FANDOM



Dans ces mondes en lambeaux, il n'y a ni Bien, ni Mal. Il n'y a que le Pouvoir.
- Gyth Lamington

Le Consulat était, à la base, un simple organisme de mercenariat fondé par Gyth Lamington suite aux événements du cataclysme. Par la suite la folie des grandeurs s’emparât d'elle et et ne tardât pas à chambouler les objectifs initiaux du Consulat. Prise d'une soif de puissance incommensurable, Gyth fit de ses mercenaires une horde de brigands spécialisés dans le vol d'artefacts, en plus de mener des expériences pauvres en moralité et de fricoter avec la Légion Ardente. Après la mort prématuré de cette dernière ses vils projets furent tués dans l’œuf à la suite des nombreuses luttes intestines qui déchirèrent l'organisation et l'affaiblirent au point de causer sa chute.

Durant des années le Consulat devint un simple mauvais souvenirs, les quelques survivants encore en liberté s'adonnèrent à un mode de vie plus honnêtes, tandis que les autres conspirèrent en secret en l'attente de jours meilleurs...

Récemment l'organisation a refait surface : Profitant de l'invasion de la Légion Ardente et de l'ascension de Kadghar à la tête du Kirin'Tor, le Consulat vint offrir son aide à l'effort de guerre en prétendant vouloir se racheter des erreurs de leur défunte leader, et dissiper les rumeurs mensongères planant sur lui. Les forces du Consulat rejoignirent l'Alliance et la Horde dans leur combat, non sans subir une certaine surveillance de la part de leurs nouveaux "alliés" encore méfiants.

The Coward's Trial.png

Le Consulat travaille dans la production de fournitures magiques, la recherche et le développement technologique, ainsi que l'étude d'artefacts et de sources de magies méconnues ; Ses artisans sont présents dans de quelques villes d'Azeroth, en plus de bénéficier d'une présence en Draenor et en Outreterre où ils entretiennent des relations commerciales avec les éthériens. La rumeur veut que leur nouveau quartier général se situe quelque part en Norfendre.


Rumi's Concoction.png

L'ambition réside dans chaque être, quelque soit son intelligence avec de la persévérance tout est possible. Le Consulat possède des êtres de divers horizons et parmi eux quelques noyaux bien propre à l'identité de cette guilde malfamées...Et qui subsistent encore de nos jours.

la fine fleur de la technologie mise à disposition de chasseurs spécialisés dans la traque, la capture et l'extermination des engeances démoniaques.

Initialement un champion de la Légion Ardente. Mais les Tisserands, à la demande de Gyth, parvinrent à déroger à cette règle afin de permettre à leurs serviteurs de bénéficier des dons démoniaques à loisir.

Le pôle travail du Consulat, une caste de mages artisans spécialisés dans l'enchantement et la transmutation. Ils sont tristement réputés pour les expériences horribles qu'ils menaient sur les prisonniers du Consulat, et même encore de nos jours certains de ces individus sont vu avec méfiance.

L'élite arrogante de la caste des Tisserands : De artisans dément obsédés par des concepts de beauté et de perfection dont ils sont les seuls à saisir le sens. En dépit de leur légère folie ce sont des êtres élégants et méticuleux, l'antipode total de tout ce que l'on peut voir habituellement au sein du Consulat.

À travers les dizaines et dizaines de pertes acceptables, ces mercenaires restent aussi tenaces que de la mauvaise herbe. On ne s'en débarrasse pas si facilement. Cachettes, propriétés officielles, trésorerie et puissance militaire, tout y est.

L'histoire de ce clan ogre est liée de près à celle du Consulat. Alors que ce dernier était au bord de l'extinction le Consulat a sut renflouer ses rangs en y ralliant les ogres de Deuillevent, en plus de les instruire et les équiper pour en faire de parfaits larbins. Aujourd'hui le clan s'est dispersé, beaucoup d'entres eux sont retourné dans les bois de la Pénombre et se sont remis à leurs vieilles et mauvaises habitudes : Menacer les habitants de Sombre-Comté.

  • Icon Str selected.png Mercenaires :

Les chiffres sont assez aléatoires mais d'après les rapports d'un agent double du Kirin Tor, il aurait pu élever la quantité de guerriers, lanceurs de sorts et autres archétypes moins notables, entre deux cent et cinq cent hommes.

Pile of Scrolls.png

Recherché pour le meurtre de divers membres et alliés de l'organisation, pour complicité avec la déserteuse Sanerameth, pour avoir vidé les coffres de l'organisation, et pour désertion. Douze pièces d'or offertes pour celui qui ramènera son cadavre.

Recherchée pour mutinerie, complicité avec Bodil Fièrenclume et pour désertion. Huit pièces d'or à celui qui ramènera son cadavre.

Recherché pour complicité avec Bodil Fièrenclume et Sanerameth Asservame. Dix pièces d'or pour celui qui ramènera son cadavre. Dix pièces d'or supplémentaire pour celui qui ramènera les précieux artefacts en sa possession.

Recherché pour prise d'initiative non autorisée. Dix pièces d'or offertes à celui qui le ramènera vivant, et pas trop abîmé, au Consulat.

  • Aubergine :

Recherchée pour le meurtre de nombreux mercenaires engagés par l'organisation ainsi que pour le vol d'un dangereux artefact corrompu, Cinq pièces d'or offerte pour sa tête.

Recherché pour le meurtre de nombreux mercenaires engagés par l'organisation ainsi que pour le vol d'un dangereux artefact corrompu, Huit pièces d'or offerte pour sa tête.

  • Des "Légionnaires" nains :

Une mystérieuse bande de nains lourdement armés et vêtus d'ornements macabres. Ils s'expriment dans un étrange jargon en se donnant des sortes de titres tels que Dum'Rak ou Garaz'Ar. Ces larrons sont recherchés pour complicités avec les deux précédents criminels. Trois pièces d'or pour la tête de chaque membre de cette vile organisation, ou pour quiconque rapporterait des informations à leur sujet.

  • Un thalassien à lunettes, vêtu de violet :

Vil individu soupçonné d'être le leader des nains et de deux larrons précédents. 11 Pièces d'or pour son cadavre.

Recherché pour le meurtre de membres de l'organisation. Dix pièces d'or pour celui qui ramènera la preuve de sa mort définitive. Une pièce d'or offerte en complément pour chaque tête de ses laquais.

Consulat2 copie.png

Ancienne affiche promotionnelle du Consulat.

Post separator 4.png

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard