, citoyen du duché de Ternesoir, marins de passage et autres voyageurs. La "Loterie mystère" va commencer !
- Forain de Sombrelune

Des participants sont désignés par des morceaux de papier avec leur nom dessus. Le Forain farfouille dans la boite en regardant les personnes, il garde un sourire radieux et plaisant.

Ah ! Nous allons enfin savoir qui sont les heureux élus !

Malheureusement, il n'y aura que 4 élus pour accéder au Défi ! Néanmoins, pour les autres, ne vous en faites pas. Il y a une activité grâce à Silas Sombrelune.

Cet homme généreux accompagné du créateur du jeu de cartes. Ils ont accepté de faire une...Promotion de leur jeu !

Bref ! Quoi qu'il en soit, nous allons tirer au sort ! Voici nos heureux participants !

- Forain de Sombrelune sortant les tickets.
Voilà ! Pour les autres, entrez dans l'auberge et allez derrière, dans le pleins air. Le professeur Thaddeus vous attend !
- Forain de Sombrelune

Deux enfants, une femme et un chevalier ont été choisi par le Forain, le reste des participants se sont vus offrir d'un jeu novateur. Les quatre élus sont allés dans une Dimension d'Arène très spéciale et remaniée pour l'évènement: Une Partie d'Echecs grandeur nature.

Ah...C'est pas pour un combat. Je vois, fichue Loterie ! Bon, messieurs, mesdames. Ce portail.

Vous avez de la chance d'accéder à une de nos dimensions.

- Sélène Outresprit montrant le portail qui semble être une reproduction d'une salle de Karazhan.

De l'autre côté, à la surface, le professeur Thaddeus ordonne à ses assistants de présenter le jeu en question. Et juste à côté de lui se trouve le patron en chef et fondateur de Sombrelune, Silas Sombrelune.

Bien le bonjour. Je suis Silas Sombrelune, connu pour être le fondateur et dirigeant de la Foire de Sombrelune !

Il me faut quatre volontaires pour faire la promotion du jeu de cartes ! Oh ? L'intérêt ? Le gagnant aura deux sachets de trois cartes runiques ! Ce sont des cartes très rares.

Et il y a surtout une légende dessus... Oh ! Utilisez le livret sur la table pour les règles aux cas où.

Nous vendons tout de même même 5 cinq d'or un sachet de trois cartes ! Attention, ce sont trois cartes distinguées de ce que vous avez entre les mains. Des cartes de cartomanciens, des cartes enchantées à usage unique. Il en existe que quarante deux différentes.

- Silas Sombrelune passant son index dans sa fine moustache.

UT-S2-C3-1

Mensuellement, la cité marine accorda des jeux pour attirer la population et apaiser les quelques rares tensions du moment. Pendant une journée et une nuit, la notoriété de le Brise-d'Azur grippa toujours lors de ces moments. Gratuit pour les spectateurs et même visible par les habitants des alentours dans le domaine de la cité, quelques artifices accompagna l'ouverture, la fermeture et les temps forts.

Oyez oyez ! En ce soir, nous avons des joutes nocturnes ! Chaque participant aura le droit à un destrier, le sien ou alors il loue à l'écurie.
- Crieur public de la cité
Ne vous en faites pas, nos prêtre-mages sont là en cas d'éventuelles blessures graves. Comme vous le savez probablement tous, les cavaliers seront munis d'une lance, d'un bouclier et d'une arme de corps à corps supplémentaire.

C'est une véritable tradition de voir des Joutes Terrestres dans le duché. Des récompenses seront attribuées au grand et unique gagnant. Nous ne parlons pas d'or ou d'argent mais quelque chose de plus noble et rare: Un objet magique et mystique.

Le Magistère et Duc Ternesoir a l'honneur de vous annoncer que les Joutes vont commencer !

- Présentateur des Joutes

Accompagné par sa conseillère, Karona Haute-Tempête, et le magistère Faucon-de-Sang, le Duc lança un regard vers la scène, ses spectateurs et les combattants qui se sont manifestés devant lui pour les saluer.

Citoyens, citoyennes de Brise-d'Azur, applaudissons nos fiers compétiteurs ! Que le meilleur gagne !
- Magistère Ternesoir acclamant vigoureusement en dressant son verre de vin rouge avant d'en prendre une gorgée
Ha ! Aucun n'atteindra le légendaire Seigneur Sanguinar surtout contre le Champion Vrasnesh.

Que le Dieu phénix vous bénisse !

Le Puits de Soleil apporte une meilleure bénédiction et il nous a sauvé !

Soyez aussi perçant qu'une flèche et aussi vif que le vent.

- Divers commentaires des spectateurs audibles par n'importe qui et même par les combattants sur le terrain.

Déroulement des Joutes terrestres

Premier tour

Second tour

Finale


UT-S2-C3-2

Aux complies, quelques groupes d'elfes se sont retrouvés dans le Sanctum Occidental, lieu occupé par des professeurs, magiciens et marcheur-telluriques, ce sont tous des Neo-Solfuries dans l'ombre mais...Des partisans au Culte du Dieu-phénix. Certains ont été conviés de manière ponctuelle par leur ancienne affiliation de Solfurie. La coalition elfique traverse un portail et découvre alors un endroit très surprenant, un vaisseau naaru ou presque. Vaisseau où la technologie naaru a été grossièrement copié et associée par la créativité des techniciens solfuries.

~ Les invités commencent alors une visité guidée du vaisseau. ~

Ah ! Je dois encore vérifier la stabilité du portail pour ne pas avoir un autre déphasage et risquer la vie de nos braves hommes.
- Maître-dimensionnel solfurie
Salutations, fiers adorateurs du Dieu phénix. Nous, Solfurie, nous vous saluons ! Selama ashal'anore, Anar'endal Al'ar !
- Un protecteur solfurie et son compère se dressent pour faire salut militaire et au garde à vous
Nous vous attendons, envoyés. Nous allons enfin continuer notre destiné. Destiné qui sera aussi la votre dans peu de temps.
- Arcaniste sin'dorei
Ils se sont sacrifiés pour nous, pour l'avenir de Quel'Thalas...Je dois honorer ce vaisseau, cet héritage.
- Ouvrier du vaisseau
Seigneur Vlanesh, nous avons trouvé de nouveaux partisans à notre Culte. Ils sont tous d'anciens Solfurie mais aussi des gladiateurs de Brise-d'Azur. Amarth "Le Colosse" Brise-Mana nous les a envoyé.
- Capitaine de la garde s'adressant à son supérieur
Entendu, capitaine, allez donc transmettre au Colosse qu'il doit maintenir des relations avec cet homme, ce joueur et manipulateur de Bouffon Gangrevert.
- Seigneur de sang Vlanesh

Les personnes entrèrent dans une autre salle, une dame de notoriété attendait les invités en question. D'autre part, des démonistes et pyromanciens expérimentaient des choses sur des gangrecristaux.

Je suis un homme de magie : mes mains sont magiques. Ne doutez jamais le pouvoir de ceux de votre race.

Il y a un grand trouble dans les courants magiques, ça doit être à cause des distorsions que font les astromanciens.

- Un démoniste passant sa main sur le cristal gangréné en souriant à la personne face à lui
La charge d'une Ligne tellurique est toujours strictement supérieure à la somme des charges des Arcanes. Sauf que là, nous sommes dans le Néant distordu, il va falloir revoir nos calculs.

Oui, c'est le théorème des Factions de Menmarch. Il ne faut pas oublier le théorème de l’Equilibriste de Triss qui dit que: La somme totale de mana est équitablement répartie dans les Arcanes et se répartit sans cesse.

- Calculateur de la Magistrice faisant un monologue très informatif sur l'état du vaisseau
Bonne boutade, c'est ce que disait l'idiot qui suppliait les Sha'tar avant de succomber comme une larve.
- Une autre démoniste répondant au sorcier Solfurie
Bon... détourner Etoiles Filantes, c'est pas très dangereux, mais détourner des soins, ça vaut 10 jours de tôle; piquer des lucioles, on vous embête pas pour ça; trop de papiers pour pas grand chose, mais pour réincarnation, c'est la perpette avec peine incompréhensible.
- Sorcier solfurie analysant le cristal vert
Invités, Dame Haute-Tempête vous attend avec impatience, continuez votre chemin et ne touchez à rien.

Heureusement pour vous, sire, sinon vous serez déjà dans un charmant cube arcanique.

- Magistrice Marathelle s'adressant au sorcier sur la fin.

La salle des machines ou expérimentations sur des démons dans une salle énorme. Le groupe passa la salle sans trop se préoccuper de tout cela...

La charge est le contenu absolu de mana, mesuré en thaum. La charge minimale pour obtenir une réaction magique est de 9T. Tâchez de rester à 9T pour ne pas que les spécimens nous avalent.

Attention, ne vous en approchez pas trop. Même sous une domination leur désir primordial de ces créatures est juste devant eux.

- Invocateur discutant avec une technicienne et scrutant une Terreur du Vide conditionnée
Initialisation du protocole XT-404. Transition de l'étape initale à l'étape. Aucun ordre en cours. En attente.
- Mécanicien en chef solfurie devant l'E-6.2.6
E-6.2.6, mis en veille des systèmes défensifs. Arrêt des moteurs et du boulier. Code de validation: KT-HS-OMEGA
- Réponse de la machine
E-6.2.6, traitement de la requête. Code accepté. Réponse: Confirmation de l'ordre en cours. Validation de la requête dans deux secondes.
- Suite à ça, le robot n'est plus en marche, totalement inactif et sans défense

Arrivé dans une étrange salle, six astromanciens sur une plateforme vitrée élabore une sorte d'incantation pour l'avenir. Un éthérien supervisait les mages, les invités se rapprochant de l'être éthéré commençaient à ressentir leurs sens altérés à cause du rituel: Vue et audition troublées.

Je n'ai plus de corps, plus de peau, plus mes yeux, plus d'odorat. Mais je ressens cette puissance au plus profond de moi. N'entrez surtout pas dans l'hexagone sous peine de mort spontanée, elfes. Ce n'est qu'un conseil.

Si vous ne maîtrisez pas votre colère, votre colère sera votre maîtresse; sachez-le ! Encore quelques heures d'isolation mentale sinon vous allez devenir fou.

- Néantomancien éthérien fixant le rituel des elfes

La salle suivante permettait aux invités de retrouver leurs sens mais au final, celle-ci n'était pas pour autant la plus sécurisée. Astromanciens et apprentis avec des contrebandiers éthériéns de l'Ethereum.

J'achète et je vend. Cristaux, crédits éthériens en or ou inversement. Je suis le traqueur de relique de l'Ethereum. Voulez un souvenir jusqu'à en y mettre le prix ?
- Contrebandier éthérien abordant quelques invités
Fascinant, votre race m'étonnera toujours, éthérien. Votre constitution arcanique est similaire à une ascendance directe avec les Arcanes.
- Astromancien en herbe se frottant la barbichette tout en regardant l'éthéré
Nous n'avons pas choisi cette Destiné...Nous sommes le Poing vengeur de K'aresh. On ne peut combattre que ce Mal par le Mal. Le Néant consumera le Néant, le Vide retournera au rien, au Néant.
- Arcaniste éthérien

La dernière salle comporte un oeuf au centre, avec une centaine d'elfes se mêlant avec d'autres invités. Sur les côtés, l'Ethereum présent par un garde du corps et un hologramme d'un Archonte de cet ordre d'êtres éthérés en déclin. Dame Karona Haute-Tempête commença la célébration du rituel avec des sacrifices humains au nom du Culte du Dieu-phénix, par la suite...Une étrange manifestation s'exclama aux yeux de tous les elfes.

Le sang des biens-nés coule dans mes veines. La dynastie est vivante...

Les fantômes de Quel'Thalas réclament vengeance...Or, je ne suis pas un fantôme, je suis la réalité mais j'ai vécu comme un fantôme durant des cycles. Je réclame aussi vengeance pour mon peuple.

Mon sang réclame vengeance pour le sang versé de mon peuple, il ne sera satisfait que lorsque 2 fois plus de sang aura coulé, ou bien 3 fois plus de sang, comme si vous alliez dans le Néant, qu'il était rempli de sang, de sang en fusion, de sang comme si il en pleuvait, alors cela sera peut-être assez de sang mais... peut-être pas.


Il n'y a point de hasard : tout est épreuve, ou punition, ou récompense, ou prévoyance. C'était de la prévoyance. Avec sa mort, je m'assure de l'avenir de ce qu'il doit être comme il l'aurait fait.

Quel'Thalas va renaître de ses cendres tout comme ma Lignée. Dath'Remar nous a tous guidé, qui guidera notre peuple à présent ? Si ce n'est pas une personne, ça sera "Lui". Nous avons...Franchis un seuil, le seuil de Non-retour. On ne peut faire machine arrière. Le tout pour le tout. Une symbole refait surface, un second arrive. Je ne suis pas ce symbole...Mais par mes actes, je le deviendrai. Nous pouvons commencer...Al'ar, toi et moi, nous allons retourner des mondes.

- Silhouette voilée par la magie. La transmission s'est coupée, l'hologramme a cessé de fonctionné.

UT-S2-C4-1

Ghost house by lafa art-d61jksu

Le sinistre manoir d'Ombrecroc.

Le professeur Aubeardente avait fait passer la rumeur qu'il était à la recherche d'un artefact inconnue dans le tristement célèbre Donjon d'Ombrecroc . A sa grande surprise, il vit rapidement du monde sonner à sa porte dont un chevalier arrogant et colossale, un mage savant, une autre mage quel'dorei, et deux forestier dont l'un sin'dorei et l'autre quel'dorei, un Réprouvé aux allures de valet de chambre.

Malgré que l'escouade semblait peu suffisante, Leothardis savait que le groupe pourrait s'en sortir. Si ils mettaient du sien, et ça ne semblait pas très bien partit. L'archéologue fit en sorte d'envoyer le groupe devant les portes du sinistre manoir par le biais d'une téléportation de masse.

Le groupe a poussé les portes du donjon sans peine et découvrit qu'il était vide, aux premiers abords. Erlian, le forestier quel'dorei, s'est avancé vers un coffre qui était devant l'entrée. Le coffre ne contenait qu'une chose : un message "Derrière toi !" inscrit dans le fond du coffre. L'homme pivota aussitôt sans que rien ne se passe, mais le chevalier du néant aperçue une gargouille. Sous l’effroi que procure la créature qui restait stoïque, le groupe entra hâtivement dans la seconde pièce, pièce dont la porte se referma aussitôt. Les marches de bois grinçaient sous les pieds du groupe qui s'avançait doucement. Chacun pouvait entendre une voix, un murmure, qui souhaitait leur fin. Un énorme squelette se mit à hurler avant que les fenêtres s'ouvrirent avec fracas, et qu'un journal vint frapper le chevalier au visage. Entre temps, la seule femme du groupe sentait les douces caresses de la mort sur son corps, ce qui la fit rougir à chaque opportunités. Les elfes et le réprouvé avançaient à pas lents, presque apeurés. A chaque recoins du donjon ils entendaient des bruits, des hurlements tirés d'un cauchemar, des yeux qui tournoyaient autour d'eux. Aux périples de multiples pièges, lanternes mal accrochées, tapis fantasmatiques, marches d'escaliers brisées, divers pelotages immatériels autour de Mewen, un cèdre centenaire qui manqua sa chute, des illusions de croisés écarlates ou de gargouilles, des chaises ou des tonneaux volants, des lustres chutant, des vitres tombantes, le groupe mit un pieds dans la bibliothèque d'Arugal. Et au centre même de celle-ci se tenait un épais grimoire.

Lorsque Myralion, le rôdeur sin'dorei, ouvrit le livre, une créature tirée du pire des cauchemars surgi du livre. La monstruosité dégageait une sensation d’effrois et de faim. Les héros se sentirent un à un affaiblit par les pouvoirs de la bête. Et quand celle-ci recevait une attaque quelconque, la bête enflait. Celle-ci fit plusieurs assauts basés sur de la magie occulte ou fit surgir des tentacules pour bloquer Mewen et Asterath. Le combat semblait sans fin, aucun sortilège ou attaque ne semblait venir à bout de la créature. Et elle prenait de l'ampleur, encore et encore, et ses pouvoirs étaient exponentiels à sa corpulence.

Mais, à un moment, la bête était en surcharge et s'écroula au sol. Des afflux obscures tournoyaient autour de la bête qui semblait se régénérer. Et aux bouts de plusieurs assauts inutiles; le groupe c'est enfin décidé à agir comme une véritable équipe et de frapper la bête d'un ultime assaut. La bête se mit à rugir, à hurler au trépas avant d'exploser. Tous était à bout de souffle, sauf la demoiselle qui gisait inconsciente au sol. Et lorsque celle-ci c'est relevée, on découvrit qu'elle était animée par un fantôme amical nommé Jacque. Le groupe, après avoir saisit le Fantômicon , prit la direction de la sortie. le manoir était calme et le groupe découvrit un coffre contenant une griffe aux drôles d'aspect.

Le groupe rentra sans trop de peine à Brise-d'Azur et fut récompenser d'un médaillon, d'une solde de 5 pièces d'or chacun et...et d'un booster de 5 cartes de Sombrelune. Et entre temps, le professeur étudie le Fantômicon.

UT-S2-C4-2

Da revanant by tempest mask-d5n6pnq

"Le gardien va faire son apparition et il nous protégera."

Grâce à la trouvaille de l'équipe de mercenaire engagé par le Professeur Aubeardente, Leothardis put continuer ses recherches. Malheureusement, le triste ouvrage ne fit qu'élever, d'après l'archéologue, de nouvelles questions. Dès lors il fit en sortes de trouver la réponse. Il trouva un second tome très similaire au Fantômicon . Du moins, sa localisation dans le Berceau-de-l'hiver. Avec cette nouvelle trouvaille tout aussi importante que la première, Leothardis fit de nouveau appel à son "équipe". Enfin, sa vraie équipe qui n'es jamais revenue. Dès lors il fit appel aux mêmes elfes qui l'on aidé par le passé.

A nouveau, le groupe fut téléporter au lieux dit à l'aide d'un portail. Le refuge était vide en apparence, mais de nombreux cadavres jonchaient le sol. Le groupe s'avançait lentement dans les profondeurs du refuge kaldorei, méfiant toujours, accompagné d'un courant d'air glaciale jusqu'à atteindre les restes d'un campement de fortune. De nombreux cadavres étaient présent et les vivres encore consommables. Les groupes entreprit de fouiller le camp avant de mettre la main sur un énorme ouvrage à la couverture original. Personne n'ouvrit le livre au début avant d'avoir finit la fouille. Un cadavre de Nain tenait entre ses mains un journal quelque peu gelé, relatant les derniers instants de l'équipe de mercenaire. Le journal parlais d'une armée venue de la terre et d'un murmure incessant.

L'un des chasseurs de trésors s'enfonça dans des salles plus loin et découvrit de nombreuses jarres Biens-nées. Un autre ouvrit le livre après l'avoir sondé, et aucune créature n'avait surgit du livre comme à Ombrecroc. Le même elfe lit à haute voix une des nombreuses incantations démoniaques, et le sol se mit à trembler.

Une apparition fit son entrée devant les chasseurs de trésor, un Bien-née apparemment. Celui-ci fit un court discours avant de délaisser les archéologues aux mains d'une armée de non-mort. Le groupe du déjouer les cadavres moribond, esquiver un rocher gargantuesque qui dévalait le long d'un couloir et échapper à la fureur des esprits vengeurs qui hantaient le refuge.

C'est avec sueurs et larmes que le groupe déjoua les incarnations de la mort avant de sortir du refuge. Cependant, un immense squelette vêtit armée d'une arme bien étrange fit l'impasse devant le portail vers Brise-d'azur. Le "gardien noir" débuta le combat avec des sortilèges très typiques à de la magie moribonde, penchant sur de la Nécromancie.

Une fois le chevalier nécrotique défait, le groupe put passer le portail sans peine. Et le groupe put rejoindre le Professeur Aubeardente, qui récompensa le groupe avec des artefacts de sa collection personnelle : des objets ramenés d'un séjour en Outreterre, ainsi qu'un sachet de carte de Sombrelune. Une fois le livre en main, Leothardis put ajouter le Terroricon a sa collection de livre et recommencer sa recherche.

UT-S2-C4-3

DragonAge138532103049 gros

Les profondeurs d'Uldaman.

Bien que le Professeur Aubeardente ait récupéré deux ouvrages maléfiques, l'archéologue n'eut pas la réponse mais à contrario plusieurs questions qui se soulevèrent. Il fit donc appel a son "équipe de choc" pour aller récupérer le troisième opus. Une fois les directives données, le Haut-elfe désigna la prochaine destination du groupe : Uldaman, les ruines d'une grande ville Terrestre.

Après le Fantômicon et le Terroricon, Leothardis compte mettre le grappin sur le Calamicon.

L'immense caverne en ruine était calme. Pas un seul rongeur était présent ni âme qui vivent. Le groupe s'enfonça dans les galeries Terrestres en découvrant de nombreuses gravures aux traits curieux. Peu de temps après être entré, le groupe découvrit le cadavre de ce qui semblait être un colossale humain. Un journal gisait au pied du mastodonte de pierre. L'un des forestiers retira la bague à la main droite du géant tandis que le reste décida de reprendre l'ouvrage démesuré en partant.

L'avancé du groupe se fit sans mauvaise rencontre. Seul un d'entre eux manqua de faire éclater un conflit interne dans le groupe. Fort heureusement, les elfes reprirent la route sans ébat sanglant. Pendant leur trajet, le groupe aperçue une paire de fantôme. Bien que les ectoplasmes étaient visible, ceux-ci ne semblaient pas voir ou entendre le groupe. Le chevalier Tranchétoile, qui semblait être constamment sur ses gardes, en devin paranoïaque. Son frère d'arme semblait moins attiré par les dangers potentiels et continuait d'avancer jusqu'à atteindre une salle remplit de statue. Au milieu se trouvait un véritable Géant.

"Relevez le défis et soyez dignes." Le chevalier Tranchétoile, nerveux et constamment sur ses gardes, se mit à détruire une des statues. Cependant, un genre de challenge se déclencha et un grondement sourds se fit entendre. Une des statues se mirent à bouger et fonda sur le groupe pour frapper le prêtre-mage d'un furieux coup de pied en fer. Pendant que le groupe combattait le monstre de fer, les deux chevaliers du Néant virent détruire les statues encore inanimés. Après en avoir détruit une maigre poignée, le gardien de fer tomba au sol, inanimé. Cependant, ce fut le colosse central qui s'anima.

Le géant débuta l'escarmouche en s'attaquant a un groupe de mage. Le trio dressa un mur arcanique de manière à prévenir tout les assauts du colosse. Tandis que les chevaliers était en train de défaire l'assemblé en fer, l'érudit fit usage de sa magie corruptrice pour endommager le colosse tandis que le forestier Erlian écopait le colosse de ses flèches subtilement façonnées. Cependant, le géant se tourna le dos au bouclier et lança un véritable sort d'oblitération magique sur le reste de la salle. Les deux chevaliers et l'archer furent blessé, pour un temps, avant de reprendre l'assaut. Le colosse une fois détruit, s'écroula sur le bouclier et écrasa le prêtre-mage et la mage.

Le neveu chante-azur tira sa tante des débris du géant et pris soins d'elle alors que la salle du trésor s'ouvrait. Et au même moment, les fantômes jouaient à chat, et un troisième les avaient rejoint. Chacun mirent la main sur un des trésors, et Asterath prit plusieurs poignée de pièce. Ensuite, le groupe sortie de l'aile d'Uldaman et prit le portail de Dame Soleil-noir, qui avait paisiblement attendue. Une fois le livre restitué au Professeur, chacun des chasseurs de trésors eu une dote de 20 pièces d'or. Sauf pour Erlian et Asterath, qui tout deux avaient ramené une pièces historique d'uldaman. Une fois que Leothardis avait donné les directives a sa partenaire , celui-ci s'enfonça dans la bibliothèque de Brise-d'azure pour continuer ses recherches.

UT-S2-C5-1

Teh Naxxramas by BlueViron

La sinistre nécropole.

Malgré les efforts de Leothardis, celui-ci n'eu aucune réponse autre que les innombrables phrases macabres enfermés dans les pages de l'ouvrage. Comparés aux deux précédents, celui-ci était juste un grimoire de sortilège parlant d'obscure magie. D'une main lasse et épuisée, le professeur massa son front en priant que la nuit soit bonne compagnie. Il replaça l'ouvrage à coté de ses compères. Ceci de fait, le Haut-elfe reprit ses notes, cartes, outils et ouvrages multiples. La nuit sera écourtée par la recherche frénétique de l'ouvrage clé qui répondra aux question de l'archéologue.

Dès le matin levé, l'homme fit appel à son équipe de choc avec la ferme intention de les envoyer la ou trop de gens se sont rendues par effrois. Cependant, l'archéologue ne souhaitait pas vraiment savoir ce que regorgeait le bâtiment, juste une seule aile l’intéressait. L'aile de la nécropole de Gothik le moissonneur et ses affaires. Ces dans celles-ci que le livre se trouvait.

Aussitôt renseigné de la situation, l'équipe de Leothardis fut envoyé dans la nécropole avec l'aide de quatre garde de l'Union Thalassienne et d'un Nain. Un collaborateur de l'archéologue. Sans qu'ils le sachent vraiment, les elfes de Quel'thalas avancèrent dans la nécropole déjà vide. Les hommes et la femme pénétrèrent une immense salle ou quatre portails formaient une parie de la cloison, et au fin fond se trouvait un énorme coffre.

Après avoir parcouru la moitié de la salle, le groupe de chasseur de trésor firent face au Moissonneur d'âme sous forme spectrale. Il fit une bien brève présentation de sa personne avant de rassembler le groupe au milieu de la salle. Il cloisonna le groupe avec des âmes en furie avant que certain spectre firent face aux intrus. Le groupe n'eu pas de mal, étant constitué de nombreux mage et d'un Prêtre de guerre. Ainsi bien divertit, Gothik le moissonneur s'enfonça au creux de la bataille pour surgir dans le corps d'un énorme squelette recouvert d'une sinistre armure, et des lames gargantuesques agrémentaient ses mains.

Sans crier gare, le Moissonneur d'âme se jeta dans la bataille. Il fit face au Chevalier du Néant et de sa force pendant quelque minutes. Le groupe découvrit rapidement qu'aucun sortilèges, mêmes basés sur la lumière, ne pouvaient pénétrer la noire puissance de Gothik. Ainsi, le chevalier eu l'idée de pousser le colosse d'os dans le vortex d'âme. Le résultat fut concluant. Gothik fut emporté par la houle des âmes avant de se faire projeter dans la salle eau loin. C'est dans une colère noire que l'ectoplasme reprit le cour du combat en sauta au centre de "l'arène" et porta un coup circulaire qui faillit atteindre à la vie de plusieurs elfes. Entre temps, le partenaire Nain de Leothardis prit part au combat avec son mortier.

Alors que les excavateurs commençaient à posé genoux à terre, et que Gothik fut projeté quatre fois par la même manière, le colosse mort-vivant fit détourner le courant des âmes pour former une barrière autour de lui même. L'ingénieux émit alors l'hypothèse relatant la distorsion des portails qui pourrait détruire la barrière. Ainsi, le groupe de héros repoussa tant bien que de mal le monstre une première fois dans un portail. Le coup fut concluant, et Gothik traversa la salle une nouvelle fois. Le groupe réitéra la même action pour pousser Gothik dans le portail et mettre fin à son enveloppe squelettique.

Gothik traversa une nouvelle fois l'air de la salle avant que le vaillant ingénieur fit mouche sur le squelette avec un puissant lance-missile. Fragilisé, la cible tomba en miette, ne laissant que son crâne d'intact. Plus tard, le groupe se remit de ses émotions avant de prendre possession des trésors qui comblaient la dépouille du Moissonneur d'âme. Ainsi, le groupe regagna Brise-d'azure pour offrir à l'archéologue la potentielle pièce du puzzle.

Une fois récompensé et l’ego de ses partenaires flatté, Leothardis reprit le courant de son travail.

UT-S2-C5-2

JP Felguard

"Ne me faites pas perdre mon temps."

A nouveau, la recherche du professeur fut stoppé net par un facteur inconnue. Pourtant près du but, Leothardis avait dans l'idée que la réponse ne serait pas sur Azeroth. Aussitôt, il fit la recherche d'un autre codex capable de le renseigner, comme l'a fait l'Hémoticon. Le nouvel artéfact biblique serait en rapport avec des éléments extra-planaires, et le symbole d'un tourbillon mauve symbolisait clairement le sujet.

Leothardis, bien que doué dans l'art de la transposition, n'est pas capable d'ouvrir une voie sur le Néant distordus. Pendant un temps il chercha une personne capable de pareille prouesse, en vain. Jusqu'au jour ou, par hasard, son regard sur posa sur le premier tome apocalyptique, et lui rappela les travaux de l'Archimage Arugal .

L'objectif était clair et net. Leothardis ne tarda pas a envoyer une équipe d'excavateur pour récupérer l'artéfact d'Arugal. Deux semaines plus tard, l'archéologue était sans nouvelle. Aussitôt, il fit appel à sa troupe de choc. Il relata les recherches d'Arugal sans faire mention de l'artéfact, puis de son équipe porté disparut. Une fois le briefing effectué, Leothardis téléporta le groupe à destination.

Le groupe ne tarda pas à rencontré le Nain qui, la dernière fois, avait aidé le groupe dans la Nécropole. Celui-ci raconta rapidement les faits, et que le manoir était la propriété d'une légion de démon en maraud. La peur fit prendre au Nain ses jambes à son coup, laissant les elfes seul avec des créatures démoniaques.

Diablotins, Gangregarde, Traqueur-gangrené, Macheurs du vide, il y avait de tout. Et pire que tout. Lorsque le chevalier du Néant Soléclat absorba les marcheur, l'un deux s'extirpa du combat. Le groupe avançait sans grande difficulté jusqu'à ce que le marcheur rescapé refit surface. Il absorba les capacités de tout les intrus elfiques pour croître, enfler et devenir une entité du vide gargantuesque. Une fois défaite, le groupe reprit sa marche.

Le manoir était vaste, mais les démons se faisait de plus en plus rare. Quelque diablotin par-ci par-là. Mais la chaleur se faisait étouffante au fur et à mesure. Une fois arrivé dans la bibliothèque, le groupe fut confronté a un immense infernal à la forme particulière. Il n'était pas constitué de flammes de couleur verte, mais bien rouge-orangée. Le colosse embrasé ne mit pas longtemps pour attaquer les individus à ses pieds. Il eu quasiment mit le feu à la bibliothèque et à la salle, mais sans gravité.

Le groupe eu énormément de mal à briser l'entité infernale. La pierre qui constituait le monstre était assez robuste pour encaisser des coups de masse d'arme gargantuesque. Mais avec le temps, le colosse s'est effrité et sa tête tomba en morceaux. Son corps suivit rapidement, et les amas de pierre tombèrent, cessant alors de vociférer des flammes. Une fois leurs esprits de retrouvé, le groupe avança de nouveau pour atteindre l'aile habité par l'ancien archimage, de son vivant. En entrant, le groupe fit la connaissance d'un Nathrezim qui garda son animosité pour lui. Car lui aussi, était prisonnier.

Le démon, bien que puissant, ne cherchait pas le conflit. Il se proposa même de renvoyer les elfes à Lune-d'argent, pour peu que ceux-ci firent un acte pour le Démon supérieur. L'artéfact d'Arugal avait été utilisé, et un portail vers le Néant distordu était ouvert. C'est de là que les démons affluaient, bien que le portail ai réduit de volume avec le temps. Le nathrezim voulu que l'enchantement cesse pour qu'il puisse partir. Le chevalier du néant prit l'anneau et mit fin au portail. Aussitôt clos, le Nathrezim en profita pour s'enfuir du donjon, laissant ses hôtes seuls. Après avoir fouillé les cadavres des malheureux hommes de Leothardis, le groupe mit main sur un cache secret de l'archimage déchus. La mage Quel'doreï ouvrit ensuite un portail pour Lune-d'argent affin de retrouver l'archéologue.

L'anneau et les trouvailles rendue, Leothardis félicita son groupe alors qu'il regardait la chevalière. Il la passa à sa main droite avant de s'engouffrer plus encore dans ses recherches. Une fois la pénombre tombée, Leothardis avait connaissance de l'objet prochain. Alors qu'il contemplait un coffret suspect sur son bureau, le professeur restait curieux tant à son contenue.

UT-S2-C7-1

L'ordre est demandé d'urgence à Brise-d'Azur. Lors de la marche vers la cité d'azur, ils ont croisé des délinquants mais aussi des gardes de Lune-d'Argent allant dans la même direction que le groupe.

L'Union Thalassienne ? Votre membre éminent de cet ordre se trouve à la citadelle d'azur. Nous sommes en confrontation très musclée face à ce maudit culte ! Hâtez-vous !
- Garde-paix désignant l'orbe par la suite
À quoi pensent-ils...Nous avons retrouvé le Puits de Soleil, pourquoi engendrer plus de chaos. Notre peuple a assez souffert.
- Partisan de l'Union scrutant la cité depuis la plateforme non-loin du Garde-paix

L'escouade de l'ordre elfique prit l'orbe pour se retrouver à l'entrée de la cité avec quelques personnalités connues. Malgré le chaos annoncé en ville, le temps parait calme et apaisant, beaucoup trop calme et apaisant...Voir même anormal.

Mes hommages, mais nous n'avons guère le temps. Le Duc vous attend dans sa citadelle mais...Les rues de Brise-d'Azur ne sont pas sécurisée, attention à vous. Les croyants du Dieu-phénix sont sanguinaires !
- Officier du mérite et tacticien de Lune-d'argent
Malgré mes origines, je fus un bâtard, mais une part de moi même n'oublie pas Quel'Thalas. Je viens ici pour prêter main forte !
- Madwak Metalourd, Vaillant de Fossoyeuse

L'Officier indiqua qu'ils devaient passer voir le prêtre-mage pour mesure de sécurité. Le prêtre passa sa main vers le groupe émergeant de la fraîche transposition. Le prêtre usa alors de ses dons en Divination pour desceller les affiliations et auras des personnes.

Bien, nous pouvons commencer à converser d'un sujet plus sérieux, messieurs et mesdames. Bref, enfin une situation pour les opportunistes comme nous, opportunistes qui vous aideront.

Vous ne comprenez pas ? C'est très simple, mon cher collègue et moi même, nous pouvons être des...agents. Oh non, non, non...Nous sommes ce qui pourrait faire pencher la balance. Entre le Duc et le Culte d'Al'ar.

Ce que nous voulons. À nouveau, c'est très simple. Nous allons vous envoûter, vous et votre petite escouade de fiers héros. Néanmoins, cela a un prix.

Oubliez l'or, l'argent, le léchage de botte. Nous sommes des chercheurs, nous voyons aussi que vous avez de jolis...ouvrages sur vous. Vos objets de valeur contre nos services...Que dis-je nos prouesses.

Il nous faudrait la contribution de 6 objets de valeur. Oh et même si vous n'avez pas cela sur vous, mon collègue peut y remédier !

- Astromancien Hel Ciel-Indigo au côté de son collègue Darnarian et du prêtre-mage

Le groupe s'est concerté un moment pour choisir leur objets de valeur et les rendre aux deux experts en la matière. Eldraen, Myr, Asterath, Mewen, Erlian, [Thalodien, Myralion et Vranesh, le groupe dû sacrifier des artefacts de valeur pour qu'on leur octroie un envoûtement conséquent dans le but de venir plus facilement à bout des Neo-Solfuries.

Touchez là, elle ne mord pas, je l'ai sécurisé.

Cette faille analyse l'esprit de celui qui plonge sa main à l'intérieur et elle vous donne accès à l'endroit ou vos objets de valeur sont grâce à votre esprit. Je suis un génie, je le sais très bien.

- Astromancien Darnarian canalise et façonne une brèche dimensionnelle à l'aide de la Transmutation à base de ses études de Vide
Tiens, voilà ma troupe favorite, j'ai ouïe dire qu'une princesse avait reçu l'aide de quelques personnes que j'ai aidé. Bref, le temps n'est guère aux compliments.

Vous connaissez ma demande si vous avez besoin de mes services. Une énigme, un présent.

- Orashr, la Pluie illusoire, accentuant ses propos par de gracieux gestuels
Je peux reconnaître certains visages même si d'autres me sont inconnus. Par ailleurs...Notre Justicier se prépare à frapper violemment au coeur de Brise-d'Azur.

Oui, celui-ci et son acolyte surveillent déjà un pilier de ce mouvement de radicaux Neo-Solfuries.

Il faut les débusquer et les neutraliser, surtout en un éclair...Quelque chose se trame.

- Elnonorson, le Conteur, marquant donc un temps, place son ruban doré sur une page et ferme son livre

Au dessus des yeux des citoyens, ils ont pu ressentir et voir des flux arcaniques qui se propagent étrangement sur tout la cité. Le ciel s'assombrit, la lumière se fait absorber par les ténèbres ou quelque chose d'autre. Une orbe massive se trouve au centre de Brise-d'Azur, la nature de cela est inconnue. Il vaut mieux suivre la "Mission" et voir le Duc au plus vite...

Les égouts sont fermés ! Réfugiez-vous dans votre domicile, citoyens ! Rejoignez les autorités à l'entrée de la ville, citoyens !

La caserne est sous quarantaine, on ne passe pas !

- Garde-paix de Brise-d'Azur positionné devant la caserne avec des Neo-Solfuries neutralisés

Les forces du Duc semblent protéger leurs citoyens, ils sont en sous nombre malgré les unités de valeur. L'adversité était le reflet de leur propre force avec un cran légèrement au dessus, une ancienne élite qui s'est laissée bercer par un rêve, un rêve ne faisant que faire sombrer dans la démence pour ceux qui ont cru à celui-ci. Le groupe se déplaça vers la Grande place, lieu qui est défendu par des citoyens et forces militaires. Le lieu est un symbole de l'union quel'dorei et sin'dorei. On distingua une certaine personnalité de Lune-d'Argent, une révolutionnaire avec une grande destiné, elle combattit un seigneur de sang s'avérant être un parent, une main tranchée...Le premier sang a été versé.

De l'autre côté de la place, deux brise-sorts canalisèrent pour fragiliser un champ de force, l'endroit été devenu un bastion de l'ennemi, l'Ambassade de l'Union Thalassienne prise par les Neo-Solfurie. La population semble terrifiée par les événements, on la voit se recroqueviller sur elle même. Des passants, aventuriers ou citoyens modèlent se cachent ou sont pétrifiés. La troupe s'est hâtée pour retrouver le Duc et le Conseil de la cité, en passant par Isera'Duna, un nain semble ressortir victorieux.

P'ouah, une bande de péteux de parade. Et ce soir, c'est tonton Ogrhen qui va encore ramoner la cheminé ! Le Grand-père Hiver n'est pas encore passé dans vos cheminées les filles. Hé hé !
- Oghren remonte ses manches, et crache du sang sur les cadavres, cadavres déformés tout comme leurs armures et fouille les corps et prend les bourses

Un peu avant vers le palais du Duc, une autre entrée vers les abysses de la cité-marine, un garde-paix s'adressa à un réprouvé.

Les égouts sont fermés, réprouvé. Ecoutez moi !
- Garde-paix des Egouts
Fermés ? Vous en êtes sûr ? Ah ah ah ! Je vais alors me frayer un chemin si c'est fermé dans ce cas !
- Madwak Metalourd, Vaillant de Fossoyeuse, empoigna sa énorme estramaçon et chargea l'entrée et donne un coup de lame

Médusé comme tétanisé, le garde-paix laissa faire le non-mort. Un aura s'empara du Vaillant, il devint aussi noir que la nuit et des flammes noirâtres se concentrèrent sur sa lame et autour de lui.

Par le Puits de Soleil, on dirait des flammes sacrées mai-...
- Garde-paix
Ah ah ah ! Pour la Dame noire ! Silence ! Laissez la mort elle-même s'occuper de tout.
- Madwak Metalourd partit en trombe tournant sur lui même pour ravager ses futurs adversaires

De retour vers la citadelle, la troupe de l'Union a été reçu par le Conseil de Brise-d'Azur.

Que le meneur de cette escouade s'avance.
- Duc Androlinéas Ternesoir lançant aussi un furtif regard à Sunn sur sa droite.

Eldraen Soléclat s'était désigné comme volontaire pour cette tâche, malgré ses crimes. Les autres membres du Conseil de Brise-d'Azur vous observent. Ils ne sont pas seuls, il y a les autres représentants de la maison des nobles ainsi que des magistères consciencieux de la tournure des événements.

Parfait, nous allons dans un premier temps vous expliquer la situation à travers les rapports des membres du Conseil.

La trahison du magistère Faucon-de-sang, ancien membre du Conseil de Brise-d'Azur.

C'est un fait, un poignard dans le dos...Tout comme pour cette Karona Haute-Tempête, elle n'a jamais existé, enfin pas sous ce nom. Elle est aussi particulièrement puissante.

La planification de l'attentat du Dieu-phénix: Poser des dispositifs dans la cité et matérialiser un puissant et énorme catalyseur au dessus de nous. Trouvez les dispositifs, au moins deux et vous pouvez briser l'orbe majeure sans danger.

D'autre part, il y a une menace qui réside sous la cité: Les égouts. On raconte que le Culte se serait installé dans les tréfonds de nos égouts. C'est l'échos d'un...justicier.

Pour finir, si tout cela s'avère accomplit par votre escouade, appuyée par les forces du Duc. Vous pourriez vous diriger vers la Conclave de l'Union Thalassienne. C'est là qu'un Traître attend, il attend son jugement. Deux membres de l'ordre défendent avec ardeur, mais ils sont piégés...

- Magistrats et Conseillers
Merci de ces précieuses informations Par le sang versé de nos ancêtres, des quel'dorei et sin'dorei qui se sont sacrifiés pour la bonne cause. Cette juste cause, je promet que le châtiment sera juste.

La mort est clémente, une libération chose que moi, en tant que Duc de Ternesoir et fondateur de Brise-d'Azur, je ne tolère pas. Par la puissance militaire octroyée de la Matriarche de sang et celle de l'Union d'Etoilamer, je vous donne l'ordre: "Recherche & Destruction". Je vous retire toute moralité, toute entrave politique, toute chaîne de diverses natures pour assurer le châtiment et le courroux de QUEL'THALAS !

- Duc Androlinéas Ternesoir ouvrit à nouveau les yeux, inspire et expire par la suite

En sortant du palais, l'escouade de Soléclat, deux ombres se sont trouvés présentes face à la citadelle sur un balcon adjacent. Le groupe s'intéressa à ces deux silhouettes...Qui n'avaient pas l'air hostile.

La justice a fait appel à des âmes en quête de justice.
- Nothd, le Chevalier noir ressentant la présence des personnes
Ce sont eux, sont-ils apte pour appliquer la Loi du Bras gauche ?
- Fobin Solcouronne, l'acolyte du Chevalier
Ils le sont. Fobin Solcouronne, tu m'as prêté allégeance. Ta vengeance a été faite, maintenant, tu te dois de servir quelque chose de bien supérieure que ta propre haine. Haine libérée de la main de ces personnes. Retrouvons-nous en haut, mais pas un mot au Conseil.
- Nothd, le Chevalier noir prend son grappin et vise le haut de la citadelle, il tire, Fobin fait de même

Retournant sur ses pas, le groupe laissa le Conseil conserver sur l'avenir de la cité

Conclusion: Vous me mettez dans une terrible situation...
- Une voix semblable à celle du Grand magistère. Celle-ci tourna les talons et s'esquiva de la conversation ainsi que des lieux par le portail maintenu par son serviteur
Il est bien plus plaisant au lit qu'en public et en affaire. Bien, retournons à nos affaires. Votre second molosse vous sera restitué enfin...Evitez de montrer votre jouet partout.
- Karona Haute-Tempête roula des yeux après les précédentes paroles de son interlocuteur
Je vois, hâtez-vous ou son frère négociera avec vous.
- Jaksathor Soleil-noir fait tourner le vin dans son verre, il observe la robe et la couleur que la cuvée des vins de Ternenoir, le Feal, lui ont prodigué. Il reporte son regard vers le Colosse
Aussi puissante que vous êtes, votre magie ne peut m'atteindre. Je vous promet un éternel tourment si nous n'avons pas ce que nous voulons.
- Amon Brise-Mana lance un regard digne d'un jugement à Karona
Tiens, nous avons de la visite. Très chère, vous devriez disposer, nous allons nous occuper de ça.
- Jaksathor se tournant vers le groupe d'elfe venant les épier pendant un instant

La sulfureuse maîtresse du Culte du Dieu-phénix sourit en coin, elle se penche en avant pour dévoiler ses deux gros attributs, un clin d'oeil et la bouche en coeur. Elle envoie un baiser à son interlocuteur avant de tourner les talons en roulant son salement son derrière. La femme prend le portail, portail refermer par le serviteur.

Assez parlé, nous avons un compte à régler. Tu suis les pas du premier Traitre: Dar'Khan Drathir. Et tu finiras comme tous ceux qui tourne le dos à son Royaume et à son peuple.
- Nothd
Jaksathor Soleil-noir dit le "Bouffon Gangrevert", pour vous servir. Tu as failli à ta tâche, tu n'as pas su honorer Quel'Thalas. Je te condamne à la peine capitale !

Oh ? C'est ça que tu voulais me dire ? Désolé, il me semble que je viens de voler ta symbolique réplique. Alors je vais y répondre comme il se doit, justicier de l'ombre avec son majordome.

Tu as terminé ? Tu es satisfait ? Tu as récité combien de fois cela avant de te retrouver face à face avec moi ? Oh, je vois que tu as amené un compagnon avec toi. J'aimerai voir ce qu'il a dans le ventre. Amon, évite quand même de détruire le salon, j'ai de très bons alcools à l'intérieur et j'y tiens.

- Jaksathor s'incline devant le Chevalier noir d'un air provocateur. Par la suite il balance son verre dont le vin se répand dans les airs

Jaksathor lança sa cape dans les airs pour qu'elle se déroula et s'en servir de tapis volant. Il prit la fuite en ricanant sadiquement et narguant tout le monde.

Je vais t-...V-...Va ! Fobin ! Soit le Bras gauche de la Justice !
- Nothd se voit charger par Amon. Amon se précipite vers lui, il bloque la charge avec difficulté du Titan
Ténacité et Mort, la Valeur.
- Fobin Solcouronne dit le tout d'une voix rauque et vide d'émotion. Il prend son arbalète à main et tire sur le tapis de Jaksathor, il réussit son tir et s'envole dans les airs. Il s'agrippe et remonte la corde pour rejoindre le fuyard.

Un sanglant combat s'est déroulé entre Amon, Fobin et l'escouade de Soléclat. Peut importe le nombre, Amon était le némèsys de n'importe quel combattant. Le Colosse apprit aussi que dans l'escouade que le meneur était celui qui avait sacré nouveau champion de Brise-d'Azur: Eldraen. Il accentuant quelques assauts sur ce chevalier du Néant. Le confrère du champion, Myr a été encastré dans le mur par la masse, épaule déboîtée. L'endroit peu avantageant a été un fléau avec l'allonge d'Amon. Chaque coup était similaire à celui d'un géant des montagnes, une écrasante domination rien que par le toucher.

Quelques instants après, l'Orbe a été détruite grâce à l'aide de toutes les forces restantes défendant la cité. Le champs de force venant vers l'Ambassade de l'Union était alors vulnérable. Les deux brise-sorts abjurèrent totalement la barrière magique. À l'avant-garde, deux femmes mêlant foudre et feu se mesurèrent à une troupe entière de Neo-Solfurie. Dualité comme rivalité entre les deux femmes, ce qui ne les a pas empêché de travailler ensemble pour venir à bout des adversaires. Le champ est libre et gardé par les deux femmes, Ky et Sol Brise-éternelle.

Oh et bien...Désolé mais, il me tarde d'y aller, très cher collègue.
- Karona Haute-Tempête s'empressa de prendre le portail, portail refermé par le technicien solfurie par la suite
Mon coeur et mon âme pour le Dieu phénix !
- Prêtresse du Dieu-phénix plante un kriss sacrificiel dans son coeur
Ce présent est mien. Ton âme est à moi... L'Energie de la Vie.
- Magistère Faucon-de-sang subtilisa l'âme de la prêtresse et regarda le groupe avec l'âme cristallisée, âme qu'il consume aussitôt

Le magistère dressa un voile illusoire un instant, il conjure son arme et use de la transmutation pour dévoiler sa tenue de combat. Un bâton runifié faisant sortir deux faisceaux lumineux des deux côtés, ces faisceaux tranchèrent et brûlèrent la chair comme l'acier. En kilt, torse nu avec à son dos un tatouage d'Al'arnorie, brassards, chevillères et pieds nus. L'homme se mit en garde sans faiblir devant le surnombre.

Endoctriné, entraîné par un chasseur de démon, j'ai perfectionné l'art de la guerre en secret. Laissez-moi vous montrer ce qu'est un véritable adversaire. Combien devront tomber avant que je ne tombe ? Venez, maintenant, affrontez votre Fatalité !
- Magistère Faucon-de-sang

Trépanation, il mit au tapis trois combattants en faisant une trombe avec les rayons brûlants de son bâton tout en lâchant un souffle de flammes en même temps. Brûlé au second degré, Eldraen Soléclat y perdit son oeil gauche. Instabilité de la situation, les lanceurs de sort apeurés comme paniqués ont tenté de combiner leurs forces dans un sortilège. Sort devenu manavore et qui explosé sous ces derniers. Par l'épuisement, Faucon-de-sang, le meilleur ami du Duc, posa un genou à terre...Exécuté par ceux qui le pouvaient encore.

Shorel'aran. Kim'dorei ! Anar'endal Al'ar...Anar'alah datode...Anu datode dela'-...
- Magistère Faucon-de-sang agonisant sous les derniers faibles assauts de l'Union Thalassienne

UT-S2-C7-2

La mort de Faucon-de-sang était inévitable...De retour à la citadelle du Duc, mais sur le chemin, ils ont rencontré un garde-paix les envoyant d'urgence dans les Sous-terrains de la ville-marine. Aucune force n'a été envoyé pourtant et ils ont découvert des dizaines de cadavres solfuries, à moitiés calcinés comme à moitiés scindés en deux parties. Dans un centre de commandant avancé du Culte du Dieu-phénix se trouvait le réprouvé qui a explosé l'entré auparavant, juste avant la mort du magistère et la fuite du Bouffon Gangrevert. Madwak Metalourd brandissait fièrement son énorme lame démesurée devant l'escouade.

Ténacité et Mort. Vous voilà enfin, j'ai failli attendre. L'autre groupe est parti ouvrir la voie, on n'attend plus que vous vu que cette solfurie n'a plus rien à me dire...Mh. Je garde l'endroit pour assurer votre retour, faite vite.
- Madwak Metalourd abat le plat de sa lame sur le crâne d'une technicienne solfurie.

Le groupe se faufile dans le portail à vive allure malgré les séquelles et autres blessures dû aux autres combats juste avant. L'usage de potions de soins pour les requinquer a très vite fait effet mais cela n'ira pas pour autant leur apporter la victoire sur un plateau d'argent.

La vue des personnes a été quelque peu troublé dû à la téléportation par portail, peu à peu...Ils comprirent où ils se situaient: Vaisseau hybride naaru-solfurie. Des alliés semblaient contenir une menace et sécuriser les lieux, des personnes ayant déjà combattues à Brise-d'Azur même.

Enfin, je ne vous attendez plus.
- Astromancien Sirius Aubétoile
Une autre escouade est venue nous assister ? Ca ne sera pas de refus vu ce qu'on a en face.
- Irissa Sangdétoile
Oui, oui. Par ailleurs ! Deux chers astromanciens m'ont demandé de vous apporter un buffet d'élixirs pour vos épreuves. Potion de du Béhémot, Gourde du Vigilant, Elixir de la Vipère, Concentré de Chardons sanglants et filtrés, Flasque du Soleil. Faites votre choix.

Ah et aussi..."Elle" m'a confié un parchemin glyphé, à l'utilisation du papier, il s'adaptera à la personne. Mais en contre-partie...Vous savez ce qu'elle veut.

À présent, je dois essayer de stabiliser ce portail...Je ressens déjà que nous sommes directement dans le Néant distordu. La situation va être problématique si nous perdons la connexion.

- Astromancien Sirius Aubétoile roule des yeux de manière à mépriser les gens.
Quelle bonne nouvelle...Bon, j'espère que les trois autres s'en sortent.

On peut entendre des explosions et de la foudre dans le salle suivante. En suivant les pas de l'autre partie de la première escouade mais faites attention.

- Lanaya Sangdétoile fait quelques des moulinets avec ses lames
Ah ! Parfait. On s'occupe de ces jolis soldats en armure, la Tête de pont doit essuyer vos coups !
- Sol Brise-éternelle ressent comme la présence de ses alliés

Foudre et effets pyrotechniques embrasèrent la salle suivante. Un combat faisant rage de l'autre côté, le groupe se précipita de suite en étant ébloui par une forte lumière au centre de la salle.

Attention, c'est le Seigneur de sang Vlanesh, la Main du Marteau de sang. C'est un chevalier de la première génération. Sa défense semble impénétrable.

Vous devez trouver la faille ! C'est le Dernier rempart qui nous mène aux Officiers de ce Culte.

- Ky Brise-éternelle
Pensez-vous que nous allons vous regarder faire ?

Capitaine Kalahane. Galvanisez vos troupes !

- Seigneur de sang Vlanesh
Sang pour sang !
- Kalahane, Capitaine de la garde, dressa son égide, une lumière s'émane protégeant sa demi-douzaine de troupiers

Sol et Ky retinrent les soldats un moment. L'élite de la garde semblait beaucoup trop résistante face aux assauts dévastateurs, le groupe a du donc neutraliser le capitaine sous le courroux du Seigneur de sang. Ce dernier succomba assez vite malgré sa puissance et son bouclier de lumière.

En terrassant la première vague, ils croisèrent des ouvriers apeurés, sans arme et sans défense par leur présence. La salle qui succédait celle du Seigneur était orchestrée par magistrice Marathelle, un solfurie déjà présente au Raz-de-Néant à l'époque du Prince. La femme s'adressa à Karona, aussi présente, pour de multiples raisons.

Tsss...Désolé, très chère Marathelle. Je me vois, à nouveau, de couper court à notre discussion. "Il" se prépare pour "Le" ramener, faites ce que vous pouvez pour les retenir. Je ne tolère point l'échec.
- Karona Haute-Tempête disparu dans un nuage bleu nuit, la téléportation est très risquée, même à courte distance mais celle-ci y arrive. Mage de très haut niveau oblige.
Il sera fait selon vos ordres, dame.

Solfuries ! Montrez à ces cabots qu'on ne se dresse pas ainsi contre la volonté de son Dieu !

Vous avez peut être réussi à déjouer mes plans avec les nagas, le Bouffon Gangrevert, l'île de Haut-Soleil, à Lune-d'Argent et à vous débarrasser de mon précieux magistère mais il n'en sera pas de même face à MOI !

Le Fléau, Les Clairvoyants, l'Aldor, la Légion, L'Alliance ou la Horde, j'ai survécu à tout cela. Je vous connais mieux que vous ne le pensez. Vous êtes terrifiée à l'idée de me combattre, moi, une mage de sang, l'élite des sin'dorei.

- Magistrice Marathelle riant aux éclats méprisant l'escouade de l'Union Thalassienne.

Pendant ce temps là, le groupe ont pu voir leur deux compagnons de feu et de foudre se ruer vers l'avant pour déblayer le passage en ignorant la Magistrice qui n'avait que faire de ces deux femmes, elle était trop sûre d'elle pour pouvoir se préoccuper de deux insectes.

Le premier sang a été versé par le groupe s'occupant de Marathelle et de ses lanceurs de sort utilisant les gangrecristaux. Pourfendus, empalés ou calcinés, tous massacré par l'élite de l'Union. Marathelle puisa à plusieurs reprises dans ses orbes pour y faire déferler une magistrale gangreflamme sur le groupe. Elle régna en suprématie pendant quelques instants mais cela ne l'a pas empêcher de finir en agonisant avant de trépasser.

Non...Je...ne pe-...Mon Prince...
- Le dernier souffle de vie associé à ses dernières paroles de Marathelle.

Juste avant la salle des machines, un chant endiablé entre les lames et les effets magiques des deux Brise-éternelle face à des Neo-Solfurie. Elles repoussa leurs ennemis contre les parois pour laisser libre accès à l'autre escouade.

Ne vous préoccupez pas de nous ! Passez ! On se charge d'eux
- Ky exécutant une série de parade
J'entend des bruits de machine...Cela ne présage rien de bon. Je hais ces engins de guerre.
- Sol calcinant le démoniste en dernière ligne et bloquant un coup de masse avec le large plat de sa lame
Nous ne n'abandonnerons jamais ! Vous ne passerez pas ! Par la foi du Dieu-phénix !
- Eradicateur Neo-Solfurie s'embrasa d'une étrange lumière flamboyante
E-6.2.6, mis en veille des systèmes défensifs. Arrêt des moteurs et du boulier. Code de validation: KT-HS-OMEGA.
- Machine E-6.2.6
Attention, ne vous en approchez pas trop. Même sous une domination leur désir primordial de ces créatures est juste devant eux.
- Invocateur solfurie

Soudainement, le vaisseau percuta un rocher pendant la navigation dans le Néant distordu. Les Sceaux, qui emprisonnèrent les deux démons, se brisèrent à cause des fissures au sol.

Non ! Il ne fallait surtout pas que cela arrive !
- Ingénieur des machines voyant les runes brisées. Les démons ravagèrent les Solfuries en un éclair, ce n'étaient pas des combattants.
E-6.2.6, traitement de la requête. Code accepté. Réponse: Confirmation de l'ordre en cours. Validation de la requête dans deux secondes. Defcon-1, Defcon-1.

E-6.2.6, préparation du Pilonneur. 360 degré, balayage: Terminé. Menace: Eléminée.

Menace: En cours.

- Machine E-6.2.6 vint de décimer les techniciens et analysa le groupe en face de lui

L'un des membres de l'escouade reconnu une créature, potentiellement, affiliée à la Légion ardente, un gan'arg. Le technicien regarda l'elfe en le suppliant.

Non ! Non ! Non !

Je peux le configurer pour nous aider mais...Ne me tuez pas ! Je suis qu'un pauvre ouvrier, moi !

- Bricoleur Gan'arg
Coeur-de-cristal: Mise en marche.

Coeur-de-cristal: Menace, détectée. Démons de catégorie: A. Option: Les repousser manuellement dans les Aspi-incinérateurs.

- Sentinelle Coeur-de-cristal

Les créatures démoniaques ont été repoussé par la Sentinelle, commandée par le technicien gan'arg, mais avec difficulté. D'autre part, la machine E-6.2.6 a causé de nombreux ennuis par sa résistance, impossible de le fragiliser ou de le détruire avec les compétences du groupe, la machine était faite en adamantium. Les plus agiles ont réussi à l'attirer vers les Aspri-incinérateurs.

En route vers la prochaine, celle du Rituel avec les distorsions sensorielles. Mais juste avant ça, une garde était présente pour contenir de potentiels nuisibles, sauf que dans l'ombre surgit une silhouette féminine. Un empalement suivit d'un broyage de nuit avec une arme rotative sur deux solfuries.

Je suis votre alliée, continuez votre route, ne vous souciez guère de moi. Je fais partie de l'autre escouade.
- Silhouette féminine aux armes de poing dévastatrices indiquant la voie à suivre
Allez-y ! Vous êtes l'élite des Solfuries ! Prêtez moi votre force pour accomplir notre Etape pour "Son" Projet.


- Homme de haute importance

Les astromanciennes canalisèrent de toutes leurs forces. Elles se vouèrent totalement au Vide, leurs corps se déformèrent peu à peu et à la fin, elles ne devinrent plus que particules magiques aspirées par le Trou de Ver !

Merci...Le passage est maintenant possible.
- Homme de haute importance ferma les yeux et se fit aspirer par la faille
Non !
- La femme de l'autre escouade poursuit l'homme prenant dans la faille.

Le Passage instable et ne semble plus vraiment supporter plusieurs passages en si peu de temps, toute fois, il était hypothétiquement possible de supporter un troisième voyageur. Les elfes durent faire un choix, l'un d'eux devaient y aller, Asterath Aubevue s'était désigné. Une entité se forme à partir des énergies des astromanciennes, les énergies ont été rebuté par le Trou de Ver actif. La créature instable prit d'assaut le groupe pour protéger la faille.

Enfin...Des cycles en arrière et nous y voilà: Le Commencement du Projet de Kael.
- Homme de haute importance
Mon peuple...Mes chers sin'dorei, suivez-moi dans ce monde et je vous apporterai de quoi nous venger, étancher notre soif, retrouver notre royaume et restaurer notre gloire ! Selama ashal'anore !
- Kael'thas Haut-Soleil accompagné par ses généraux
Varanis...Où es-tu, idiot ?
- La femme poursuivant l'homme semblait avoir des traits des Etoilamer aussi. Elle scruta la foule se trouvant à la Porte des Ténèbres
Il est temps d'avoir mes enseignements, jeune Kael.
- Homme de haute importance contempla la fin du discours avant de faire quelques pas...Quelques pas et il se retrouva figé.

Des cieux et vers le portail, deux choses arrivèrent sur la foule. Une lueur dorée figea totalement TOUT le monde, une gnome qui scruta les cieux. Un dragon avec un aura noirâtre se dirigea vers elle et la foule.

Fichus, elfe ! Ils ne devraient pas jouer avec des choses qui les dépassent ! Je donne déjà assez de mon Temps pour les inepties des gens.
- Chromie se transforma en dragron et se confonta avec son alter-ego de l'Infini
Tout, tout...N'est pas perceptible comme vous l'aviez prévu. C'est notre aube, notre futur.
- Alternatus parla avec des voix superposées avec un écho d'effroi

Un combat entre les deux dragons faisait rage, mais Chromie trouva le temps de renvoyer les trois personnes externes de la ligne temporelle. Les trois personnes ont été figé mais vu qu'ils n'ont rien à faire dans cette réalité, ils ont eu conscience du combat.

De retour avec l'escouade, le Trou de Ver a crée d'énormes turbulence en soit et le groupe a réussit en venir, assez facilement à bout de la créature instable du Vide. L'homme et l'autre femme semblaient s'être dissipée dans les ombres juste après le retour dans le présent.

L'escouade s'engouffra peu à peu dans le vaisseau dans une salle avec les astromanciens à terre. Ils ont quitté leur corps pour devenir une entité de Vide, une ascendance vers le Néant. Elles tentèrent d'unir leurs forces pour renforcer la Créature majeure du Vide.

Ah ah ah ! Vous êtes vraiment pitoyable ! Amusez-moi, amusez-moi.

Ma Création vous annihilera TOUS. Je n'ai même pas besoin de me confronter avec du menu fretin tel que vous. Vermines

- Astromancienne

La Grande astromancienne entourée d'un voile protecteur en rapport avec l'Errant du Vide, elle semblait être intouchable. Plus les personnes lancèrent des sortilèges, réussite ou échec, plus la créature augmentait en volume comme en masse. La masse de la chose devait un point de gravité et déstabilisait l'orientation des personnes. C'est alors qu'ils devaient la surcharger en une seule fois pour s'en débarrasser.

Comment ?! Rah ! Je vais VOUS OBLITERER !
- Astromancienne canalisant une puissance orbe bien massive au dessus d'elle

Un bruit strident audible depuis la chambre de stase derrière la Grande astromancienne. Une silhouette s'élança vers l'astromancienne. La Traqueuse des Failles, enfonça sa pointe dans sa colonne et broie le crâne de la femme avec l'arme rotative.

Notre but est proche ! Je vois d'ici la fin de notre périple.
- Traqueuse des Failles

Suite à ses paroles, l'autre escouade rejoint celle de Soléclat pour lancer l'assaut final. Face à eux, deux anciens némésis relevé: Varanis Etoilamer et Amon Brise-Mana, plus imposant, plus intimidant et terrifiant par leur aspect. En second ligne, Al'ar contrôlé par Capernian, qui est le vrai nom de Karona, Conseillère de Kael'Thas. Et dans le fond, et le plus intéressant, l'homme de haute caste, il a déclaré être de la fameuse et plus connue des dynasties: Nallorath Haut-Soleil, frère aîné de Kael'thas, tapis dans l'ombre depuis des dizaines d'années.

Les combats furent rude, les escouades gagnaient leurs batailles mais c'était sans compter un imprévu...De grande envergure. Face au Prince Nallorath et sa garde rapprochée, le vaisseau s'écrasa en catastrophe, pendant les turbulences, le prince pu s'échapper vers l'extérieur. Peu de temps après, le malicieux gan'arg su qu'en aider les escouades, il aurait plus de chance de survire à tout cela. Grâce à ce roublard d'origine démoniaque, les elfes de l'Union Thalassienne s'extirpa de la carcasse mais ils s'attendaient pas à voir ça.

Ils n'étaient plus dans Néant distordu. 

UT-S2-C8-1

Une terre totalement inconnue et pourtant, la vie semblait exister, l'air était respirable. Sonnés, les membres des deux escouades de Brise-d'Azur ont pu survivre au crash. Celle du Duc avait déjà sécurisé les lieux, la seconde était sur le point de se réveiller; de plus, quelques solfuries ont décidé d'aider librement ou sont captifs pour voir les dommages du vaisseau. Le gan'arg insista sur le fait qu'il serait impossible de partir sans les cristaux moteurs, un seul sur quatre était encore à la disposition de l'équipage du vaisseau. L'un a été volontairement subtilisé par le Prince en personne, et deux autres ont était perdu dans la nature.

Une nature dont on ignorait totalement tout. Une terre avec de puissants reliefs, des cristaux de part en part, sur la terre comme dans les cieux. L'astromancien Sirius Aubétoile réunissait peu à peu les cristaux pour reconstruire le vaisseau de manière minutieuse; néanmoins, le magicien leur demanda de lui rapporter des échantillons qui pourraient être rare dans la faune des lieux. De ce fait, ils ont aussi conclu qu'il fallait trouver le Prince pour voir s'il serait possible de proposer une alliance afin de se sortir du pétrin. Avant de partir, Artesia prit le temps d'interpeller l'escouade d'exploration.

Bien avant votre réveil, j'ai mené ma propre enquête sur les lieux. Il y a de la vie, mais aussi des conflits. Deux tribus semblent se battre pour une raison inconnue, au nord-est et l'autre à l'ouest de là où nous sommes. Ensuite, Pouvez-vous me trouver des morceaux de muqueuse de certaines espèces ici ?
- Artesia Etoilamer

Ils ont rencontré des créatures similaires à ce qu'on pourrait trouver sur Azeroth ou sur Draenor, à quelques détails près. Reptiles en tout genre, créatures issues de la roche, de minuscules êtres entre les plantes et la chair. Mais ce n'était que le prélude des némésis de toutes les races "inférieures" de cette terre, des prédateurs ou antiques monstres régnaient dans les lieux. Un monstre très similaire à une hydre, plus rocailleuse, aussi sauvage, primitive et téméraire que celles connues. Le groupe a eu énormément de mal à la combattre, la créature a lourdement balayé les chevaliers du Néant à plusieurs reprises, pour avoir mis facilement Myr Tranchétoile: Epaule brisée, chevilles fissurée et quelques côtes brisées; coup de chance, il n'y a pas eu d'hémorragie interne.

Par la suite, non loin de l'hydre, qui était dans son lac, des sortes de cocons habitaient la vie. D'une forme humanoïde, ils ont pu distinguer que des elfes y étaient dedans, en majorité. Des Neo-Solfuries ont été libéré par l'escouade d'exploration, ils ont dévoilé l'emplacement du Prince en échange d'une protection, ces prisonniers ont rejoint le vaisseau par la suite mais...À cause du raffut provoqué par les elfes, une araignée, latrodectus tredecimguttatus à la taille d'un colosse, s'est montrée. Sur son territoire, elle les encercla avec ses progénitures; dans sa toile, elle tenta de les dominer. Ce n'était pas sans compter des aptitudes des membres de l'escouade, bien qu'amochée, ils s'en sont très bien sorti. Plus de peur que de mal, elle était plus effrayante qu'un réel danger, contrairement à l'hydre primordiale.

Exténués, ils ont trouvé le Prince avec ses partisans et sa garde royale. En sa possession d'un cristal moteur, il accepta le pacte pour se sortir d'ici avec les autres thalassiens. Néanmoins, il subsistait toujours un soucis: Trouver les autres cristaux. Dans leurs recherches, ils ont fait la rencontre du Clan Cristalin-du-Xer, des habitants de roches et de cristaux. Des toutes les tailles, de toutes les formes et couleurs, ils ont imploré les arrivants, par le via de la Divination d'Asterath, de se débarrasser de la tribu rivale: Tribu Pouce-de-Rath. L'escouade n'avait guère idée contre quoi s'attaquer...

À nouveau, sur les traces de la tribu, ils ont pu apercevoir des insectes assez étrange, des vers de roches. Des remous et secousses sismiques, quand tout à coup, un ver de la même espèce que ces derniers mais d'une taille gargantuesque. L'endroit isolait totalement la créature, les elfes se sont rués dessus car le Roi des Vers recherchait les assassins de ses progénitures; progénitures tués par vanité ou par peur, on ne sait guère, par les elfes. Dans les cieux, peu après, des monstres volants bicéphales submergeaient totalement les airs. Ils ont dû faire profil bas pour atteindre la tribu ennemie des Rocheux, un totem a été ignoré de la part des elfes, cette négligence leurs a causé des soucis. Bien que minuscules, chétifs et par leur aspect amusant, ce petit peuple cachait une grande intelligence, un savoir-faire pour des arts mystiques et doté d'une fourberie exemplaire. Les elfes ont tenté de négocier mais impossible, cette tribu était hostile à toute autre forme de vie, ils ont du faire face à une cinquantaine de ces créatures; des golems aussi résistant à de la terre cuite, des éléments d'air et de feu...Et tout au fond, un antique géant de roche.

Suite à une bataille assez bien maîtrisée par les thalassiens, ils ont pris le chef des Pouce-de-Rath, mais ce dernier a été écrasé par le géant de roche. Au premier abord, il était hostile, menaçant et terrifiant, mais à nouveau, grâce aux aptitudes de Divination accordée à de l'éloquence, le géant se calma. Il révéla être un captif de ces petits êtres, les elfes escorta ce dernier jusqu'à son clan, bien sûr les azerothiens se sont vus récompensés par l'Oracle. Une sorte d'entité mi-cristal et mi-plante, sous une forme très similaire à une dryade. Cette oracle annonça un grand malheur sous peu à cause de l'arrivé des elfes, mais avec le temps elle précise que c'est l'arrivé d'une conscience cristallisée, elle y vit un ciel vert de rage, un grondement permanent et la chute de leur grande source de vitalité, Améthyssil, l'Arbre cristallin. Avant de partir, elle offrit un éclat d'elle même, ce n'est qu'un humble gage pour leur porter chance.

Malgré la perturbation du groupe à cause des paroles de l'Oracle, ils se sont remis à la recherche du tout dernier cristal moteur. Celui-ci n'était pas si loin mais hautement bien gardé par ces créatures ailées et bicéphales. La dernière lutte était bien acharnée, dangereuse et surtout, ils étaient en sous nombre, dans le but montrer sa domination sur sa ruche, le patriarche sortit de son nid pour venir faire face aux étrangers. En voyant les siens morts, il entra dans une furie, mais bien futile, la créature était puissante mais primitive et avec peu d'intelligence. Ses deux têtes se sont faites très facilement décapités par les lames elfiques. Certains elfes étaient à deux doigts de succomber, non pas par les blessures mais par la fatigue, sans eau et sans nourriture...Ils n'étaient plus apte à s'attaquer et peinaient à se défendre; mais c'était la fin du périple pour ces deux jours. Le cristal moteur était bien là et un morceau de ces créatures bicéphales ont été rapporté à leurs alliés et à l'astromancien Sirius Aubétoile. Le gan'arg leur présenta un endroit pour s'endormir et sous les ordres du Prince, la vaillante escouade a été placé en état de cryostases dans des cellules pendant une semaine.

UT-S2-C8-2

Les événements vis à vis du Culte du Phénix ont bouleversé le port de Brise-d'Azur. Cependant, le professeur Aubeardente reste focalisé sur son avancé dîtes historiques. Après plusieurs jours d'entraînement en transmutation, Leothardis réussit à se servir de son artefact de manière peu orthodoxe. Et maintenant qu'il savait comment atteindre le futur codex qui alimenterait sa recherche, il fit d'abord appel à des professionnels, des diplomates et un Gobelin commerçant pour aller récupérer le dit ouvrage qui, d'après les recherches de l'elfe, serait entre les mains d'un collectionneur Gobelin qui vit dans la Zone 52. Tantôt dubitatif vis à vis des pouvoirs du livre, Leothardis avait dans l'idée que le Gobelin ne céderait pas le codex.

Ainsi, il fit appel à sa troupe de choc. Pour une fois, bon nombre des mercenaires habituels n'étaient pas présents. Ils restaient les deux chevaliers du néant, mais un Nain, un sin'dorei magus, un on-mort et une Haut-elfe forestière s'impliqua pour l'oeuvre de l'archéologue.

Leothardis fit un bref résumé de la situation sans, bien évidemment, souligner les véritables pouvoirs contenus dans le livre de peur d'éveiller nombres de soupçons vis à vis des chevaliers du Néant. Avec un peu de chance, l'ouvrage passerait inaperçue aux yeux des mercenaires. Leothardis usa donc de son artéfact, conjugué à ses propres talents pour téléporter le groupe à Raz-du-Néant, là ou il envoya son équipe de professionnel. Le groupe de Brise-d'azur fit donc la rencontre d'un arcaniste Elfe de sang et d'un Gobelin qui semblaient tout d'eux débattre devant un Nain en robe dès plus silencieux. Celui-ci, accompagné de deux gardes de Forgefer, semblait plus observer qu'autre chose. Tandis que les deux personnalités de la Horde s'enguirlandaient mutuellement, le groupe avançât vers eux. Ainsi, le mage fit brièvement part de la situation aux mercenaires.

Le Gobelin était tout aussi simple dans ses paroles. Le livre était bien entre les mains d'un autre Gobelin, mais celui-ci, dit dément, était enfermé dans une machine de guerre quasiment identique aux saccageurs gangrenés. L'objectif, pour arriver à vaincre le mastodonte mécanique, serait de faire grandir le Déchiqueteur du Gobelin aux allures de mercenaire. Pour cela, l'arcaniste émit l’hypothèse de synthétiser la magie des artéfacts des mercenaires pour alimenter la machine. Il était dit, aussi, que les artéfacts seraient intacts bien que leur efficacité immédiate serait réduite. Fort heureusement, un des acolytes du Mercenaire Gobelin fit la découverte d'un cristal du vide qui pourrait palier à ce manque de puissance.

Une fois le cristal utilisé, la machine surchargée se mit à détaller en crépitant des éclairs indigos. Le groupe ne mit pas longtemps à le retrouver, car il avait triplé voir quadruplé de volume.

Grim Harvest TCG

"Je suis le grand; le seul et l'unique, le charismatique, l'incroyablissime, Majax Vil l'enchanteur !"

Intrigué et surtout en manque de confiance, seulement quatre des mercenaires prirent place dans le monstre de fer fumant. Dès qu'ils se sont installés, une petite voix de Gobeline sortie de la ferraille pour indiquer les commandes aux arrivistes. Ci-tôt qu'ils eurent leurs commandes en main, le monstrueux saccageur nouvelle-édition avançât face au Déchiqueteur. Devant deux mastodontes pareils, les infortunés mercenaires encore sur la terre-ferme eurent l'ingénieuse idée d'aller se cacher. Bien évidement, la machine pourpre, conduite par le Gobelin fou furieux, ne mit pas longtemps avant d'attaquer le déchiqueteur. Tout au long du combat, l'intelligence artificielle apporta son assistance aux mercenaires. Ils n'eurent pas beaucoup de mal pour défaire le saccageur, bien que le combat était long. Ainsi, l'antagoniste prit la fuite dans la Manaforge B'naar, laissant sa machine de guerre en miette. Le Déchiqueteur en panne d'énergie s’arrêta aussitôt. Alors, le groupe du poursuivre le séditieux à pieds. Il ne mit pas longtemps à se montrer.

Le Vil Majax, dit-il, avait effectivement l'ouvrage, mais avais aussi ponctionné ses pouvoirs, faisant du Gobelin un puissant mage du néant. Il utilisa les puissants pouvoirs de son Néantomicon pour saper les pouvoirs de ses ennemis. Fort heureusement, le Gobelin mercenaire, Dudul Fokçabrille, utilisa un breuvage enchanté pour dissiper les effets du codex enchanté. Dès lors, le combat commença. Le groupe, composé de ses chevaliers du Néant, n'eu aucun mal à se débarrasser du Gobelin. Qui, pour achever le combat, transmuta son corps mortellement blessé en bombe arcanique. Le groupe en pleine forme, il ne mit pas longtemps à former une bataille intestine pour savoir qui aurait le livre. Dans l'ombre, le Gobelin usa d'une pierre runifiée pour renvoyer le groupe devant la maison de Léothardis.

Le chevalier du Néant Soléclat déposa l'ouvrage sur le bureau du professeur qui s'empressa de le prendre. Le Haut-elfe, plongé dans une lecture hâtive, était complètement coupé des paroles de l'homme qui souhaitait lui aussi l'étudié. Leothardis récompensa le groupe avant de s'enfermer dans sa loge pour étudier le livre. La pénombre pesante s'installa avec la nuit, et à la première lueur de bougie, on voyait le professeur sourire d'un rictus peu amical.

UT-S1-C9-1

Après plusieurs semaines de recherche, le Professeur Aubeardente découvrit une nouvelle étape pour décrypter la marche à suivre. Précisément, il aurait réellement besoin d'un lexique qui pourrait l'aider à déchiffrer. L'outil, d'après ses recherches et ses partenaires, était à Lune-d'argent. Il réussi à en prendre possession et, à sa plus grande stupeur, il découvrit que le codex était soumis a un sortilège encore actif. De nouveau chez lui, frustré, Leothardis essaya de découvrir pourquoi pareil sortilège était encore d'actualité même après tout ce temps. Au bout du compte, le Haut-elfe découvrit comment faire pour délivrer l'ouvrage du sortilège et des potentiels dangers.

Conscient de la marche à suivre, Leothardis fit appel à ses mercenaires favoris pour remplir cette tâche. Leothardis était claire et l'objectif simple : déposer le livre sur un autel dans un château abandonné pour libérer le sceau. Rien de plus simple. Le mage fit une puissante téléportation pour envoyer le groupe au lieux-dit.

Après avoir flatté son ego et le pouvoir de sa bague, il retourna a sa demeure pour reprendre ses recherches. En sortant, sa suppléante semblait peu accommodé par la tenue flegmatique de son employeur.

Une fois le voyage finit, le groupe ayant atterri dans le taudis Gobelin des Marécages d'Âprefange, l'un d'entre eux quémanda la position du marchand Gobelin. Une fois après avoir rosser le Gobelin dans les bonnes et dues formes, le groupuscule prit la direction de la côte au Nord-est de la contrée. D'après les dires du Gobelin, le navire marchand avec la commande de l'archéologue aurait été attaqué par des pillards Défias. Le navire se serait échoué non loin de la côte mais le marchand n'a pas réussi à retrouver la commande de Leothardis. Ainsi, le groupe prit la route vers le Nord avant de longer la côte vers un camp de Murloc. L'un d'entre eux était colossale et était capable d'utiliser une puissance primitive qui semblait avoir envahit les marais. Le chef de la meute sans doute. Néanmoins, il n'en fallu pas beaucoup pour que le groupe mit fin au règne de terreur de cette monstruosité écailleuse.

Une fois la terreur des flots vaincues, le groupe eu droit à une guerre intestine. Pendant le temps ou les elfes tergiversèrent à tort et à travers, le reste du groupe trouva un manifeste commercial et le journal d'un des Défias. Le Professeur Aubeardente a bel et bien commandé trois cristaux, et les Défias aurait eu une première planque au Sud de la contrée avant de la quitter pour d'obscures raisons. Le chef de la bande, Garn Mathers aurait commencé à délirer après plusieurs jours seulement après avoir volé les gemmes. Il en aurait vendu une a un Non-mort habitant non loin de la côte d'après le journal.

Le groupe s'en alla donc jusqu'à la nouvelle cachette des bandits ou certains membres du groupe avait trouvé un Plongeur défias. Manque de chance, il fut retrouvé dépecer et démembrer. Le groupe mit la main sur des explosifs et fit sauter les éboulis qui barricadaient l'entrée d'une ancienne mine. Les Défias firent sonner l'alerte, dans un sens. Et pendant ce temps, un Nain s'étant aventurer trop loin rejoignit la mine bien que le reste du groupe de base se soit enfoncé dans la terre. Le groupe tua de nombreux brigands, et ceux qui tentèrent de s'échapper firent demi-tour à la vue du squelette d'un immense raptor. Le groupe enfin au complet continua d'avancer dans la mine pour découvrir un mage squelette et un soldat du même acabit. Après avoir défait les deux Non-mort, le groupe aperçut un homme recroquevillé et une abomination. L'homme en question semblait être Garn Mathers.

L'homme qui semblait se décomposer était au milieu d'une salle blindé de livre et outil de mage, un autel et des cadavres au milieu d'un cercle. Et si le voleur avait un honneur, il l'avait perdu dans sa folie. Il disparu subitement dans l'ombre quand son abomination chargea le groupe. Et réapparu quelque fois pour lancer des attaques on ne peu plus fourbe et mesquine, surtout mortelle en faite. Au péril de sa vie; un brave Nain prit la gemme que convoite le Professeur Aubeardente, et au même moment l'assassin surgi dans son dos pour lui ouvrir la gorge de ses lames. Sur le moment, l'abomination semblait choquée en voyant le Nain sur son lit de mort. Le mercenaire planta sa lame dans le buste de l'assassin pour le figer, et contre tout attente, l'abomination abattit un crochet colossale dans la tête de Garn, le tuant sur le coup. Au détriment du Nain, le groupe mit la main sur la première pierre précieuse. Et l'abomination, coupée du lien qu'émettait son maître, s'écroula au sol.

Après avoir pleurer la mort du courageux guerrier mort subitement, le groupe mit à jour les informations concernant les cristaux. Il est claire que l'un d'entre eux se trouve dans l'ancienne cachette des Défias, et l'autre chez ce soit disant Non-mort qui habite près de la côte. Le vieillard un peu farfelu prit un bâton qui servait de jouer à l'immense raptor réanimé pour l'amadouer. Bien que sceptique et franchement apeuré par ce monstre, le groupe prit la direction du Nord pour trouver l'acheteur de la gemme. En chemin, Agrid déposa le bâton du monstre dans le bec de son griffon blesser pour éloigner la bête. Puis, au bout de quelques heures, le groupe pénétra dans un énorme manoir ou se trouvait le dit Non-mort aux allures d'apothicaire. L'endroit était malsain, comme le sinistre occupant des lieux.

Le Non-mort ne prit pas de réelle disposition pour accueillir le groupe dans les bonnes et dues formes. Cependant, celui-ci usa d'un puissant sortilège pour endormir le groupe et subtiliser la gemme et le journal de Garn, en plus de leurs injecter une toxine inhabituelle. Le groupe se réveilla, amorphe et quelque peu en colère face à la fourberie du Non-mort qui s'était enfui. Le mercenaire fouilla la demeure pour trouver une chevalière enchanté et un grimoire suspecté d'être magique. Ensuite, le groupe s'en alla vers la cachette des Défias, dans une caverne au Sud de la contrée.

Une fois arrivé devant le château abandonné, le groupe ne manqua pas de se rappeler ce qu'il ce passait à chaque fois qu'un lieu de cet acabit était dérangé. Sur leurs gardes et plus que jamais, le groupe avança lentement sous l'effet d'une peur commune. Bien que les lieux semblait désert, aucun des explorateurs n'était de cet avis. Le chevalier du Néant, un mercenaire Nain, un illusionniste Réprouvé, un chevalier de sang, un chevalière Sin'doreï, continuèrent d'avancer dans le château en ruine. Certaines pièces étaient parfaitement conservée, d'autres un peu plus vétustes ne pouvaient pas en dire autant. Une fois dans la dernière salle, le groupe aperçue l'autel mentionné par l'Archéologue. Après un long moment d'hésitation, et après avoir découvert que le l'autel était encore enchanté, Eldraen déposa l'ouvrage sur l'autel. Après quelque secondes de silence, le livre s'ouvrit et un tourbillon d'âme en peine surgit des pages vide pour s'évader du livre. Après cette fantaisie macabre, le groupe reprit le livre pour sortir de la ruine. Bien que les pages restaient vierges, l’unanimité fit que la requête de l'Archéologue était accomplit.

En court de route, le groupe découvrit que des Fantômes avaient investit le fort. Là ou semblait être un apothicarium, les Fantômes ne percevaient pas la présence des vivants, comme piégés dans un autre espace temps. Les vivants descendirent dans la salle pour découvrir des étudiants en alchimie. Ainsi, le groupe continua sa route sans déranger les fantômes qui menait leurs vies. Lorsque le groupe traversa la salle à manger, le Réprouvé transperça le fantôme de son bâton. Celui-ci explosa subitement sans blesser ou repousser quiconque. L'âme volatile fut aspiré par le livre et entra dans les pages pour former un mot. Le mystère était résolut et le chevalier du néant passa un nouveau mot d'ordre : "tuer" tout les fantômes pour recomposer le livre. Quoi de plus simple ?

Ainsi, le groupe traversa toute la contrée pour rattraper l'étrange Non-mort. Ainsi, pendant plusieurs heures, le groupe arpenta les marais en tuant la faune hostile. Une fois près de la cachette, une odeur de souffre omniprésente, et une porte close. Malgré la force de certain pour ouvrir la porte, celle-ci ne bougea pas d'un cil. En revanche, le chevalier découvrit qu'il y avait écrit une énigme sur la porte, en commun, quelque peu effacé par le temps mais encore lisible. Après avoir manquer de griller sa boîte crânienne, le mercenaire Fièrenclume trouva la réponse à l'énigme pour que la porte s'ouvre. Celle-ci ne fit aucunes résistances, et au même moment que les battants de la porte raclaient le sol de pierre, des grouillements se fit entendre. Des toiles et une odeur de chaire décomposée, le groupe était d'avis de dire que la caverne était infestée d'araignée. A l'aide de torche, le groupe fit fuir les immondes créatures pour s'enfoncer dans la grotte. De nombreux piliers et bannières étaient présent, de manufacture Crépusculaire. Sur leurs gardes, chacun sentait la peur les étreindre.

Plus loin, le groupe découvrit le Non-mort en plein milieu d'un rituel. Il mit fin à son incantation dès que le groupe s'approcha de lui. A nouveau, il tenta de les endormir. Mais trop confiant, le dit Non-mort ne fit rien de plus que d'énerver le groupe qui sonna la charge. Pendant que chacun tentait de frapper le non-mort de leurs armes, celui-ci rétorquait avec des sorts d'ordres nécrotiques. Finalement, le Non-mort trouva la mort, décapiter par prévention.

Enfin, le groupe mit la main sur les trois gemmes ainsi qu'une paire de botte et un ouvrage suspect. Sans se poser plus de question, le groupe prit la direction de Cabestan pour trouver un moyen de transport vers Brise-d'azur. Dès que Leothardis vit les trois pierres précieuses, il ne put s’empêcher de rejoindre hâtivement un joaillier de la ville. Laissant le groupe entre les mains de son assistante, Ceho.

Après avoir déposer les gemmes et sa commande à l'artisan, Leothardis fit un détour chez lui pour trouver un enchantement efficace parmi ses nombreux grimoires. Il reçu Ceho chez lui dans la soirée, celle-ci ayant entre ses mains une couronne en or sertie des trois pierres précieuses, comme l'avait demandé l'Archéologue. En fin de soirée, Leothardis reçut la présence du chevalier Soléclat et de son mercenaire qui tout deux avait des ouvrages sensibles de l'intéresser. Ce fut le cas, et il récompensa gracieusement les deux mercenaires pour ensuite replonger dans sa marche à suivre. Surtout que l'un des livres lui permettrait de faciliter grandement la prochaine étape.

UT-S2-C8-3

Insatisfait de ses recherches à propos du potentiel codex qui pourrait être la clé du dénouement, Leothardis du se rabattre sur un autre plan : ruser. Après plusieurs jours de complot dans l'ombre de sa demeure, le professeur Auberdante fit passer une commande auprès d'un marchand Gobelin. Pendant une bonne semaine, Leothardis scrutait le port de Brise-d'azur dans l'attente de sa marchandise. Impatient et furax à la fois, l'archéologue convoqua son personnel favoris pour élucider le mystère, ou l'impatience de l'elfe. Après un bref aperçu des choses, Leothardis énonça au groupe qu'il avait acheté trois cristaux enchantés bon marchés et qu'il ne supporterait pas de s'être fait rouler dans la farine.

Une fois avoir terminé, Leothardis usa de son artefact pour affiner son talent en transmutation, à nouveau, pour téléporter le groupe à Bourbe-à-brac. Impatient, et surtout épuisé par les divers accumulations de fatigue, le Haut-elfe retourna chez lui pour aller se coucher, sous les regards inquiets de son assistante.

Une fois le voyage finit, le groupe ayant atterri dans le taudis Gobelin des Marécages d'Âprefange, l'un d'entre eux quémanda la position du marchand Gobelin. Une fois après avoir rosser le Gobelin dans les bonnes et dues formes, le groupuscule prit la direction de la côte au Nord-est de la contrée. D'après les dires du Gobelin, le navire marchand avec la commande de l'archéologue aurait été attaqué par des pillards Défias. Le navire se serait échoué non loin de la côte mais le marchand n'a pas réussi à retrouver la commande de Leothardis. Ainsi, le groupe prit la route vers le Nord avant de longer la côte vers un camp de Murloc. L'un d'entre eux était colossale et était capable d'utiliser une puissance primitive qui semblait avoir envahit les marais. Le chef de la meute sans doute. Néanmoins, il n'en fallu pas beaucoup pour que le groupe mit fin au règne de terreur de cette monstruosité écailleuse.

Une fois la terreur des flots vaincues, le groupe eu droit à une guerre intestine. Pendant le temps ou les elfes tergiversèrent à tort et à travers, le reste du groupe trouva un manifeste commercial et le journal d'un des Défias. Le Professeur Aubeardente a bel et bien commandé trois cristaux, et les Défias aurait eu une première planque au Sud de la contrée avant de la quitter pour d'obscures raisons. Le chef de la bande, Garn Mathers aurait commencé à délirer après plusieurs jours seulement après avoir volé les gemmes. Il en aurait vendu une a un Non-mort habitant non loin de la côte d'après le journal.

Le groupe s'en alla donc jusqu'à la nouvelle cachette des bandits ou certains membres du groupe avait trouvé un Plongeur défias. Manque de chance, il fut retrouvé dépecer et démembrer. Le groupe mit la main sur des explosifs et fit sauter les éboulis qui barricadaient l'entrée d'une ancienne mine. Les Défias firent sonner l'alerte, dans un sens. Et pendant ce temps, un Nain s'étant aventurer trop loin rejoignit la mine bien que le reste du groupe de base se soit enfoncé dans la terre. Le groupe tua de nombreux brigands, et ceux qui tentèrent de s'échapper firent demi-tour à la vue du squelette d'un immense raptor. Le groupe enfin au complet continua d'avancer dans la mine pour découvrir un mage squelette et un soldat du même acabit. Après avoir défait les deux Non-mort, le groupe aperçut un homme recroquevillé et une abomination. L'homme en question semblait être Garn Mathers.

L'homme qui semblait se décomposer était au milieu d'une salle blindé de livre et outil de mage, un autel et des cadavres au milieu d'un cercle. Et si le voleur avait un honneur, il l'avait perdu dans sa folie. Il disparu subitement dans l'ombre quand son abomination chargea le groupe. Et réapparu quelque fois pour lancer des attaques on ne peu plus fourbe et mesquine, surtout mortelle en faite. Au péril de sa vie; un brave Nain prit la gemme que convoite le Professeur Aubeardente, et au même moment l'assassin surgi dans son dos pour lui ouvrir la gorge de ses lames. Sur le moment, l'abomination semblait choquée en voyant le Nain sur son lit de mort. Le mercenaire planta sa lame dans le buste de l'assassin pour le figer, et contre tout attente, l'abomination abattit un crochet colossale dans la tête de Garn, le tuant sur le coup. Au détriment du Nain, le groupe mit la main sur la première pierre précieuse. Et l'abomination, coupée du lien qu'émettait son maître, s'écroula au sol.

Après avoir pleurer la mort du courageux guerrier mort subitement, le groupe mit à jour les informations concernant les cristaux. Il est claire que l'un d'entre eux se trouve dans l'ancienne cachette des Défias, et l'autre chez ce soit disant Non-mort qui habite près de la côte. Le vieillard un peu farfelu prit un bâton qui servait de jouer à l'immense raptor réanimé pour l'amadouer. Bien que sceptique et franchement apeuré par ce monstre, le groupe prit la direction du Nord pour trouver l'acheteur de la gemme. En chemin, Agrid déposa le bâton du monstre dans le bec de son griffon blesser pour éloigner la bête. Puis, au bout de quelques heures, le groupe pénétra dans un énorme manoir ou se trouvait le dit Non-mort aux allures d'apothicaire. L'endroit était malsain, comme le sinistre occupant des lieux.

Le Non-mort ne prit pas de réelle disposition pour accueillir le groupe dans les bonnes et dues formes. Cependant, celui-ci usa d'un puissant sortilège pour endormir le groupe et subtiliser la gemme et le journal de Garn, en plus de leurs injecter une toxine inhabituelle. Le groupe se réveilla, amorphe et quelque peu en colère face à la fourberie du Non-mort qui s'était enfui. Le mercenaire fouilla la demeure pour trouver une chevalière enchanté et un grimoire suspecté d'être magique. Ensuite, le groupe s'en alla vers la cachette des Défias, dans une caverne au Sud de la contrée.

Ainsi, le groupe traversa toute la contrée pour rattraper l'étrange Non-mort. Ainsi, pendant plusieurs heures, le groupe arpenta les marais en tuant la faune hostile. Une fois près de la cachette, une odeur de souffre omniprésente, et une porte close. Malgré la force de certain pour ouvrir la porte, celle-ci ne bougea pas d'un cil. En revanche, le chevalier découvrit qu'il y avait écrit une énigme sur la porte, en commun, quelque peu effacé par le temps mais encore lisible. Après avoir manquer de griller sa boîte crânienne, le mercenaire Fièrenclume trouva la réponse à l'énigme pour que la porte s'ouvre. Celle-ci ne fit aucunes résistances, et au même moment que les battants de la porte raclaient le sol de pierre, des grouillements se fit entendre. Des toiles et une odeur de chaire décomposée, le groupe était d'avis de dire que la caverne était infestée d'araignée. A l'aide de torche, le groupe fit fuir les immondes créatures pour s'enfoncer dans la grotte. De nombreux piliers et bannières étaient présent, de manufacture Crépusculaire. Sur leurs gardes, chacun sentait la peur les étreindre.

Plus loin, le groupe découvrit le Non-mort en plein milieu d'un rituel. Il mit fin à son incantation dès que le groupe s'approcha de lui. A nouveau, il tenta de les endormir. Mais trop confiant, le dit Non-mort ne fit rien de plus que d'énerver le groupe qui sonna la charge. Pendant que chacun tentait de frapper le non-mort de leurs armes, celui-ci rétorquait avec des sorts d'ordres nécrotiques. Finalement, le Non-mort trouva la mort, décapiter par prévention.

Enfin, le groupe mit la main sur les trois gemmes ainsi qu'une paire de botte et un ouvrage suspect. Sans se poser plus de question, le groupe prit la direction de Cabestan pour trouver un moyen de transport vers Brise-d'azur. Dès que Leothardis vit les trois pierres précieuses, il ne put s’empêcher de rejoindre hâtivement un joaillier de la ville. Laissant le groupe entre les mains de son assistante, Ceho.

Après avoir déposer les gemmes et sa commande à l'artisan, Leothardis fit un détour chez lui pour trouver un enchantement efficace parmi ses nombreux grimoires. Il reçu Ceho chez lui dans la soirée, celle-ci ayant entre ses mains une couronne en or sertie des trois pierres précieuses, comme l'avait demandé l'Archéologue. En fin de soirée, Leothardis reçut la présence du chevalier Soléclat et de son mercenaire qui tout deux avait des ouvrages sensibles de l'intéresser. Ce fut le cas, et il récompensa gracieusement les deux mercenaires pour ensuite replonger dans sa marche à suivre. Surtout que l'un des livres lui permettrait de faciliter grandement la prochaine étape.

Quelques jours plus tard, son plan était prêt. Et il allait marcher.

UT-S2-C10-1

Les'thar Drathir&

"Vous n'espérez quand même pas que je partage ce trésor avec vous ?"

Au petit matin, Leothardis Aubeardente fit passer la nouvelle a ses associés affin de mettre le grappin sur son équipe de mercenaire. Certaines têtes, notamment le chevalier Soléclat, sa servante et son mercenaire, avaient pour la plupart suivit l'aventure des codex du Professeur, ne mirent pas longtemps à venir. En dehors d'eux vinrent trois Humains, l'un paladin et deux compères voués a de la magie champêtre. Bien que surpris de ne pas voir le reste des habitués, Leothardis fit comprendre que cette opération était plus qu'une banale excursion dans un lieu hanté à la recherche d'un livre. Il donna une mauvaise raison à son assistante pour congédier poliment celle-ci, et ainsi réduire les oreilles qui allaient entendre le discours de l'archéologue.

Sur son bureau siégeait deux cellules de stase. L'une d'elle le codex qui réduisait la magie à néant, et l'autre une couronne avec les gemmes maléfiques incrustés dedans. Il fit bien comprendre que les cellules avaient toutes les deux un rôle capitale. L'un l'appât, l'autre une carte en plus pour la réussite. La mine du professeur se fit sombre alors qu'il déclarait que "certain sacrifice sont fait pour l'avancé des choses. L'Histoire n'est pas épargnée hélas."

Leothardis fit comprendre que le groupe devait se rendre à Frimarra, à la recherche d'une relique du vol bleu qui serait, d'après lui, la source d'un savoir intarissable. Et que toutes les réponses que cherche le Haut-elfe se trouve dans ce dit artefact. Il proposa son plan au groupe : libérer la couronne sur un point culminant pour attirer un puissant dragon et lui prendre la relique. De gré, ou de force, bien que l'idée déplaisait le magus.

Ci-tôt qu'il eu donné ses directives, il fit téléporter le groupe à destination. Seul dans sa boutique, il ne put que lâcher un soupir de soulagement.

Une fois sorti des méandres arcanique, le groupe fut littéralement prit par le froid et la neige. Au moins ils étaient à bon port, et furent aussitôt accueillit par une magicienne de Dalaran. Dès que le groupe eu a prononcer le nom de leurs employeur, la dame expliqua que son pauvre amis, un draconnique du vol bleu était mort non loin de la bâtisse plus à l'Est. Un des points culminant de la contrée. Aussitôt; le groupe se mit en route vers l'emplacement cité. Et alors que certain cherchait le dit cadavre, le trio d'habitués gravit les marches du bâtiment en regardant avec exaspération le paladin qui remuait la neige à la recherche du corps.

Après avoir reconduit le paladin vers le véritable objectif du professeur, le groupe prit l'équivalent d'un ascenseur pour monter au plus haut du bâtiment. De là, la vue magnifique sur le plateau gelé, le mage du vide mit à découvert la relique corrompue. La couronne vomit une sensation de malaise qui gagna quiconque était trop prêt, et rapidement le groupe s'éloigna de l'artefact alors qu'un battement d'aile sourd se fit entendre.

Un cri puissant vint fendre l'air, et de celui-ci s'ensuivit les paroles d'un massif dragon aux écailles bleus pâles. Le mage eu beau tenté de chercher un cessez-le-feu avec le dragon, mais celui-ci n'entendit guère ces paroles comme figure de paix, et détruisit la couronne par la puissance de son souffle. Ensuite, il posa pied sur la plateforme et jaugea les individus face à lui avant de leurs offrir miséricorde.

Le combat fut long et éprouvant. Le dragon su se démarquer par sa force physique et par ses puissants sortilèges, qui pour la plupart furent réduit à néant grâce au codex sélectionné par Leothardis. Le mastodonte réussi à blesser à peu près tout le monde, mais en fut quand même défait. Au seuil de la mort, le Dragon fracassa son corps contre la surface de la plateforme pour la briser, et faire chuter ses ennemis dans sa mort. Le dragon ne survécu par à l'impact contre le sol et se rompu les os. Sitôt qu'il fut mort, de nombreux cris d'ordre draconnique se firent entendre dans le vallon, et le groupe récupéra rapidement le cube argenté situé dans le cache du dragon, avant de retourner vers le bouclier transitus. Le groupe fut accueillit par une autre femme, mage du Kirin tor elle aussi, mais sans doutes avec plus de grades que la précédente.

La mage ne fit pas ébat de ce qu'il s'est passé, sans pour autant en avoir été avertie, et téléporta le groupe à Brise-d'azur, avec les salutations transmises à Leothardis. Le groupe ne mit pas longtemps a rejoindre l'établissement de l'archéologue qui semblait impatient tel un enfant à la vue de ses troupes. Soléclat lui remit le cube, que Leothardis se mit hâtivement à étudier du regard. Fou de joie, Leothardis quitta sa boutique pour se hâter chez lui tout en saluant le groupe. Aucunes récompenses ne furent donné et Leothardis ferma la porte de sa demeure pour rester à l'abris des soupçons, tel un vieil avare.

Sitôt qu'il utilisa le cube, une sphère bleutée vint entouré le haut-elfe et des images défilèrent devant lui. Il eu tôt fait d'étudier la principale marche à suivre, tout en élucidant quelques mystères en parallèle. Mais son objectif était trouvé. Rapidement il quémanda son petit groupe d'archéologue ainsi que Ceho. La majorité eu du mal à concevoir d'aller étudier une ruine inconnue pour y trouver le fameux "Fragment de Gorshalach". Mais Leothardis fut bon phraseur et convia que l'expédition devait avoir lieu, et que celui-ci allait même participer à la découverte du moment.

UT-S2-C10-2

Heureux comme pas deux, le Professeur Aubeardente avait cette fois-ci préparé une tenue de voyage et son bâton pour accompagner ses mercenaires favoris, et certains de leurs amis. Parmi eux se trouvait ser Soléclat, maître Fièrenclume, son apprenti DeFeln, le chevalier Lameardente, un Nain guerrier, et une sorcière estropiée.

Et alors que Leothardis finissait d'expliquer les consignes aux groupes et à son assistante , le Haut-elfe prit le temps de vérifier ses notes pour ne pas manquer la téléportation vers le prochain endroit ou serait caché un fabuleux trésor : un fragment de Gorshalach, l'arme de l'antique titan de bronze.

Une fois fait, Leothardis n'avait plus qu'à utiliser le sortilège améliorer par sa bague, et le groupe fut aussitôt téléporter. La jeune Heurtesoleil ferma les archives pour sortir en douce, ce qui était contraire aux attentes de Leothardis.

Ainsi, le groupe se retrouva à la sortie du tunnel arcannique sur une énorme glyphe entre Quatre pierres runifiées, au milieu d'une salle agrémentée de bibliothèque plus grandes les unes des autres.

Le groupe étudia la placette rapidement et remarquait qu'il était en hauteur, probablement au dernier étage sinon un des plus hauts. Le Professeur manqua de lâcher une larme de joie à la vue des ouvrages alors que ses compagnons ne manquèrent pas de le remettre sur le droit chemin. Le groupe descendit le long d'une rampe pour découvrir une porte sur laquelle Trois symboles couvraient le bois, et bloquaient la porte. Aucuns sortilèges ou techniques ne purent annuler le système de verrouillage magique, mais il était claire que quelque chose d'actif sévissait dans le bâtiment. Ainsi, le groupe continua sa route, descendant une nouvelle rampe avant de découvrir un petit autel fumant d'un gaz verdâtre et un œil similaire a ceux de Kilrogg surplombait la coupe. Méfiant, le groupe identifia d'abord l'aménagement et découvrit qu'il s'agissait simplement d'un message enregistré qui se répétait en boucle, une énigme. Alors que Leothardis s'étaient perdu dans les livres de cette partie de bibliothèque, le groupe découvrit la réponse à l'énigme «Mon sommeil, le soleil, et parfois mes jambes le sont. » soit le Plomb.

Aussitôt la réponse apportée, l’œil se dissipa avec le gaz, et une des bibliothèque s’enfonça dans les autres pour dévoiler un passage secret qui descendait encore. C'est agréablement surpris que Leothardis descendit le couloir long, immense et plutôt étroit, pour atteindre avec stupeur et effroi une salle d'invocation dans laquelle se tenait une créature mi-humanoïde mi-céphalopodes à la peaux de nuit et aux yeux verts sombre luminescent. Lorsque le groupe eu rejoint le magus, la créature pénétrât l'esprit de chacun pour communiquer avec eux. Méfiant, le groupe décida d'abord d'étudier le monstre et de le questionner avant d'aborder sa requête, soit libérer le monstre. Bodil émit l'hypothèse qu'il s'agissait d'une Engeance. Une créature qui vit sous la terre dans les galeries du Tréfonds. L'engeance confirma les dires du parias. C'est alors que le Nain mentionna tout les faits, paroles et gestes, tous mauvais, causés par les Engeances. Et expliqua pourquoi la Légion des morts et la Garde des ombres avaient connaissance de ce genre de créature.

Le groupe étudia les ouvrages au sol ainsi que les cadavres et les expériences. Certains traités concerné des études ou des travaux alchimiques ou magiques. L'un d'entre eux faisait la mention du « Premier enchanteur Orcino », qui était soit-disant le maître des lieux d'après l'Engeance. Le groupe décida de laisser la créature dans son coin avant d'explorer le bâtiment. Le groupe fit d'étrange découverte, notamment du seul résidant humanoïde vivant : un non-mort qui prononçait toujours la même phrase, comme l’œil. Lassé, le groupe continua. Découvrit de grand couloirs, des escaliers gargantuesques en plus ou moins bon état. Mais lorsque le groupe fit escale sur un balcon, celui-ci entendit un battement d'aile : celui d'un Dragon bleu, Indigos. Il était a la poursuite du groupe pour récupérer l'Archivium d'Azur et venger la mort de son confrère gardien-tellurique.

Le groupe eu du mal à terrasser la bête sans le Gramaticon mais après avoir blessé les ailes, estropiés les pattes et en avoir sectionné une, le dragon tomba dans la mer tumultueuse. C'est ainsi qu'Indigos fut laisser pour mort. Le bâtiment, par ailleurs, semblaient être seul au beau milieu de la mer. On y voyait un littoral au loin, mais personne ne pouvait reconnaître qu'elle côte il s'agissait. Alors, le groupe continua de descendre, traversa un opéra occupé par des spectres humains et elfiques qui ne se rendaient même pas compte de la présence du groupe. Anxieux, Leothardis se fit tout petit, n'étant plus habitué a guerroyer ou aux expéditions, il devenait un peu paranoïaque. Sur la scène de théâtre se trouvait un banal lapereau qui avait le curieux don de parole. Bien que suspect au premier abord, surtout quand il proposa un défis au groupe, ce dernier finit par le relever. Contrairement a une pièce dramatique ou comique à interpréter, un assemblage arcannique elfique gigantesque vint apparaître devant la scène. Il balaya le parquet de son bras pour frapper tout le monde, et avait la capacité de lancer des faisceaux de lumière brûlant depuis ses cristaux. Il fut cependant terrasser et le groupe fut récompenser d'un énorme coffre en bois brut. Mais une fois ouvert, le contenue était le néant. Furax de s'être fait berné, le groupe reprit la marche.

Un peu plus tard, le groupe arriva dans une immense salle du banquet et une étrange porte magique ressemblant a un portail bloquait l'accès au cuisine semble t-il. Et alors que le groupe était favorable à rebrousser chemin, un nuage de chauve-souris vint se rassembler pour former un seigneur de l'effroi, précisément le même qui était coincé à Ombrecroc. Il se présenta poliment avant de prétendre que le trésor était à lui, et il bloqua la sortie d'un portail du même acabit avant de se lancer dans le combat. Le groupe du supporter les nuages de charognards et d'étranges passages dans une nuit artificielle en échappant a des traits de l'ombre et des vortex occultes pour vaincre le seigneur. Une fois fait, celui-ci disparut. Il était claire qu'il était encore en vie, et tout le monde pensaient qu'il avait quitté la tour. Ainsi, le groupe fit une petite pause.

Après s'être reposé, le groupe repris la marche. Le portail vers les cuisines étant toujours actif, le groupe du se résoudre à monter un escalier qui menait vers des chambres d'hôte semble t-il. Elles étaient bien rangée, neuves et propres. En revanche, une trop forte exposition apportait la folie a quiconque restait trop longtemps dans la pièce. L'apprenti de Bodil manqua de tuer ses alliés et fut remis, une fois assommé à Leothardis pour veiller sur lui alors que le reste du groupe essayait de se reformer. Le haut-elfe patienta que personne ne put témoigner de sa fourberie. Il téléporta le jeune homme dans la mer tumultueuse, et feint l'innocence quand on l'interrogea sur la disparition du jeune humain, affirmant l'avoir envoyer un lieu sur. Au bout du couloir des chambres se tenait un immense voile, ressemblant a un immense mur de verre avec du sang tourbillonnant à l'intérieur. L'effroi gagna tout le monde qui profita d'un escalier dérober pour descendre, à l'opposer du mur.

L'escalier menait aux caves et combes de la tour gigantesque. Il était peuplé d'araignées atrophiées et affamées. Le groupe n'eu pas de soucis pour le terrasser, jusqu'à découvrir l'emplacement de la mère de couvée qui était gargantuesques. Elle fut elle aussi abattue, non pas sans peines ou peurs, mais avec succès en tout cas. Le groupe continua la fouille et découvrit une ancienne écurie de laquelle une créature mi-humaine mi-draconnique chancelait devant le groupe avec lenteur. L'aspect salamandre effrayant fit que le Nain encastra sa hache dans le thorax de la créature qui explosa subitement. Et alors que tout le monde se remettait de ses émotions, un cortège de ses abominations débarquèrent lentement, suivit d'une réellement énorme. Le groupe eu plus de mal à terrasser le géant qui manqua de faire effondrer toute les fondations une fois explosion faites. Le groupe étudia l'écurie vide de vie, et découvrit un étrange anneau que le Nain de tout à l'heure prit sans sommation. Avec le temps, le pauvre bougre déjà pas des plus utiles se fatigua puis s'endormi contre une table de la cuisine au dessus des écuries. Il fut laisser là par ses compères, et l'anneau subtilisa son âme sans le montrer aux autres qui avançaient.

Après avoir étudier les recoins de la tour, le groupe se mit d'avis d'aller jeter un œil aux trois sceaux de la porte. C'est ce qu'ils firent et découvrirent qu'un des trois symboles avaient disparut. Sans doute avec la mort des créatures anormales. Ainsi, le groupe repartit vers l'Engeance pour la questionner sur les sceaux. Elle en gardait un, et l'autre était gardé par un chevalier, serviteur et ami du « traître-Orcino ». Le groupe, à l'unanimité, délivra l'engeance en sabotant le cercle qui l'enfermait. Ainsi, le monstre put dévoiler sa fourberie propre et remercia le groupe en tentant de les terrasser. La bête fut occis, Bodil étant le moins surpris de tous, Leothardis étant méfiant lui aussi n'était pas certain du résultat. Mais lorsque le groupe reprit la direction de la porte, il ne restait plus qu'un seul sceau.

Et alors s’ensuivit plusieurs heures de recherche à propos de ce prétendu chevalier. Presque certains qu'il s'agissait d'une énième mesquinerie de l'Engeance, Bodil décida d'arpenter la tour seul alors que le groupe c'était mit à débattre de l'emplacement, et que Leothardis feuilletait et prenait des notes. Le Parjure mit la main sur un étrange piédestal en fer avec un globe en verre dans lequel tourbillonnait du sang. Un portail semblait relier le cagibis avec un escalier vers le balcon, et donc un raccourcis vers la porte gryphée en soit. Son employeur apparu peu après et étudia l'orbe, assurant qu'elle était enchantée, mais qu'elle n'avait aucunes protection. Le duo détruisit cette abomination nécromantique puis regagna le groupe, combat les faits puis reprirent tous le chemin vers les chambres. Comme ils en avaient convenue, le mur avait disparu et un cavalier étrange chevauchant un macabre cheval brandissait une lame runifiée. On aurait d'abord cru a un chevalier de la mort, mais il n'en était rien. Il mena la charge, et parfois libéra des ombres pour le remplacer au combat. Combat rude et long, mais le groupe sortit victorieux avec quelques blessé. Sauf Leothardis qui avait littéralement disparut, et tout le monde pensait qu'il était partit en avant pour récupérer le trésor à l’insu de tous. Furieux, le groupe prit le pas de course pour rejoindre la porte scellée. En route, l'étrange non-mort qui jusque là rappelait qu'il y avait encore des menaces dans la tour, se mit à marcher en balbutiant quelques mots similaires à des invocations. Il gagna une salle ou un cercle d'invocation était au sol. Il prononça son sort et se vaporisa pour laisser un livre au milieu du dit cercle. Et alors que le Nain l'empocha, il y cru une farce en voyant deux fois le mot « tabernacle » écrit en commun et un Nain. Eldraen l'étudia brièvement et découvrit qu'il y avait aussi la traduction en thalassien. Suite à ça, il gagnèrent la porte. Et effectivement, les glyphes avaient disparut. Et alors que le groupe allait ouvrir la porte, une main verte et gigantesque repoussant la porte, et un massif seigneur des abîmes sortit de la salle fermée précédemment.

Il était clair que ce combat aurait été immanquablement gagné par le seigneur démon car trop puissant et résistant, mais la malice du paria ne manqua pas cette fois de plus. Il attira le monstre sur un des rampes et le força à frapper le sol pour faire s'écrouler la rampe et s'écraser plusieurs étages en dessous. Le monstre décéda sur le coup. Le groupe eu un de mal à se reformé avec le couloir brisé, puis gagna la salle cachée de la bibliothèque. Elle n'avait aucuns coffre, aucuns caches ou endroit suspects de contenir le « fragment ». Seulement un portail menant à l'Outreterre et un bout de parchemin écrit dessus de la main de Leothardis, qui avait signé « ex-archéologue Leothardis Aubeardente », suscitant bon nombres de questions sur le prétendu mage. On en pensait même qu'il était un seigneur de l'effroi. Enfin, le groupe prit le portail pour regagner Shattrath. Là-bas, ils prirent un autre portail pour Brise-d 'azur pour expliquer les faits à Ceho qui avait vu l'archéologue passer prendre quelques unes de ses notes, notant au passage qu'elle croyait le groupe mort ou des survivants serait partit au loin. Devant la supercherie, Ceho alerta les autorités de Brise-d'Azur alors que Bodil et Eldraen gagnèrent la maisonnée de Aubeardente pour découvrir qu'il était parti en trombe, emportant avec lui tout les ouvrages ramenés auparavant, et quelques objets.

Alors que le groupe faisait du tapage comme il pouvait pour mettre la main sur l'archéologue, celui-ci se tenait au mouillage des voiles-sanglantes pour prendre un bateau à destination de Hurlevent. Une fois à bord, et son magot camouflé, il nettoya soigneusement sa chevelure pour enlever la teinture blonde. Il coiffa son chef d'un chapeau rougeoyant, contrastant avec des cheveux noirs d'ébène, et continua sa traversée dans l'anonymat. Nul ne sait ce qu'il devint de l'elfe bien que Brise-d'azur ai alerté l'ambassade des haut-elfes à Hurlevent. Le capitaine Heurtesoleil avait saisit le bureau de sa petite sœur et de son ex-patron, et rassura la plupart des citoyens en faisant part d'une enquête active, et de certains agents partit à sa recherche. Mais aucunes nouvelles ne vint.

Un soir, alors que Ceho rentrait paisiblement chez elle, la jeune mage profita de l'absence de sa grande sœur pour étudier les rapports faits par les hommes de la garde de Brise-d'Azur. En croisant ces travaux avec ses recherches personnelles, Ceho en était venu a une sombre conclusion et alla directement le rapporter aux magistratures de Brise-d'azur et de Lune-d'Argent. Dans l'ombre, une terrible menace était en train de naître sans que personne ne soient mit au courant.

Le Sanctum d'Azur est un édifice et institution magique pour expert du Duché de Brise-d'Azur. Sous la direction d'un ancien professeur de l'académie de Falthrien, Delewyn Brillétoile, le lieu se consacre à l'identification des objets méconnus ou de visiteurs non-elfe de la cité. Toute fois, il arrive au Sanctum de former des mages de diverses natures pour le compte du duché. Le Conservatoire du Reliquaire se trouve en partenariat avec le Sanctum, néanmoins, il souhaite aussi enrôler des personnes pour des tâches particulières.

Para-separator

Explorateurs et homme bercés dans la cupidité se focalisent sur des objets rarissimes et de valeur. Le Reliquaire recrute toujours des personnes ambitieuses et curieuses.

Illustre soutient de l'Alliance, à l'époque. L'Arcane et la Lumière en harmonie dans une mystique personne. Ces altruistes de Quel'thalas sont voués corps et âme à la restauration de leur royaume et de leurs anciens alliés. À ce jour, ils représentent une élite cléricale particulière mais ce sont aussi des sages.

Un simple divinateur qui a poursuivi dans cette voie, acquérant des capacités beaucoup plus développées en divination, au détriment peut-être d'autres écoles.

Que se soit sur le champ de bataille ou dans une citée quelconque, les Mages de guerre sont les mages qui sont aux premières loges en cas d'action. Enchantement, Évocation, Abjurations, ou même des armes, les Mages de guerre conjuguent toujours "Agir" au présent.

Des combattants experts dans la maîtrise des lames et dans les sortilèges pour les batailles. Ils sont principalement les atouts de certaines escouades lorsqu'on prodigue une force de frappe éclaire. Ils ne sont pas des maîtres en magie comme en art martial mais ce dosage apporte de nombreux atouts pour combattre une panoplie moyenne d'assaillant.

Une alternative du maître-rune, c'est utilisateur de ces mêmes inscriptions magiques, mais plus passif. L'Enchantement se mêle à la connaissance de l'écrivain pour donner une nouvelle vision à l'écriture. Ils se plongent dans un afflux de toutes formes communicatives.

Les pique-sorts ont un talent unique qui leur permet d'absorber les pouvoirs de leurs adversaires pour les retourner contre eux. Les pique-sorts aiment les défis que représentent les aventures, et ils adorent découvrir des manières uniques et inventives d'utiliser leurs capacités, En raison du large éventail d'atouts dont ils disposent, les pique-sorts peuvent s'adapter à presque n'importe quel défi, mais ils n'ont ni l'écrasante puissance des magiciens, ni la force brute des guerriers.

L'Union Thalassienne possède quelques forces militaires mais se berce plus dans la diplomatie. Brise-d'Azur est le quartier général de l'organisation désormais. La cité règne sur les terres du Duché de Ternesoir, elle est totalement hors de la juridiction de la Horde ou de même de l'Alliance.

Ainsi, vous réclamez notre aide.
- Intendant de l'organisation

Effectifs

  • Magic icon 5 Brise-sorts
  • StrengthIcon small 4 Chevaliers de sang
  • Cold Snap gem icon 3 Prêtre-mages
  • Golem 5 Golems arcaniques
  • Trifecta 1 Maître-arcaniste
  • Knight Helmet-icon 90 Soldats
Para-separator

Diplomatie

  • Yes Allié du Reliquaire.
  • Yes Allié à Lune-d'argent, donc avec l'Union Thalassienne.
  • Yes Allié aux Clairvoyants.
  • Yes Amical avec les Réprouvés, donc avec le Murmure de Tyr.
  • Yes Amical avec les Sha'tars.
  • Chatconsolebutton Neutre voir bon terme au Saccage-soleil et au Concordat argenté.
  • Chatconsolebutton Neutre mais avec traité commercial avec la Foire de Sombrelune.
  • Chatconsolebutton Neutre mais avec traité commercial avec Kul'Tiras.
  • Chatconsolebutton Neutre mais avec traité commercial, très surveillé, avec le Cartel Gentepression.
  • Chatconsolebutton Neutre mais avec traité commercial, très surveillé, avec Consortium.
  • Chatconsolebutton Neutre et très surveillé la Lame d'ébène et la Croisade d'argent.
  • Chatconsolebutton Neutre et très surveillé avec le Kirin Tor.
  • No Méfiant avec tous les ordres kaldorei et bien-nés.
  • No Méfiant avec tous les ordres orcs.
  • No Méfiant avec tous les ordres taurens.
  • No Méfiant avec les Sombrelances.
Para-separator

Artefacts

Bien que la cité vogue entre le lieu de plaisance et le commerce, il réside tout de même un lot d'indésirable recherché par le duché et parfois dans tout Quel'Thalas.

Para-separator

L'ancien champion de Brise-d'Azur le "Borgne souillé" est accusé de désertion, association de malfaiteur, commanditer deux meurtres, complicité de meurtres, enlèvement. Il mesure entre 1 mètre 90 et 2 mètres, d'un blond à châtain clair aux yeux bleu nuit voir indigo. Il est borgne, dernièrement accompagné par une étrange plante flottante et d'un garde du corps. Archétypes connus : C'est un chevalier du Néant et aussi un mage spécialisé dans l'envoûtement. Sa carcasse sans vie vaut 25 d'or et vivant le duché placera un ajout particulier à sa capture.

Association de malfaiteur, complicité de meurtres, crime contre le duché, profanation de Quel'Thalas. Meneuse du Consulat, cette femme est souvent bien entourée de laquais remplaçable. Prenez garde, elle sacrifierait n'importe qui ou quoi pour rester en vie. La moitié de son visage est défigurée et elle lui manque un bras. Sa tête vaut 30 d'or auprès des autorités.

L'organisation de mercenaires est accusée d'association de malfaiteur, crime organise contre Quel'Thalas et le duché. Quadruple meurtres dans le royaume. Une marque est apposée sur le corps d'un des membres du mercenariat. 20 d'argent pour chaque tête de l'organisation.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.